Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Burton & Swinburne > L'Étrange Affaire de Spring Heeled Jack


L'Étrange Affaire de Spring Heeled Jack

Tome 1 du cycle : Burton & Swinburne
ISBN : 978-235294634-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Mark Hodder (Proposer une Biographie)

Londres, 1861. Sir Richard Francis Burton. Un grand explorateur et un érudit de talent. Sa réputation a été salie et sa carrière ruinée. Il est dans de sales draps. Algernon Charles Swinburne. Un jeune poète prometteur et avide de sensations fortes, disciple du marquis de Sade. Le cognac causera sa perte. C’est le cadet de ses soucis. Les deux hommes sont au cœur d’un empire déchiré par les conflits. D’extraordinaires machines envahissent un monde soumis à des lois des plus répressives. Tandis que certains défendent une société fondée sur le génie créateur, d’autres repoussent les limites de la conscience en ayant recours aux drogues, à la magie et à l’anarchie. Lorsque des loups-garous terrorisent l’East End londonien et que des jeunes filles deviennent la proie d’une effroyable créature nommée Spring Heeled Jack, le duo n’a plus d’autre choix que d’agir. Au plus vite. Tous deux se trouvent confrontés à l’un des événements les plus décisifs de cette époque. Mais la pire de leurs découvertes pourrait bien provoquer la fin du monde tel qu’ils le connaissent… Quand une poignée d’hommes change l’Histoire, l’Histoire change tous les autres.

Critique

Par Lÿr, le 22/08/2013

Pour son « mois du Cuivre », Bragelonne avait publié plusieurs ouvrages de la veine Steampunk, dont celui d’un nouveau venu : Mark Hodder, auteur britannique de L’Étrange Affaire de Spring Heeled Jack. Quand on prend ladite Affaire en main, on a le plaisir de découvrir un beau livre aux tons bronze et or : tranche dorée, surimpression en couverture, photos des protagonistes principaux, engrenages et silhouettes, têtes de chapitres mises en valeur. L’éditeur a voulu nous plonger visuellement dans l’ambiance, et c’est une belle initiative qui donne envie de s’intéresser de plus près au contenu.
Si la quatrième de couverture y va comme toujours un peu fort niveau présentation, elle confirme par contre d’emblée l’ambiance steampunk annoncée par le design : un Londres du XIXe siècle, où nous suivrons deux individus qu’on peut difficilement qualifier de lisses (Sir Richard Burton, explorateur et agent de Sa Majesté, et Algernon Swinburne, poète et tête brûlée) enquêtant sur de mystérieuses créatures, le tout dans une société en pleine mutation, avec des technologies inattendues. Et n’oublions pas de nombreux soucis et des surprises pour tout le monde, héros et lecteurs.
Mark Hodder ne ménage pas sa peine pour poser son univers et son intrigue. Ce qui frappe notamment, c’est le soin qu’il met à nous faire entrer dans « son » Londres victorien : on voit la ville, ses différents quartiers avec leurs ambiances éclectiques, souvent on la sent et on la tousse ! Vient s’y ajouter la touche steampunk, avec ses machines (le train pneumatique, le fiacre à vapeur, la rotochaire, etc.), et plus encore, puisqu’aux côtés des ingénieurs, les eugénistes apportent leur lot de réalisations souvent originales (les estafettes canines et d’autres plus dangereuses). Enfin, dans ce monde uchronique défile logiquement une galerie de personnages historiques, certains célèbres, d’autres moins. On sent que l’auteur s’est renseigné, tant pour le cadre de son intrigue que pour les technologies et les personnages (à noter d’ailleurs une annexe bienvenue en fin de roman pour présenter leur « vraie vie »).
Peut-être son passé de scénariste et de journaliste transparaît-il également dans la construction de l’histoire : l’écriture est simple mais généralement efficace, différents niveaux d’intrigues apparaissent, inégaux certes, mais apportant plusieurs éclairages complémentaires. Le récit se révèle ainsi complexe pour qui le vit, mais n’est pas pour autant compliqué à suivre pour les lecteurs, qui de plus s’amusent à croiser des noms connus et à découvrir les différences entre nos lignes temporelles. Soulignons-le : les surprises ne manquent pas et, si l’auteur a la bonne idée d’expliquer nombre de mystères, il en reste assez pour titiller le lecteur. Pour l’instant, rien que du positif donc et qui suffit à vouloir donner sa chance à cet ouvrage.
Venons-en aux quelques bémols : la trame globale déjà, très cadrée, en devient parfois un peu artificielle. De même, certaines scènes manquent de fluidité et semblent commandées par le besoin d’introduire tel ou tel élément pour la suite. Une impression qui pourrait venir en partie des personnages, qui ne sont pas assez charismatiques pour faire oublier certaines ficelles d’écriture. Et c’est peut-être là une faiblesse de l’ensemble : si leurs spécificités sont bien posées, il leur manque un petit quelque chose pour être naturels, un peu comme deux acteurs qui surjoueraient leur rôle. Certaines réactions sont ainsi peu crédibles, ce qui peut, du coup, freiner notre intérêt.
Ces quelques travers (non rédhibitoires) peuvent tout à fait s’arranger puisqu’il s’agit là  d’un premier roman ! C’est tout ce qu’on souhaite, pour pouvoir profiter au mieux des nombreuses bonnes idées déployées et de la richesse du monde dans la suite des aventures déjà disponibles en anglais de l’improbable duo.

7.0/10

Discuter de L'Étrange Affaire de Spring Heeled Jack sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :