Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > L' Âge des dragons > Dragon Forge


Dragon Forge

Titre VO: Dragonforge

Tome 2 du cycle : L' Âge des dragons
ISBN : 978-284228397-1
Catégorie : Aucune
Auteur : James Maxey (Proposer une Biographie)

Après la bataille de la ville Libre et la mort du tyran Albekizan, le nouveau roi Dragon tente de rétalbir la paix au sein du royaume. Mais les humains refusent de tirer un trait sur le passé. Exhortés par le prophète Ragnar, ils reprennent les armes et marchent sur Dragon Forge. Pendant ce temps, le diabolique Blasphet et ses adoratrices assoifées de sang donnent du fil à retordre au légendaire tueur de dragons Bitterwood et à la jeune Jandra. C’est sans compter la menace des Altantes qui plane au-dessus de leurs têtes.

Critique

Par Gillossen, le 01/12/2010

On prend les mêmes…
Certes, certes, ne soyons pas mauvaise langue et développons un peu notre propos ! Avec Dragon Forge, les choses sont claires dès les premiers chapitres et même les premières lignes, serait-on tenté de dire : si le premier tome vous avait conquis par ses séquences d’action à répétition et son rythme échevelé, voire par son monde étrange au parfum de série B italienne des années 80 - n’y allons pas par quatre chemins… - alors, inutile de préciser que cette suite devrait vous contenter sans difficulté aucune.
Mais en passant d’un tome à l’autre, l’auteur n’a pas vraiment amélioré sa formule. Il fait donc une fois encore preuve d’un relâchement trop marqué dans le traitement de ses personnages, et notamment de leur psyché, déroulant une intrigue fade et redondante. Dommage également qu’il se laisse trop souvent aller à la solution de facilité, en racontant au lecteur tel ou tel point du récit plutôt qu’en le lui montrant, et ce même de façon plus ou moins habile.
Enfin, ses dragons constituent une autre déception à retenir. Protagonistes à part entière, rien ne les distingue vraiment de personnages humains, dans leurs réactions, concrètement, ou dans leur nature propre… Tout cela s’avère d’autant plus regrettable que James Maxey ne lésine pas sur le grand spectacle et se montre généreux, voire audacieux, dans son mélange des genres, loin du tout-venant de la fantasy épique sur ce point, par son usage de la science notamment.
Mais les scories remarquées par le passé sont toujours là, aussi bien sur le fond que sur la forme, malgré de légers mieux à souligner, dans les deux cas…
Voilà au final un roman, qui, comme son prédécesseur, nécessitera sans doute un petit temps d’adaptation et une certaine dose d’indulgence, pour peu que la lecture de quelques pages vous ait séduits.
Ou pas !

6.5/10

Discuter de Dragon Forge sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :