Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Compagnons du Chaos > L'Épée du Nord


L'Épée du Nord

Titre VO: Sword of the North

Tome 2 du cycle : Les Compagnons du Chaos
ISBN : 978-226509820-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Luke Scull (Proposer une Biographie)

La Compagnie n’est plus, et chacun marche désormais vers sa propre quête.
Davarus Cole et ses compagnons n’ont pas tardé à comprendre que la libération de la Dame Blanche, couronnée de succès, n’aboutirait pas à l’ère de liberté tant attendue. Le pouvoir de cette dernière s’est accru, inflexible et absolu. Toute contestation est désormais réprimée dans l’œuf.
Mais la Dame Blanche serait sage de ne pas négliger ses anciens alliés : Eremul le Demi-Mage a en effet découvert une race d’Immortels en approche, les Fade. S’il ne parvient pas à se faire entendre, c’est toute l’humanité qui sera en danger

Critique

Par Gilthanas, le 16/11/2015

Après un premier tome solide, Luke Scull revient ici nous livrer le second opus de sa trilogie Les Compagnons du Chaos. La question qui vient à l’esprit quand on connaît les mécanismes de la Fantasy est : est-ce un tome de transition, dans la tradition des trilogies ? Et pour couper court à tout suspense, la réponse est non.
On retrouve avec plaisir les survivants du tome précédent, notamment Kayne et Le Loup, qui forment un duo vraiment détonnant. Ils continuent de s’étoffer, prenant de la profondeur, d’autant que l’histoire de Kayne fait l’objet de flash-backs nous racontant son accession au statut d’Épée du Nord. Les nouveaux venus ont quant à eux un moins de saveur, étoiles filantes trop furtives dans la destinée des héros principaux. Bien que partant d’idées vues et revues, Luke Scull parvient cependant à les rendre intéressants et intrigants pour le lecteur. Tout comme son univers, très cliché, mais qui parviendra quand même à surprendre le lecteur vétéran de high-fantasy.
Pour résumer, l’histoire principale avance, en prenant des chemins inattendus et bienvenus, les personnages se révèlent petit à petit, prenant ici de l’ampleur, les combats sont toujours aussi spectaculaires, et Jerek toujours aussi épique aussi bien dans son attitude que ses mots. Tout est parfait alors ? Presque.
Certains choix de traduction semblent en effet quelque peu malheureux et nuisent à l’immersion du lecteur (« tchiper » et « macache » par exemple, ne me paraisse pas adaptés à l’univers), sans oublier la non-traduction pour le coup d’un terme comme « Fade ».
Cependant, l’Epée du Nord reste une suite de grande qualité, et s’avère peut-être même meilleure que le premier tome. Elle annonce un final en fanfare, et vu le programme annoncé par Luke Scull dans ce second tome, il risque fortement d’être… épique !

7.5/10

Discuter de L'Épée du Nord sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :