Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Mur de la nuit > L'Héritière de la Nuit


L'Héritière de la Nuit

Titre VO: The Heir of Night

Tome 1 du cycle : Le Mur de la nuit
ISBN : 978-236051047-4
Catégorie : Aucune
Auteur : Helen Lowe (Proposer une Biographie)

L’ombre de la guerre plane sur les Neuf Maisons.Le Mur de la Nuit est le seul rempart contre l’Essaim des ténèbres.
Depuis toute petite, Malian a été entraînée à régner. Héritière de la Maison de la Nuit, elle connaît l’histoire de son peuple : les héros légendaires, la guerre sans fin contre l’Essaim des ténèbres, les querelles intestines qui ont divisé la force originelle des Neuf Maisons. Et l’immense chaîne de montagnes qu’on appelle le Mur de la Nuit, dernier bastion entre le monde et l’Essaim des ténèbres.
Mais Malian ne connaît pas le véritable danger. Jusqu’à ce que l’Essaim des ténèbres lance une attaque. Au plus fort de la nuit, sa demeure du Château des Vents se transforme soudain en bain de sang…

 

Critique

Par Dup, le 24/03/2012

C’est au coeur d’un monde dense et complexe que nous entraîne Helen Lowe, nouvelle venue par chez nous ayant notamment à son crédit un Sir Julius Vogel Award (pour le meilleur roman de fantasy néo-zélandais), décroché l’an passé pour ce même roman. Mais les explications vont venir au fur et à mesure de la lecture. Une lecture qui se fait avide, car l’auteur plonge immédiatement ses personnages dans l’action.
La vie de cette jeune Malian, fille du Comte de la Nuit, était jusque là un peu terne. Seule malgré de nombreuses servantes à ses petits soins, sans ami(e)s, elle doit se plier à un protocole strict ainsi qu’à un apprentissage rigoureux en tant qu’Héritière, qui lui vaut de savoir manier les armes tout comme de connaître la géographie de la Tairre ainsi que l’Histoire de son peuple Deraï. Faits de guerre, de massacres, de trahisons, d’alliances. Et la grande force de l’auteur est de nous distiller cette histoire par bribes, tout au long du récit. Si au début le lecteur est un peu perdu, plus il avance dans l’aventure, plus il court après les péripéties des personnages et plus les zones d’ombres s’éclairent.
Et de l’aventure il va y en avoir et rapidement. Une nuit, une voix dans la tête de Malian résonne : FUIS ! Et à partir de là cela s’enchaîne. Dans sa fuite elle va rencontrer Kalan, un jeune novice du quartier du temple qui se terrait lui aussi dans le dédale des passages secrets. Chez les deraïs, il y a séparation physique entre les gens “normaux”, c’est-à-dire sans pouvoir et ceux qui développent des pouvoirs anciens. Ainsi Kalan a été renié, rejeté par sa famille à l’âge de 6 ans et expédié au temple à cause de certains pouvoirs “magiques”. Cela semble être une honte d’être simplement télépathe…
Mais pour assumer son destin récemment révélé, notre héroïne devra fuir son pays, le Mur de la Nuit, sa muraille et ses terribles tempêtes afin d’approfondir ses connaissances des pouvoirs anciens. Elle va partir sur les chemins en compagnie de Kalan et de quelques hommes d’armes. Les embûches seront nombreuses, les aides inattendues aussi.
Le lecteur se laisse rapidement embarquer aux côtés de cette jeune Héritière, sans même s’en rendre compte. Elle est de la trempe de ces héroïnes que l’on n’oublie pas. Le tandem qu’elle forme avec Kalan est parfaitement équilibré, ils se complètent et se soutiennent. On ne peut qu’aimer ce monde imaginé par l’auteur, cette magie aux plans multiples faisant le pont entre le monde physique et le monde psychique. Par le devenir même de cette Tairre et de tous ces peuples dont le sort repose sur les frêles épaules de Malian.
L’auteur prend également le temps, dans son dernier acte, de distiller une ambiance plus sourde et de nous livrer un récit moins échevelé mais non moins prenant de par ses développements, même si certains seront peut-être déçus par ce ralentissement soudain.
Quoi qu’il en soit, c’est une véritable saga de fantasy qui s’annonce là, avec un premier tome passionnant et sans temps morts, peuplé de personnages très attachants. Un monde fouillé et riche que l’on n’a pas envie de quitter et qui nous fait attendre avec impatience la suite de cette histoire “éclatante”, pour reprendre les mots de Robin Hobb. Avec une suite que l’on espère d’ailleurs encore plus réussie.

 

7.0/10

Discuter de L'Héritière de la Nuit sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :