Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Couronne des sept royaumes > L'Alliance sacrée


L'Alliance sacrée

Titre VO: Weavers of War

Tome 9 du cycle : La Couronne des sept royaumes
Partie 1 de "Weavers of War"
ISBN : 978-275640161-4
Catégorie : Aucune
Auteur : David B. Coe

Alors que les armées Eandi convergent en Eibithar pour repousser l’invasion des 7 royaumes par les forces impériales, les rebelles Qirsi rejoignent la lande où doit se dérouler l’ultime bataille voulue par leur chef. A Braedon, l’heure est enfin venue pour le Tisserand de se révéler : Dusaan abat ses cartes, renverse l’empereur et prend le contrôle du palais. De là, il enchaîne les victoires : c’est bientôt toute la ville qui tombe sous ses coups, puis la flotte impériale elle-même. L’armée Qirsi avance inexorablement, détruisant tout sur son passage, et ralliant toujours plus de sorciers. Sur le champ de bataille, Grinsa échoue à convaincre les nobles de faire front commun contre la menace Qirsi. Impuissant, il regarde les armées s’entre-tuer et doute de pouvoir vaincre le Tisserand. Mais Kearney, son roi légitime, va bénéficier d’un soutien inattendu : des Qirsi hostiles à la tyrannie du Tisserand lui sont restés fidèles. Pour l’emporter, Eandi et Qirsi doivent s’unir et combattre jusqu’à la mort.

Critique

Par Belgarion, le 23/06/2008

Après un tome précédent très riche en coups de théâtre et en évènements, l’intrigue se poursuit avec frénésie dans l’Alliance Sacrée. Les qirsis se rebellent désormais ouvertement et vont de succès en succès jusqu’à menacer le maintien de la plupart des cours aeandis. Ces dernières restent engluées dans un combat mortel qui les affaiblit face à la menace qirsi que rien ne semble pouvoir arrêter.
L’histoire est toujours parfaitement maîtrisée avec un mélange de points de vue d’un camp à l’autre au fil des chapitres et une explication de la motivation de chacun des protagonistes. Le récit atteint des points d’orgue avec des moments d’une grande cruauté, des batailles rangées mais aussi certains faces à face très attendus comme celui entre Fetnalla, qui a rejoint le Tisserand, et Evanthya qui reste fidèle à son duc. Ces deux personnages sont d’ailleurs parmi les plus réussis et leur rencontre est d’une rare intensité du fait de la cruelle ironie qui les a séparées. La plume très riche de l’auteur illustre à merveille toutes les émotions ressenties, tous les espoirs et les craintes des personnages formant cette gigantesque et tragique fresque. L’action n’est pas non plus en reste et permet de faire évoluer l’intrigue générale à pas de géant dans ce volume!
Néanmoins dans sa volonté de faire monter la tension et les enjeux David B. Coe altère quelque peu l’effet d’ensemble en forçant le trait. Ainsi, la révolte qirsi est trop à sens unique avec aucune réelle résistance en face d’elle. On en vient d’ailleurs à se demander par quel gros artifice l’auteur va stopper cette armée invulnérable jusque là. Ou même tout simplement comment ils ont réellement pu être vaincus plusieurs siècles plus tôt alors qu’ils étaient bien plus nombreux. De même, certains passages semblent plus convenus et ne réservent pas cet effet de surprise qui était omniprésent dans un tome précédent de très haut niveau.
Ce tome de bon niveau sans être le meilleur de la série nous emmène avec talent jusqu’au point de rupture qui devra se dénouer en un seul et dernier tome. Quel que soit le résultat, il promet un final en apothéose avec un lot de surprises non négligeable.

6.5/10

Discuter de L'Alliance sacrée sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :