Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > L'Empire de l'imaginaire


L'Empire de l'imaginaire

Titre VO: Empire of Imagination

ISBN : 978-163286279-2
Catégorie : Roman connexe
Auteur : Witwer, Michael
Traducteur : Sagory, Pierre

Retrouvez ici, pour la première fois en français, une biographie complète de l’icône mythique des geeks et de la culture du jeu, Gary Gygax, ainsi que toute l’histoire derrière la création de Donjons & Dragons.
Gary Gygax, le parrain de tous les jeux d’aventure fantastique n’a eu son histoire racontée que par fragments ici et là. Avec L’empire de l’Imaginaire, Michael Witwer a su rédiger une biographie dynamique de cette légende, depuis son enfance à Lake Geneva dans le Wisconsin jusqu’à son décès en 2008. Son œuvre majeure, Donjons & Dragons, a connu un succès explosif durant les années 1970 et 1980 et changea à jamais le monde du jeu. D&D est le jeu de rôle le mieux vendu et le plus connu de tous les temps, et il peut se vanter d’avoir eu des joueurs célèbres : Stephen Colbert, Robin Williams et Junot Díaz ont tous ouvertement loué leur expérience de jeu lorsqu’ils étaient adolescents ; certains le considèrent même comme l’atelier qui leur a permis d’attiser et d’affuter leur imagination.

Critique

Par Gilthanas, le 02/09/2018

Gary Gygax. 
Même si vous n’avez jamais joué au jeu de rôle (et c’est bien dommage pour vous), ce nom ne doit pas vous être inconnu. Et pour cause, il s’agit du (co)créateur du monument Donjons & Dragons. D&D, dont l’impact sur la culture geek et la pop-culture d’aujourd’hui est indiscutable. Certains avancent même qu’il est un des éléments fondateurs, si ce n’est le principal, de cette culture. Si le nom de Gary Gygax est aujourd’hui connu, qu’en est-il de l’homme ? De nombreuses histoires, plus ou moins vraies, plus ou moins mythifiées, courent sur le personnage. Et Michael Witwer se propose dans son ouvrage d’essayer de démêler le vrai du faux.  
Les éditions Sycko nous livre ici la traduction d’une typique biographie à l’américaine, centrée sur le personnage et le storytelling. Ce n’est pas pour autant que l’ouvrage n’est pas très bien sourcé, en témoignent les trente pages de notes et de références bibliographiques présentes à la fin du livre. Malgré des passages romancés et parfois hagiographiques, l’ensemble nous présente la vie d’un monsieur tout-le-monde, qui a atteint les sommets puis s’est brûlé les ailes. On sent que l’auteur est passionné par son sujet, ce qui donne parfois des prises de position contestables (notamment dans le rôle de Dave Arneson dans l’aventure D&D/TSR. Pour rappel, Arneson est le «créateur» des règles de D&D, tandis que Gygax s’est lui appliqué de mettre en page ces idées, et de les rendre jouables/publiables).
La lecture est agréable, et la succession de courts chapitres fait qu’on enchaine rapidement les pages, sans jamais se lasser. On se prend à lire cette biographie comme un roman, avec un personnage qui évolue, balloté par les événements, mais qui finit par se trouver lui-même sur la fin. Même les passages narrant les épisodes juridiques autour de la possession de TSR (entreprise fondée par Gygax qui gère les droits de D&D) sont passionnants, car ils mettent en exergue que finalement, passionné ou non, Gygax est aussi un (mauvais) homme d’affaire, qui dépense son argent en filles et en drogue quand les ventes de son jeu explosent. D’un autre côté, Gygax s’est avéré être un très bon organisateur de convention, avec notamment la GenCon qui perdure encore aujourd’hui. 
Les passionnés de Donjons & Dragons y trouveront forcément leur compte, tant le travail de l’auteur est de qualité. Certes, on peut ne pas être d’accord avec certaines affirmations, mais espérons que cet ouvrage soit le premier d’une longue série consacrée aux pères fondateurs du jeu de rôle (il serait intéressant de lire une biographie de Dave Arneson dans la même veine, ou de Ken St André, créateur de Tunnels & Trolls). Pour les autres, c’est l’occasion de lire l’histoire d’un homme, qui vendait des assurances et réparait des chaussures dans sa cave, et qui a fini par devenir le roi des geeks. C’est à lui, et à tout ce que beaucoup d’entre nous lui devons aujourd’hui, que ce livre rend hommage.

8.0/10

Discuter de L'Empire de l'imaginaire sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :