Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Gods of Jade and Shadow


Gods of Jade and Shadow

ISBN : 978-052562075-4
Catégorie : Aucune
Auteur : Moreno-Garcia, Silvia

L’ère du jazz bat son plein, mais Casiopea Tun est trop occupée à nettoyer les sols de la maison de son riche grand-père pour se laisser emporter par la musique. Néanmoins, elle rêve d’une vie loin de sa petite ville poussiéreuse du sud du Mexique. Une vie qu’elle pourrait considérer comme la sienne.
Mais cette nouvelle vie semble aussi éloignée que les étoiles, jusqu’au jour où elle trouve une curieuse boîte en bois dans la chambre de son grand-père. Elle l’ouvre - et libère accidentellement l’esprit du dieu maya de la mort, qui demande son aide pour récupérer son trône. Un échec signifiera la disparition de Casiopea, mais le succès pourrait lui permettre de réaliser ses rêves.
En compagnie d’un dieu étrangement séduisant et armée de son intelligence, Casiopea commence une aventure qui la conduira des jungles du Yucatán aux lumières de Mexico - et au plus profond de l’obscurité des enfers mayas.

Critique

Par Gillossen, le 17/12/2019

De Silvia Moreno-Garcia, nous avions notamment chroniqué par le passé une anthologie lovecraftienne et féministe dont elle était l’instigatrice, She Walks in Shadows. Et si nous avions remarqué que l’autrice écrivait également, nous ne nous étions encore jamais penchés sur ses écrits. C’est chose faite avec ce roman unitaire. 
Son titre, cette couverture même, ses thématiques… Gods of Jade and Shadow avait tout pour nous intriguer et il le fait. Malheureusement, au bout du compte, si l’histoire s’avère plaisante, si le style est agréable lui aussi, sans trop de fausses notes, on ne peut s’empêcher de trouver l’ensemble un poil décevant. La faute à une matrice générique qui voit peu à peu le cours de cette histoire basculer vers du Young Adult ma foi fort générique. Et donc sans réelle surprise, voire pire, sans réelle personnalité (Oh mon dieu, quel héros aussi beau que taciturne…). 
C’est d’autant plus dommage que le final s’éloigne de ces aspects les plus convenus pour offrir au lecteur quelque chose de tout à coup bien plus consistant. Mais il est presque déjà trop tard, en tout cas, pour en tirer une expérience à même de combler nos attentes. 
Notons que l’autrice conteste apparemment un classement en catégorie Young Adult, alors que le roman coche pour ainsi dire toutes les cases. Si la mythologie maya et le cadre des années 20 se révèlent riches et apportent une bonne dose de fraîcheur à l’univers, l’intrigue elle-même, on l’a dit, est tout de même bien peu originale, de même que ses protagonistes. “L’enrobage”, aussi bien intégré soit-il, ne peut pas tout faire. C’en est presque frustrant, car ce n’est pas un mauvais roman pour autant, loin de là.
On pense parfois, pour citer un autre titre récent explorant des mythes moins connus en fantasy, à Katherine Arden, si ce n’est que l’on n’éprouve pas le même attachement envers nos héros dans le cas présent (y compris la jeune Casiopea), sans compter un style un peu plus anonyme. 
Silvia Moreno-Garcia demeure de toute évidence un nom à suivre à l’avenir, mais cet essai-là ne nous apparaît pas totalement transformé, Young Adult ou pas.

6.5/10

Discuter de Gods of Jade and Shadow sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :