Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Haut-royaume > L'héritier


L'héritier

Tome 2 du cycle : Le Haut-royaume
ISBN : 978-235294804-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Pierre Pevel

Une couronne. Une épée. Un trône.
 
Les divins l’avaient distingué.
Son sang était celui, maudit et glorieux, des plus grands rois qui régnèrent jamais.
Mais plus que d’un trône, il était l’héritier d’un destin sacrifié.

Critique

Par Gillossen, le 15/12/2014

Attention, cette chronique contient quelques spoilers, même si l’on pouvait deviner le principal d’entre eux à la lecture du premier tome et plus particulièrement de sa conclusion.
 
Successeur du très attendu paru Chevalier voilà un an et demi maintenant, L’héritier n’est autre que le tome 2 de la « beaucouplogie » de Pierre Pevel.
Et malheureusement, c’est un roman qui nous laisse après lecture quelque peu perplexe. En effet, rares sont les suites qui arrivent à la fois à faire mieux que le tome qui les a précédées tout en faisant ressortir ses faiblesses par ricochet. C’est pourtant bien le cas ici, de mon point de vue.
Ainsi, si L’Héritier s’avère globalement bien plus dense que Le Chevalier, il apparaît également fouillis, parfois laborieux. Pour preuve, les deux premiers parties du roman : la première se termine par une révélation qui ne surprendra personne et la suivante, pour faire court, prend des chemins de traverse pour nous ramener finalement au niveau de ladite révélation. Cette très longue mise en bouche avant de reprendre la marche en avant de notre histoire a pour conséquence de nous faire souvent piaffer d’impatience, certes, mais on aurait presque eu envie de passer directement à la troisième partie.
Pendant ce temps, les intervenants et les points de vue se multiplient mais cette alternance ne dynamise pas le récit pour autant. Après avoir basculé dans la seconde moitié du roman, la grande histoire s’emballe un peu et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela fait du bien. Lorn se révèle en fait moins lisse que l’image que l’on avait gardée de lui et le récit, enfin, ne donne plus l’impression de perdre du temps en cours de route. Les enjeux de la suite s’avèrent indéniablement prometteurs et la tension monte de plusieurs crans dans les cinquante dernières pages, notamment grâce aux seconds rôles consistants.
Mais avant cela, il faudra donc endurer tout ce qui touche à la relation entre Lorn et Alissia, et ses rebondissements flirtant parfois avec le roman-feuilleton, mais pas dans le sens le plus flatteur du terme. Celui que l’on accole souvent aux écrits de l’auteur, quand on l’associe aux cliffhangers haletants et aux personnages hauts en couleur. De fait, pourquoi ? Peut-être car ici le style de Pierre Pevel s’avère un peu trop plat, convenu, à l’image de la scène des retrouvailles “charnelles” entre les deux protagonistes cités un peu plus haut. La plume de Pierre Pevel a toujours été avant tout efficace, sans fioriture et au service de son récit, mais dans le cas présent, sa mise en retrait et la place accordée à des dialogues parfois redondants n’aident pas. On le sent aussi d’ailleurs dans les séquences “point info” qui tombent à intervalles réguliers, avec des présentations de personnages ou de nouvelles terres qui semblent tout droit sorties d’une encyclopédie de l’univers mais ne possèdent pas de saveur particulière.
Bref, ça manque de liant, d’allant. Et si l’on attend toujours la suite avec curiosité, c’est surtout pour les promesses entrevues et les enjeux majeurs enfin mis en valeur dans le dernier tiers de ce deuxième tome. C’est ainsi que comme dans le cas du Chevalier, tout s’accélère sur la fin. Et à la réflexion, certains des défauts pointés du doigt ici étaient donc déjà présents dans le premier tome de Haut-Royaume. Peut-être passaient-ils plus inaperçus grâce au plaisir de nos retrouvailles avec l’auteur et à un nouvel univers.
Un même constat reste également valable : qui aime bien châtie bien. Et on aime beaucoup ce que fait Pierre Pevel, d’où cette déception, relative.

6.5/10

Discuter de L'héritier sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :