Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Trilogie de l'héritage > L'Ainé


L'Ainé

Titre VO: Eldest

Tome 2 du cycle : La Trilogie de l'héritage
ISBN : 978-274701455-7
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Christopher Paolini

Eragon et sa dragonne, Saphira, sortent à peine de la victoire de Farthen Dûr contre les Urgals, qu’une nouvelle horde de monstres fait son apparition… Ajihad, le chef des Vardens, est tué. Nommée par le Conseil des Anciens, sa fille, Nasuada, prend la tête des rebelles. Eragon et Saphira lui prêtent allégeance avant d’entreprendre un long et périlleux voyage vers le royaume des elfes, à Ellesméra, où le garçon poursuit sa formation de dragonnier.

Critique

Par Gillossen, le 26/04/2009

On ne reviendra pas sur les réactions de certain(e)s à la lecture de la critique du premier tome de la Trilogie de l’héritage. Cette nouvelle chronique risque également de faire des déçus, mais il s’agit seulement d’exprimer notre avis de la façon la plus sincère et étayée possible, même si cela paraît sévère.
Qu’en est-il donc avec cette suite ? Eh bien, attention… C’est supérieur à Eragon ! On sent que l’auteur a pris quelques années, qu’il a touché à certaines lectures - on n’osera pas évoquer le Trône de fer cependant. Par contre, l’Empire contre-attaque… - lui permettant d’éviter le tout blanc ou tout noir, et à son histoire de s’éloigner quelque peu du tout remâché.
Malheureusement, la balance penche toujours du côté des défauts : le style demeure souvent maladroit, alourdi par la traduction, et surtout, les longueurs sont bien présentes. Le nombre de pages a enflé d’un tome à l’autre, et l’on se demande bien pourquoi. L’entraînement d’Eragon chez les elfes se révèle tout sauf passionnant, et la gestion du temps n’est pas l’un des points forts du récit.
Paolini semble avancer à reculons, du moins jusqu’aux derniers chapitres, ce qui n’empêche pas notre héros de se faire voler plus souvent qu’à son tour la vedette par son cousin Roran. Et il faut dire que le sentiment général tire souvent vers l’ennui, d’autant que les clichés du genre sont loin d’avoir entièrement disparu.
Mais si vous appréciez les récits avec des adolescents en vedette, toujours des dragons, un langage crée de toute pièce avec un lexique pour expliquer un mot sur deux dans le roman, allez-y, ça n’a pas changé d’un pouce…

5.0/10

Discuter de L'Ainé sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :