Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Espérer le soleil


Espérer le soleil

ISBN : 978-236183358-9
Catégorie : Aucune
Auteur : Chadour Nelly

La Grande Peste Noire. Le Grand Incendie. Le Blitz orchestré par les nazis. La Bombe de Staline… Londres a survécu à tout. En 1951, isolée dans la gangue glacée de la nuit nucléaire, la cité millénaire et ses habitants tentent de vivre comme avant. Malgré les radiations, les Rôdeurs de la Nuit, et eux-mêmes.
Quand des enfants de quartiers pauvres sont enlevés par une étrange entité aux yeux incandescents, les tensions éclatent et les destins s’entrecroisent. Ainsi Vassilissa, vampire russe obligée de traquer ses  semblables sous les ordres des autorités britanniques ; Satinder, jeune fille sikhe qui n’a pu empêcher la disparition de ses petits frères ; Jaime, ancien résistant espagnol désormais voué au crime organisé ou Gwen, belle héritière blessée au plus profond de sa chair et de son âme. Sous l’objectif du photographe américain Arthur Smitty se succèdent émeutes et révoltes d’une population dont le rêve impossible est de revoir le soleil une dernière fois.

Critique

Par Aerendhyl, le 07/06/2018

Espérer le Soleil est un peu ce genre de livre dont la quatrième de couverture n’attire pas forcément l’œil, mais dont l’illustration nous pousse à l’achat compulsif. Il faut dire que la survie dans un monde post-apocalyptique suite à la folie nucléaire semble un peu du réchauffé dans le paysage des littératures de l’imaginaire. Pour autant la lecture de ce roman nous en fait ressortir avec, finalement, un certain vent de fraîcheur.
Un Londres sortant de l’après guerre, un Londres ayant survécu à la bombe atomique alors que le reste du Monde semble anéanti. Un Londres où le Soleil n’est plus, laissant ses habitants dans la pénombre la plus complète avec leurs pires cauchemars.
Nelly Chadour a su créer une uchronie crédible bien qu’usant par moment de certaines facilités. On s’y plonge, on en redemande et les ellipses temporelles nous aident à la compréhension de la construction de cet univers.
Une galerie étoffée et cosmopolite de personnages vient servir le récit, chacun s’imprégnant parfaitement dans ce monde déchu se relevant difficilement, un peu comme eux dont on suit la remontée à la surface de la vie. Les destins se croisent, s’entrecroisent, se défont dans le passé et le présent de ce roman. Aucun ne prend le dessus, chacun tient sa place et fait avancer l’intrigue comme il le faut. On notera cependant une pointe de déception avec Vassillissa (qui semblait être LE personnage central de ce roman mais se révèle assez fade) et une histoire d’amour qui dénote dans la fluidité du roman, rajoutant une certaine longueur dans le déroulement.
L’intrigue justement est tout à fait maîtrisée. Il n’y a jamais de ralentissement, du fait d’une sorte de course-poursuite dans les recoins les plus sombres de la ville cosmopolite anglaise. Les connaisseurs prendront plaisir à parcourir certains lieux mythiques de la capitale. Les rebondissements sont nombreux et parsèment le livre pour ne jamais laisser le lecteur sur sa faim.
L’un des points forts réside dans l’introspection que chaque personnage se doit de faire sur lui-même au fil du roman. Le thème de l’acceptation de soi, de son passé, de son corps, est un thème qui semble cher à l’autrice, mené avec un certain brio.
Nelly Chadour prend plaisir à jouer avec certains mythes et légendes de l’imaginaire tout en y apportant une logique réaliste par son uchronie. Ainsi, le lecteur se retrouve confronté à un bestiaire dont il peut avoir l’habitude de rencontrer voire même de retrouver une tournure d’un conte pour enfants qui n’est pas déplaisante et nous rassure dans un Londres assez inquiétant.
Au du bout du compte, l’ensemble s’avère très plaisant. On sent une certaine maîtrise dans la construction du récit, dans l’introspection des personnages bien que certaines facilités historiques peuvent crisper les plus puristes du genre.
Au passage, la fin choisie par Nelly Chaddour est très ouverte et peut laisser présager d’une ou plusieurs suites, tant le monde créé peut offrir des opportunités à la plume de l’autrice.

6.5/10

Discuter de Espérer le soleil sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :