Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > L'Enfant des cimetières


L'Enfant des cimetières

ISBN : 978-284228357-5
Catégorie : Aucune
Auteur : Cédric Sire (Proposer une Biographie)

David, un photographe de presse, partage sa vie avec Kristel, une artiste peintre surdouée. Ils vivent une folle passion que rien ne semble pouvoir troubler. Et pourtant… Alors que Kristel donne des cours de dessin aux enfants malades de l’hôpital, elle est sauvagement assassinée par un déséquilibré qui semble animé par une force maléfique. Quelques jours plus tôt, un autre fait divers avait horrifié la presse, celui d’un fossoyeur ayant abattu sa femme et ses deux enfants avec un fusil à pompe avant de se donner la mort. Ce drame est-il lié à la boucherie de l’hôpital ? Commence alors, pour David et son impétueuse collègue, Aurore, une enquête haletante où vont s’enchaîner meurtres et suicides pour le moins étranges. En bons journalistes d’investigation, tous deux se lancent, avec l’aide du commandant de police Vauvert, sur les traces de Nathaniel, un enfant démoniaque, déjà soupçonné d’être à l’origine du double homicide de ses parents. Mais qui est ce Nathaniel, d’où vient-il et surtout que cherche t-il ? David, qui n’a plus rien à perdre, est prêt à tout pour venger son amour quitte à se perdre dans les méandres de la folie…

Critique

Par Oceliwin, le 18/02/2009

Sire Cédric n’est pas à son premier coup d’essai. Après avoir écrit plusieurs nouvelles et avoir été récompensé par le prix Merlin en 2007 avec Angemort, il récidive avec un thriller gothique L’Enfant des cimetières.
Réutilisant une légende urbaine issue du sud de la France, l’enfant du cimetière est l’équivalent de la Dame Blanche en Bretagne ; Sire Cédric joue avec les effets d’illusions de ces légendes, avec des cinématiques en noir et blanc, les images qui sautent, le pouls qui s’accélère. Est-ce mon esprit qui divague ? Quelles sont les limites entre réalité et imagination ?
Pendant quatre jours, on vit à travers le personnage de David, photographe pour un journal régional, réalisant un scoop suite à la mort de toute une famille. Ames sensibles s’abstenir, on reste dans le cadre de l’horreur du début jusqu’à la fin. Les mots prennent vite forme dans notre esprit. On est transporté sur des scènes de crimes toujours plus macabres. On vit des scènes telles que Hannibal Lecter aurait pu les créer, des frissons parcourent notre dos et on commence par regarder par-dessus notre bouquin pour vérifier si l’on n’a pas basculé dans ce cauchemar.
On retrouve le caractère fantastique d’un univers comme Les Rivières pourpres, de Jean-Christophe Grangé, avec un commandant Vauvert prêt à croire à tout pour résoudre ces énigmes. Mais ne vous attendez pas à de nombreux rebondissements durant l’enquête, très rapidement, on a beaucoup d’éléments en notre possession et on suit sans grande surprise l’avancement des recherches entreprises par les journalistes.
Et pourtant on est loin de s’ennuyer, les scènes s’enchaînent assez vite. On vit à la fois dans le corps des personnages, puis en dehors en tant que spectateur. Ces différents points de vue sont intéressants, et donne lieu à des scènes très réelles, durant lesquelles on est captivé.
Plus gothique que thriller, un bon livre pour des soirées à se faire peur.

7.5/10

Discuter de L'Enfant des cimetières sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :