Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Pierres de sang > L'Homme de Jerusalem


L'Homme de Jerusalem

Titre VO: Wolf in Shadow

Tome 1 du cycle : Les Pierres de sang
ISBN : 978-291437016-5
Catégorie : Aucune
Auteur : David Gemmell

Il y a trois cents ans, le monde est devenu fou, et la civilisation a été détruite…
Dans un univers de cauchemar où règnent les Brigands et les seigneurs de guerre, un cavalier solitaire recherche inlassablement une cite perdue. Hanté par la violance tapie au plus profond de son âme, Jon Shannow le tueur de Brigands n’aspire plus qu’à la paix.
Mais la réalité n’a que faire des désirs d’un homme. Un nouveau fléau, venu des Terres Maudites, sème sur son passage la mort et la désolation. Le Seigneur Sombre, maître satanique des Enfants de l’Enfer, entend soumettre l’humanité au règne du mal absolu. Apparemment invincible, il commet pourtant l’erreur de capturer - pour la sacrifier - la femme dont Shannow est amoureux.
Oubliant pour un temps ses rêves pacifiques, Jon Shannow, l’Homme de Jerusalem, devra se résigner à redevenir le plus implacable guerrier des Temps Nouveaux !

Critique

Par Gillossen, le 11/03/2003

L’Homme de Jérusalem, c’est de la Fantasy dans un cadre Western, un peu comme le jeu de rôle Deadlands pour ceux qui connaissent, ou les RPGs Wild Arms sur Playstation pour d’autres. Sauf que contrairement au premier nommé, il ne s’agit pas d’un XVIIIe siècle revisité, avec esprits shamans et Indiens fantômes… Non, si l’on se bat à coups de pistolets à six coups dans ses contrées désertes ou au contraire remplies de brigands, nous ne nous trouvons pas aux États-Unis. C’est le monde entier qui a souffert du basculement de la Terre sur son axe…
A la lecture de la quatrième de couverture, vous l’aurez compris, dans ce nouveau roman, David Gemmell fait du… Gemmell bien sûr ! On retrouve donc tous les thèmes qui lui sont chers : un héros solitaire qui va au bout de ses certitudes, une femme en danger, des compagnons troubles, des méchants très méchants… Quoi de neuf sous le soleil ? Le cadre, plus original que la moyenne, et l’histoire elle-même malgré les apparences, le scénario étant plus ambitieux que dans un Légende ou un Waylander. Pour être honnête, j’avais juré que je ne me laisserais pas prendre à ce petit jeu. Cette fois, je n’allais pas tomber dans le panneau aussi facilement ! Et puis, ainsi que je l’ai remarqué, le charme âpre des récits de Gemmell a encore opéré. Au contraire de me lasser, chacun de ses romans me plait plus que le précédent. C’est inexplicable. Mais l’on partage la quête de Shannow et son obstination, on est fasciné par la folie brute des Enfants de l’Enfer, on comprend les réticences de Batik, ou l’on apprécie le courage humble de Griffin, on regrette que l’Arche connaisse le sort qui est le sien… Bref, le lecteur est pris irrémédiablement dans l’histoire tissée par l’écrivain anglais, qui entrecroise avec bonheur différentes intrigues toutes reliées les unes aux autres par le biais de personnages tout en saveur, et en tous les cas, toujours construits, même sur des modèles archétypaux.
Voilà donc un roman qui n’a aucune raison de décevoir les fans de David Gemmell, et qui pourrait bien lui en rapporter quelques nouveaux !

8.0/10

Discuter de L'Homme de Jerusalem sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :