Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Dragons et chimères, carnets d'expédition


Dragons et chimères, carnets d'expédition

ISBN : 978-284230338-9
Catégorie : Artbook
Auteur : Pierre Dubois
Auteur : Camille Renversade (Proposer une Biographie)

Jusqu’au début du XXe siècle, de nombreuses expéditions scientifiques composées de chercheurs, de photographes et de dessinateurs s’enfonçaient dans des contrées sauvages à la recherche d’animaux inconnus ou de plantes rares.
A leur retour, des conférences étaient organisées, les échantillons exposés dans les cabinets de curiosités des musées et les comptes rendus publiés afin d’enrichir les connaissances de la science. Camille Renversade, jeune illustrateur de talent, aurait aimé participer à ces expéditions. Mais aujourd’hui, que peut-on encore découvrir ? Il se tourne alors vers la cryptozoologie, la science qui se consacre à l’étude d’êtres dont l’existence même est sujette à caution, comme le yéti, les monstres marins, les dragons ou les chimères.
Comment retrouver l’ambiance de ces voyages à l’ancienne ? La seule solution pour Camille Renversade était de l’inventer. Le résultat est étonnant. A la façon d’un carnet d’expédition retrouvé dans un tiroir poussiéreux du Muséum d’histoire naturelle, Camille Renversade, à travers des photographies vieillies, des dessins et fragments de squelettes, nous entraîne dans deux aventures : la première en Afrique à la recherche de dragons et la seconde dans les lointaines Indes, où les membres de l’expédition croiseront harpies, licornes et chimères.
Avec comme compagnon pour ces voyages en imaginaire l’éminent spécialiste des êtres surnaturels, Pierre Dubois.

Critique

Par Izareyael, le 30/01/2010

Avez-vous déjà rêvé d’explorer de lointaines contrées à la recherche de dragons et de basilics, de chimères et de phénix ? Alors, à défaut de partir vous-même, ces Carnets d’expédition vous permettront d’assister aux extraordinaires découvertes des membres du Club des Chasseurs de l’Étrange. En effet, Dragons et Chimères, composé de deux parties, propose les comptes-rendus de deux voyages d’exploration – l’expédition « Dragons » en Afrique en 1897, et l’expédition « Chimères » en Inde, en 1900 – agrémentés de très nombreuses illustrations : photographies des fouilles, croquis des créatures observées, cartes des lieux explorés…
Vous l’aurez compris, rien de ce qui est raconté dans ce livre n’est réel. Mais c’est là tout son charme de faire comme si, et de ne pas quitter une seule fois cette ligne directrice – sauf dans le quatrième de couverture malheureusement… Les textes de Pierre Dubois reproduisent ainsi dans un style très soigné le journal d’un jeune dessinateur aventurier participant à une expédition scientifique partie à la recherche de créatures extraordinaires, tandis que l’illustrateur Camille Renversade déploie tout son talent pour mettre en images une atmosphère exotique, créative et scientifique à la fois. Photographies en costumes d’époque artificiellement vieillies, reproduction d’extraits de livres de botanique et de cartes, collages de faux tickets de bateau, de feuilles, de plumes et d’os… la diversité des supports permet une composition extrêmement riche, les imitations de dessins scientifiques alternant avec les caricatures, les vraies photos avec les fausses. On commence par se demander ce qui est réel et ce qui ne l’est pas, on cherche les défauts des maquettes ou des squelettes reconstitués, mais l’illusion est parfaite et on se laisse très rapidement entraîner par l’imagination foisonnante de l’illustrateur.  Aucune créature n’est inventée ; toutes sont issues du folklore – voire de l’histoire, comme les dodos bien vivants que les personnages observent avec surprise en 1900 – et sont donc généralement connues du lecteur qui retrouve avec intérêt des figures familières de l’imaginaire traditionnel.
Cependant, le livre est loin de se limiter à une succession d’images, même belles ou parfaitement imitées : le texte qui accompagne ces illustrations est tout aussi important et nous raconte une véritable histoire, sans se contenter d’une simple description des créatures que rencontrent les personnages. C’est ainsi que, par la plume de Pierre Dubois, le héros écrit sa surprise et son émerveillement face à ces extraordinaires découvertes, faisant du livre, au lieu d’un beau catalogue passant sans transition d’une créature à une autre comme on le regrette parfois avec ce genre d’ouvrage, un superbe roman illustré – ou de superbes illustrations « novellisées » –, avec ses héros et ses rebondissements, introduisant çà et là une touche d’humour sans ridicule et ménageant parfois un certain suspense auquel on se laisse volontiers prendre – retrouveront-ils Miss Alice Kingsley, disparue au fin fond de l’Inde à la recherche des licornes ?
Là encore, le mélange se fait avec bonheur, et textes comme illustrations sont répartis en proportions agréables, se complétant sans se répéter tout au long des aventures de l’équipe, pour le plus grand plaisir du lecteur. Au détour des photographies, celui-ci reconnaîtra d’ailleurs avec amusement les deux auteurs dans les personnages : Pierre Dubois incarne comme à son habitude Pétrus Barbygère, ici président du Club des Chasseurs de l’Étrange, et Camille Renversade apparaît dans la peau de Gaston Renversade, le jeune dessinateur du Club.
Le seul regret que l’on a finalement en refermant ce livre est dû aux inévitables contraintes éditoriales : malgré le nombre conséquent de pages – plus d’une centaine –, la richesse du sujet est telle que l’on a parfois le sentiment que les auteurs passent un peu rapidement sur certains épisodes que l’on aimerait toujours voir plus développés. De même, les coupes opérées dans le texte final sont par endroits clairement repérables, laissant deviner une première version encore plus foisonnante. Cependant, ce n’est qu’un léger désagrément qui ne gâche pas la qualité de l’ouvrage, et les raisons en semblent compréhensibles. Si nous nous sommes plus haut indignée du résumé de l’éditeur qui rompt la fiction de vérité maintenue durant tout le livre, c’est donc pour ainsi dire le seul véritable reproche que nous ayons à lui faire – un gros reproche, certes, car ces simples lignes à notre goût maladroites paraissent nier le choix fondamental des auteurs. Il est d’ailleurs à noter qu’un deuxième volume sur les monstres marins est prévu pour la fin de l’année 2010, espérons y voir disparaître ce défaut.
Dragons et Chimères, Carnets d’expédition est donc un livre fort agréable, que ce soit par son format, qui rappelle celui des carnets de voyage classiques ou des albums de photographies, la belle tournure du texte de Pierre Dubois, très plaisant à lire, les éléments variés et parfois inattendus que nous présente Camille Renversade, l’aspect d’époque soigneusement travaillé, tant dans le graphisme que dans le contenu… et la liste pourrait s’étendre encore. Un livre original et merveilleux donc, vivement conseillé !
Pierre Dubois et Camille Renversade ont reçu en 2009 le Prix spécial du jury des Imaginales pour ce livre, et des expositions Dragons et Chimères ont vu le jour afin de poursuivre le rêve dans la réalité.

7.5/10



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :