Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Magisterium > L'Epreuve du fer


L'Epreuve du fer

Titre VO: The Iron Trial

Tome 1 du cycle : Le Magisterium
ISBN : 978-226623707-9
Catégorie : Jeunesse
Auteur/Autrice : Holly Black
Auteur/Autrice : Cassandra Clare

Prix Elbakin.net 2015 - Meilleur roman fantasy traduit jeunesse

Dans une grotte, un nouveau-né abandonné. Gravée dans la glace, une inscription de la main de sa mère : ” TUEZ CET ENFANT ”
Douze ans plus tard… Callum Hunt est devenu un garçon comme les autres. Ou presque. Car il a tout fait pour ignorer la magie qu’il portait en lui. Mais à présent Cal est rattrapé par un don qu’il n’arrive pas à maîtriser, et il doit intégrer le Magisterium. Un endroit fabuleux et terrifiant, où il va découvrir les secrets obscurs de son passé. L’Épreuve de Fer commence à peine. Le plus grand défi reste à venir…

Critique

Par Aléthia, le 27/11/2015

Un bébé singulier.  Une école de magie. Un trio de héros. Si cela vous semble familier, laissez-moi vous dire tout de suite que l’on ne parlera pas ici d’Harry Potter, mais du Magisterium, un roman écrit à quatre mains par Cassandra Clare et Holly Black.
Lorsque j’ai lu pour la première fois le pitch de ce premier tome d’une série de cinq, je me suis dit qu’il fallait être sacrément culotté ou totalement sûr de soi pour oser se frotter à une telle référence de la littérature jeunesse. Pour autant, ni Cassandra Clare ni Holly Black ne sont des débutantes. Cassandra Clare a connu un succès colossal avec The Mortal Instruments tandis qu’Holly Black est l’auteur de la série Les Chroniques de Spiderwick. De quoi oser.
Qu’en est-il au niveau de l’histoire ? Dès les premiers chapitres du Magisterium, on ressent l’envie des auteurs de jouer sur les codes et les tropes connus pour mieux les détourner, c’est très positif et cela permet de prendre le lecteur à contrepied. Qui plus est, même si la grande majorité de l’action se passe dans une école de magie, les auteurs ont ici aussi affirmé leur volonté de se démarquer : peu de cours sont décrits, les professeurs sont présents mais hors des salles de classe et l’action se déroule majoritairement hors du temps scolaire.
Cependant, en fonction de vos expériences de lecteur, certains détournements peuvent aussi se percevoir, se ressentir avant que les personnages n’en prennent eux-mêmes conscience. Quant aux Potterheads, il y a des chances que certains personnages vous donnent l’impression qu’il y a de l’écho.
Le rythme de l’histoire est soutenu. Le scénario met davantage l’accent sur l’action que sur la construction de l’univers et l’histoire se déroule ainsi sans temps mort. Les chapitres s’enchaînent avec fluidité, suivant le tempo imposé par les événements et les personnages.  Les péripéties sont variées, il y a de bonnes idées, des ellipses au bon moment, etc. Pour un jeune lecteur féru d’action, le Magisterium sera donc un livre que l’on repose difficilement tant il a les qualités d’un page turner.  
L’écriture est fluide et les pages se tournent donc sans déplaisir. Pour autant, d’aucuns auraient pu espérer quelque chose de plus original et percutant, dans la forme, de la part du duo Clare/Black. Une identité langagière propre, peut-être.
Les personnages sont peut-être l’aspect le moins original du roman. Il faut dire que construire son récit sur le postulat d’un trio de jeunes magiciens, deux garçons et une fille, n’était sans doute pas la meilleure façon de se démarquer. D’autant plus quand on choisit d’exister par contraste. Ce n’est pas parce que le personnage principal féminin ne veut pas suivre les règles qu’il en devient une anti-Hermione pour autant.
Pourtant, il y a de vraies qualités  dans la construction des personnages. Cal est un héros attachant qui sait faire preuve de recul sur lui-même et qui a suffisamment d’esprit et de répartie pour avoir une réelle identité.
Si vous êtes un Potterhead en mal d’école de magie, soyez prêts à accepter les similitudes et les différences pour donner une chance au Magisterium en tant qu’univers à part entière. Si vous êtes passés à côté de tout ça, ou si tout simplement vous êtes le lectorat cible, le Magisterium est un récit enlevé et rythmé qui devrait vous séduire.

7.0/10

Discuter de L'Epreuve du fer sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :