Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > L' Enfant de nulle part > L'Enfant tombé de nulle part


L'Enfant tombé de nulle part

Titre VO: Changeling

Tome 1 du cycle : L' Enfant de nulle part
ISBN : 978-207030768-5
Catégorie : Aucune
Auteur : Roger Zelazny

La bataille fut totale, le clan Det annihilé par la magie du vieux Mor et ses armées de centaures. Tous ont péri à l’exception du dernier-né, Pol, que personne n’a pu se résoudre à égorger. Le voilà banni dans un univers parallèle : le nôtre. En contrepartie, Mark, un bébé de la Terre, lui est substitué afin de conserver l’équilibre. Bien des années s’écoulent avant que Mor ne comprenne son erreur : Mark, rejeté par le monde médiéval, menace de devenir un danger avec ses inventions toujours plus sophistiquées…

Critique

Par Publivore, le 04/01/2011

Ce premier tome du diptyque été écrit juste après le premier cycle des Princes d’Ambre, consacré à Corwin. Certaines scènes évoquent indéniablement cette célèbre série, dont celles de passage d’un monde dans un autre… mais la comparaison s’arrêtera là, malheureusement serait-on tenté d’écrire !
Tout d’abord, le roman part sur un postulat bancal : à savoir la préséance sans partage de l’inné sur l’acquis. Si cela reste crédible pour la magie avec le système inventé ici - très visuel et très réussi, il est beaucoup moins défendable concernant la technologie : un enfant plongé dans un monde qui rejette toute mécanique peut-il vraiment devenir un inventeur génial, parce que c’est dans ses gênes ? Difficile de rentrer dans un roman lorsqu’on accepte mal son principe de base…
Pourtant, L’Enfant tombé de nulle part comporte un certain nombre d’arguments susceptibles d’attirer le lecteur de fantasy : beaucoup de magie, un voleur caractéristique du genre mais pas caricatural, des dragons et quelques autres races…
Par ailleurs, on retrouve les thèmes de prédilection de Roger Zelazny, tels que les mondes parallèles, ou encore les hommes dotés de pouvoir. Mais l’intérêt que l’on porte aux personnages reste très limité, la faute sans doute à quelques ellipses temporelles destinées à donner du rythme au récit.
Quant à la force de nombre de textes de l’auteur, centrés sur les ressentis et tourments de ses personnages principaux, elle trouve ici ses limites, en raison de l’absence de choix d’un vrai personnage central, au profit du conflit entre Mark et Pol. L’un est mis en valeur dans la première partie de l’ouvrage, alors que c’est l’autre qui prend nettement le pas par la suite. Le lecteur a d’autant plus de mal à saisir les motivations et l’évolution du premier…
Bref, il s’agit là d’un roman qui ne parvient pas à passionner, contestable à mon sens dans l’un de ces postulats de départ, mais qui comporte quelques bons moments comme la scène d’ouverture, un système de magie original et bien utilisé, ou encore un personnage secondaire savoureux.
A lire pour le plaisir du deuxième tome, sans plus.

6.0/10

Discuter de L'Enfant tombé de nulle part sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :