Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Couteau du partage > Horizon


Horizon

Tome 4 du cycle : Le Couteau du partage
ISBN : 978-235294369-3
Catégorie : Aucune
Auteur : Lois McMaster Bujold

Les Marcheurs du Lac sont les seuls capables de tuer les vestiges malfaisants d’une magie ancienne. Mais ils gardent jalousement leurs secrets et vivent à l’écart des fermiers qu’ils protègent. Aussi, quand Dag le patrouilleur s’est porté au secours de Faon la jeune fermière, ils ne s’attendaient pas à tomber amoureux, encore moins à s’unir et à partir ensemble vers de nouveaux horizons.
Dag comprend de mieux en mieux ses pouvoirs. Devenu apprenti auprès d’un maître-guérisseur, il s’interroge à présent sur sa destinée.
C’est alors qu’une terrible crise frappe les partisans de Faon et Dag. Dans un monde qui change, les anciennes traditions peuvent-elles encore vaincre l’ennemi le plus mortel qu’on ait jamais connu ? Enfin la conclusion de ce superbe cycle d’aventures et de romane, riche en bravoure, en enchantements et en personnages d’une humanité rare.

Critique

Par Belgarion, le 14/03/2010

Avec Horizon, Loïs McMaster Bujold apporte les dernières finitions à son édifice et conclut une histoire très éloignée des sentiers battus de la fantasy, où le charme campagnard se mêle à l’apparition de brèves bouffées de surnaturel personnalisées par les “êtres malfaisants”.
Les grandes batailles, l’hémoglobine qui coule à foison, les combats titanesques entre dieux, les déchaînements de magie…  Rien de tout cela n’apparaît à l’horizon justement, qui préfère mettre en place une magie plus subtile, l’Innésens tourné vers l’intérieur de soi, qui est l’apanage exclusif des Marcheurs de Lac pour la plus grande méfiance du peuple des Fermiers. Rebroussant chemin vers le Nord avec leurs sympathisants, Dag et Faon effectuent un retour aux sources parfois douloureux, continuant sur le même ton que les tomes précédents, avec une histoire de périples et de grands voyages.
L’auteur a cherché à aller au-delà  de son histoire de base en faisant passer différents messages tournés vers la tolérance envers autrui : l’incompréhension entre deux peuples qui ne se côtoient pas est susceptible de mener aux pires catastrophes. Pour faire passer ces messages, les protagonistes principaux que sont Dag et Faon doivent ainsi se heurter à l’hostilité de ceux qui craignent le changement. Faon, notamment, est le personnage le plus réussi de la série : tantôt enjouée, tantôt anxieuse, son ingénuité mâtinée de prudence ainsi que ses nombreuses réflexions très terre-à-terre amènent le sourire aux lèvres plus d’une fois et agrémentent leur long périple vers le Nord.
A l’inverse, le caractère silencieux et obstiné de Dag est moins original et soutient mal la comparaison. Par ailleurs, le récit met en place de nombreux personnages secondaires, la plupart très travaillés, qui rendent le récit plus riche et plus varié. On peut seulement regretter certains personnages plus caricaturaux à l’instar du fermier Gousse dont les récriminations incessantes et sa méfiance continuelle envers les Marcheurs des Lacs finissent par lasser, l’auteur forçant trop le trait. Mais dans l’ensemble, comme pour ses autres livres, l’auteur reste une excellente créatrice de personnages, qui sait les croquer avec doigté.
Un autre défaut, inhérent à ce type de roman, est à pointer du doigt : le manque d’ampleur et d’ambition du récit qui reste la plupart du temps très routinier. Le temps que l’on passe à découvrir les différents lieux traversés et à mieux s’attacher aux personnages ne permet pas de donner une dimension plus vaste à l’histoire.
Le style de lecture, quant à lui, riche et foisonnant de descriptions, ne faiblit pas et porte la patte inimitable de cette grande auteur qu’est Loïs McMaster Bujold. C’est un vrai plaisir de se laisser porter par sa prose imagée et fluide au fur et à mesure des pérégrinations de son groupe de personnages.
En concluant son histoire sans véritablement la terminer, l’auteur laisse au final courir l’imagination du lecteur sur les évènements qui vont suivre. La quête acharnée de Dag et Faon n’a-t-elle été qu’un épiphénomène ? Ont-ils mis en place une nouvelle situation durable ?
Libre à chaque lecteur d’y réfléchir, et de se replonger dans ces quatre livres dans quelque temps.

7.5/10

Discuter de Horizon sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :