Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Imriel > L'Héritier de Kushiel


L'Héritier de Kushiel

Titre VO: Kushiel's Son

Tome 1 du cycle : Imriel
ISBN : 978-235294410-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Jacqueline Carey

Imriel est le fils adoptif de Phèdre, l’Élue de Kushiel.
Enlevé, torturé et réduit en esclavage lorsqu’il n’était qu’un enfant, Imriel est aujourd’hui prince du sang. À la Cour où se trament mille conspirations, nombreux sont ceux qui souhaitent sa mort - de peur qu’il n’ait hérité des dons maléfiques de sa véritable mère, Melisande.
Alors qu’il approche de l’âge d’homme et que s’éveillent en lui des désirs de plus en plus vifs, Imriel en vient à partager leurs craintes et se trouve piégé au cœur d’une trame de meurtres et de manipulations où il devra faire face au plus grand des défis : découvrir sa véritable nature.

Critique

Par Gillossen, le 04/09/2010

Après une entrée on ne peut plus remarquée dans le paysage français, Jacqueline Carey revient sans temps mort, grâce à Bragelonne, avec sa deuxième trilogie, qui pour l’occasion met l’accent sur le fils adoptif de Phèdre, Imriel, que l’on retrouve au début du roman jeune adolescent.
A priori, on retrouve de nombreux ingrédients en commun dans les deux cas : le cadre bien sûr, un roman épais de plus de 700 pages qui n’hésite pas à peindre une véritable fresque, une narration à la première personne… Les lecteurs de la première trilogie ne seront, évidemment, pas dépaysés le moins du monde !
Pour les autres, on ne saurait que les encourager à commencer par le commencement, ce qui tout de même plus logique pour pénétrer plus facilement les arcanes de cet univers.
Bien vite, il apparaît que mère et fils n’ont pas la même vision des choses (Phèdre est logiquement placée en arrière-plan désormais, de même que Joscelin). Dans la première partie du roman du moins, Imriel apparaît souvent replié avant tout sur sa propre condition, souvent indécis, parfois agaçant. Non pas que cela ne réponde pas à une certaine logique, du fait de sa vie et de son âge. De fait, on s’attache peu à peu au personnage, qui dispose lui aussi d’un caractère bien trempé ! Et qui apparaît bien vite plus terre à terre, plus pratique : narrateur en cela plus “classique” que Phèdre. 
Après cette mise en bouche d’une nonchalance toute relative, les complots et autres éléments qui ont eux aussi fait le succès de la première trilogie prennent rapidement de l’importance. Imriel lui-même en subit les conséquences, et le jeune homme n’est plus le même à la fin de ce premier tome, manifestant une véritable évolution au fil des pages. Bien entendu, ce roman est aussi une histoire de passage à l’âge adulte, entre deux découvertes, personnelles ou à la résonance plus épique, à l’échelle de la trame qui se noue sous nos yeux.
Le roman se distingue là encore par sa prose, la plume de Carey se montrant toujours aussi aboutie, élégante et entêtante. La dimension érotique du roman n’est pas oubliée non plus, peut-être un peu plus diffuse, mais parfois plus explicite. En proposant un renouvellement dans la continuité, l’auteur démontre qu’elle est loin d’avoir épuisé les mystères de son univers. Dommage que quelques longueurs ici ou là (notamment le passage concernant Lucca…), ralentissements peut-être propres à la mise en place d’un premier tome, nous empêchent de retrouver tout à fait le même enthousiasme que par le passé !
Un démarrage plus que solide pour cette nouvelle trilogie, mais qui ne crée plus la sensation à même de marquer les esprits pour l’année.

7.5/10

Discuter de L'Héritier de Kushiel sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :