Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Guillermo del Toro, cabinet de curiosités


Guillermo del Toro, cabinet de curiosités

ISBN : 978-236480128-8
Catégorie : Artbook
Auteur : Del Toro, Guillermo (Proposer une Biographie)

Réalisateur, scénariste et producteur, Guillermo del Toro enchante le monde du cinéma : L’Échine du Diable, Hellboy, Pacific Rim, chacune de ses œuvres a nécessité un travail colossal contenu dans de petits carnets qu’il tient depuis des années à destination de ses filles. Pour la première fois, il nous dévoile ses secrets de création. Avec une préface de James Cameron, une postface de Tom Cruise et des témoignages inédits, voici l’ouvrage indispensable pour tout fan de grand cinéma.

Critique

Par Gillossen, le 25/11/2013

Pour reprendre les mots de James Cameron, ce magnifique ouvrage représente un véritable portail ouvert sur les rouages de l’imaginaire de Guillermo del Toro. 
Les fameux carnets du metteur en scène mexicain sont connus depuis un certain temps maintenant, puisque l’on en retrouve parfois des aperçus dans les suppléments des DVD ou Blu-ray de ses longs métrages. Il faut dire que le dessin a toujours accompagné la vie de del Toro, qui se confie ici largement sur ses influences comme sur ses envies, tout en gardant une lucidité de tous les instants. 
Mais un mot tout d’abord sur l’objet lui-même tout simplement somptueux. Papier de grande qualité, reproductions magnifiques, mise en page évidemment travaillée avec le plus grand soin, photos pleine page… C’est un véritable plaisir renouvelé à chaque instant. On ne se lasse pas de le feuilleter encore et encore, de revenir en arrière, d’en explorer le moindre recoin…  
Un peu à l’image de la fameuse « Bleak House » de Del Toro à Los Angeles, une demeure fantastique, dans tous les sens du terme, dont on découvre quelques pièces ici, puisque nous avons droit à une visite guidée dans les pas du maître lui-même. Ah, cette bibliothèque consacrée aux livres d’horreur avec une reproduction taille réelle de H.P Lovecraft plus vrai que nature ! Ah, ces comics dans les tous les coins ! On pourrait continuer ainsi longtemps. 
Revenons-en donc au fond : l’ouvrage illustre bien la générosité idoine du réalisateur, puisqu’il regorge de témoignages (nous avons déjà cité James Cameron, mais on peut également mentionner Neil Gaiman ou bien sûr son compère de longue date Ron Perlman en passant par Cornelia Funke), d’anecdotes en tous genres (Alfonso Cuaron nous narrant sa première rencontre avec Del Toro pointant du doigt tous les défauts de son travail ou ce dernier expliquant avoir renoncé à une adaptation du Vent dans les Saules pour Disney quand le studio lui demanda de… faire faire du skateboard à Toad !), d’entretiens avec l’artiste revenant sur chacun de ses projets, de Cronos à Pacific Rim… Bien entendu, si les questions posées cherchent réellement à creuser dans les mécanismes de création de l’auteur, leur ton ne se veut pas polémique, même si Del Toro lui-même revient parfois sur ses problèmes avec les grands studios.  
Vint enfin la dernière partie de l’ouvrage, le coup de grâce reçu par nos yeux, sans parler de raviver nos regrets : les projets abandonnés du metteur en scène, dont certains figurent parmi ses scripts préférés. On y retrouve bien sûr quelques aperçus des Montagnes Hallucinées, illustrant là encore la malchance qui semble poursuivre Guillermo del Toro dans certains cas. Mais le réalisateur est un homme résolument optimiste. Et s’il connaît bien la « loi de Sturgeon », il préfère voir le bon côté des choses et se dire que les choses finiront par se décanter. 
C’est également la position de… Tom Cruise, qui signe la postface de l’ouvrage et confie son admiration pour la passion qui anime Guillermo del Toro au jour le jour. Mais, quelles que soient les personnalités qui interviennent ici, toutes semblent partager l’opinion de Cornelia Funke : Del Toro est bien un magicien. Et cet écrin sublime s’avère digne de nos attentes. Notons tout de même que cette chronique se base sur la version originale de l’ouvrage, mais les éditions Huginn & Muninn nous ont habitués à des parutions de qualité et il n’y a pas de raison de douter qu’il en aille autrement cette fois.
Mais, en attendant, souvenons-nous de cette maxime : « Il faut croire en la magie pour la voir ». Et, dans le cas présent, nous en avons justement la preuve sous les yeux.

 

10/10

Discuter de Guillermo del Toro, cabinet de curiosités sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :