Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Lockwood & Co > L'Escalier hurleur


L'Escalier hurleur

Tome 1 du cycle : Lockwood & Co
ISBN : 978-225318397-6
Catégorie : Jeunesse
Auteur/Autrice : Jonathan Stroud

Un terrible fléau s’abat sur Londres : des fantômes s’introduisent dans les maisons et terrorisent les occupants. Quand ils ne tentent pas de les assassiner. Lucy, talentueuse chasseuse de spectres, intègre l’agence du déjanté Anthony Lockwood pour une première mission très périlleuse : neutraliser un sanguinaire Duc rouge dans un sinistre manoir au fin fond de la campagne anglaise. Ajoutez à cela un Escalier hurleur, une chambre de torture, des squelettes derrière les portes, des agences concurrentes prêtes à tout pour vous nuire et pas une minute pour prendre le thé !

Critique

Par Gillossen, le 25/05/2016

Dans la série “Il a réussi à passer sous notre radar et on a un peu honte, voire beaucoup pour tout dire”, je demande L’Escalier hurleur de Jonathan Stroud.
Et pourtant, Stroud n’est pas un inconnu sur le site, loin de là. Et de façon plus générale, qui ne connait pas l’auteur de Bartiméus ? Des millions de lecteurs de par le monde se sont passionnés pour les aventures du djinn au caractère bien trempé. Ici, Stroud nous entraîne dans une histoire narrée à la première personne par la jeune Lucy, qui évolue dans un univers alternatif au nôtre, où les revenants sont aussi redoutés qu’acceptés par la population. Des agences de spirites sont ainsi chargés d’éliminer ces menaces et Lucy va justement intégrer les rangs de l’agence Lockwood - même si le roman débute in media res. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ambiance s’avère on ne peut plus réussie, dans un premier tome vraiment bien construit à ce point de vue. On y croit, sans forcément s’embarrasser de pages et de pages d’explications ou de descriptions pour donner vie et faire vivre ce cadre. Il faut dire que les personnages sont agréables, bons ou mauvais. Lucy n’est pas vraiment la plus charismatique des premiers rôles, mais de l’agaçant George en passant bien sûr par le flamboyant Lockwood lui-même, tous sont à la fois rapidement esquissés et un peu plus complexes que l’on pourrait le croire. N’oublions pas l’intrigue, et notamment tout ce qui touche aux fantômes et aux “règles” régissant leurs apparitions et/ou leurs pouvoirs. Elle n’est peut-être pas très originale, mais se tient bien et surtout se montre efficace. Une fois lancée, difficile de mettre le roman de côté. Sachant que la série compte bientôt 4 volumes en anglais et que le 2 est déjà sorti en grand format en français (ainsi que le 3, pas plus tard que ce mois-ci !), on ne peut que se réjouir. 
Et même, si l’on osait, vivement le film, déjà annoncé là aussi. Car voilà pour le coup un roman qui se prêterait aisément à une adaptation sur grand écran, tant la dimension cinématographique se révèle prégnante et pour tout dire, une évidence. 
Un très bon moment de lecture.  

7.5/10

Discuter de L'Escalier hurleur sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :