Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > L' Âge du feu > Dragon banni


Dragon banni

Titre VO: Dragon Outcast

Tome 3 du cycle : L' Âge du feu
ISBN : 978-281120155-5
Catégorie : Aucune
Auteur : E. E. Knight (Proposer une Biographie)

Privé de nom, estropié après avoir combattu son frère pour devenir le champion de leur nichée, le jeune dragon cuivré, à peine sorti de son œuf, est abandonné par ses parents ; livré à lui-même, il reste l’un des derniers représentants d’une espèce à l’agonie. C’est tout seul qu’il apprendra les dures leçons qui lui permettront de rester en vie. Sous la menace de nains ivres de vengeance, il sauve sa propre vie en vendant ceux qui l’ont rejeté et paiera pour cela un prix qu’il n’aurait jamais pu imaginer.
En proie à la culpabilité et loin de tout ce qu’il a connu, secouru par d’improbables sauveurs assoiffés de sang, il entreprend un incroyable périple pour rejoindre la retraite des derniers dragons encore en liberté et trouver une nouvelle famille. Si les dragons se méfient eux aussi de ce nouveau venu sauvage et estropié, il est cette fois déterminé à prouver que, de la plus haute montagne au plus profond des gouffres, il peut se mesurer à n’importe quel ennemi à deux ou quatre pattes. Force, esprit et courage lui seront nécessaires pour assurer la survie de son espèce et régner sur ses semblables.

Critique

Par Zedd, le 09/10/2009

Commencer la critique d’un troisième tome avec l’impression d’avoir déjà tout dit dans les deux précédentes n’est pas ce que l’on peut appeler un bon signe. Pourtant, on ne parlera pas ici de mauvaise surprise et c’est peut-être là le plus triste…
Comme son nom l’indique, Dragon banni narre les aventures du vilain petit canard… pardon… du vilain petit dragon de la portée. En partant de ce postulat, Knight aurait pu renouveler l’intérêt de son histoire. Il n’en est rien. L’auteur américain n’a même pas essayé. Un manque d’ambition navrant qui m’oblige, armé de mes modestes moyens, à pousser la chansonnette et tenter de vous résumer le début du livre avec la même médiocrité.
Hum hum.
Un deux trois.
 
Ce n’est pas sa faute à lui,
s’il est méchant, s’il a trahi,
car depuis tout petit,
tout autour de lui,
on lui répète, on lui dit,
tu es dragon mais tu es banni.
Et oui……et oui !
Le dragon banni, ben, c’est un gentil !
 
Et si ma chanson ne casse pas trois pattes à un canard, elle aura le mérite de vous ôter toute illusion. Car l’histoire se répète, comme un jour sans fin où l’on lirait le même livre encore et encore : des naissances, une trahison, des meurtres, une fuite, une quête, des chauve-souris, des nains, des elfes, des hommes, des dragons bien sûr mais toujours pas de canards.
Et quand surgit la dernière phrase, on apprend, sans surprise, que l’Âge du Feu débute seulement. Deux autres suites sont déja parues outre-atlantique, d’autres devraient suivre… Me vient alors en tête une dernière question : que vais-je bien pouvoir vous raconter la prochaine fois ?
On peut tromper mille fois une personne, on peut tromper une fois mille personnes mais on ne peut assurément pas lui raconter trois fois la même histoire. A la lecture de Dragon banni, nous n’avons qu’une seule certitude : ce livre manque singulièrement de canards.

3.5/10

Discuter de Dragon banni sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :