Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Couteau du partage > Ensorcellement


Ensorcellement

Titre VO: Beguilement

Tome 1 du cycle : Le Couteau du partage
ISBN : 978-235294141-5
Catégorie : Aucune
Auteur : Lois McMaster Bujold

La jeune Faon a fui la ferme familiale. Elle croise sur sa route une patrouille de Marcheurs du lac. Des rumeurs circulent sur ces énigmatiques soldats-sorciers venus des forêts du nord : ils pratiqueraient la magie noire et ne possèderaient que leurs vêtements et leurs armes, de mystérieux couteaux faits en os humains.
Ils sont engagés dans une lutte périlleuse contre des êtres malfaisants, inhumains et immortels, des créatures qui aspirent la vie de tout ce qui croise leur chemin, et font des hommes et des animaux des esclaves. Faon l’apprend à ses dépends… et lie son destin de façon inattendue à une patrouilleur vétéran, Dag Hickory.
Un destin de dangers et de plaisirs qu’elle n’aurait jamais imaginé…

Critique

Par Belgarion, le 31/10/2008

Après le succès de la série de Miles Vorkosigan en SF et du monde de Chalion en fantasy, Loïs MacMaster Bujold nous offre un nouveau monde à découvrir, celui des Marcheurs des Lacs.
Si la qualité d’écriture reste dans la continuité, le cadre et le ton de l’histoire d’Ensorcellement changent radicalement de ses précédents écrits. En effet, les complexes intrigues politiques et conflits à grande échelle disparaissent ici pour laisser la place à un roman champêtre mettant en honneur une histoire d’amour en butte à de nombreux obstacles. Ainsi, l’auteur est toujours aussi bonne juge des sentiments humains et parvient à nous faire ressentir la psychologie et les dilemmes des deux héros, Dag et Faon. Néanmoins, on peut regretter le ton plus léger du récit qui offre moins de rebondissements avec une trame scénaristique moins fournie que ce à quoi Loïs MacMaster Bujold nous avait habitué.
Le cadre de l’histoire quant à lui est intéressant avec un monde composé de mystères tels que l’origine des Spectres. De même, la mise en place d’une dichotomie entre l’organisation originale des Marcheurs des Lacs, nomades et guerriers, et ceux qu’ils appellent les “Fermiers”, offre des perspectives intéressantes. Sans être foncièrement originale, la mise en place de ces deux mondes qui cohabitent offre de nombreuses pistes intéressantes à exploiter dans le prochain tome. Certes, l’ébauche du monde du couteau de partage est encore très sommaire et nécessite plus d’éléments pour vraiment s’en pénétrer, mais la base de ce premier volume est prometteuse.
Il manque cependant au roman une certaine ampleur, une profondeur, qui lui donnerait un intérêt accru. Au regard de ces éléments, on ne peut s’estimer totalement conquis par Ensorcellement : le cadre reposant et le ton toujours agréable à lire de l’auteur permet de découvrir l’histoire de Faon et Dag avec grand plaisir.
Cependant, que cela soit clair : il y a très peu d’action et l’intrigue est relativement simple, mais si la découverte de personnages intéressants avec une psychologie fouillée et une relation bien construite vous intéresse, ce livre est parfait.

7.0/10

Discuter de Ensorcellement sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :