Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Dernière Terre > Des certitudes


Des certitudes

Tome 2 du cycle : La Dernière Terre
ISBN : 978-291854108-0
Catégorie : Aucune
Auteur : Magali Villeneuve (Proposer une Biographie)

Dans les Cinq Territoires, les saisons débutent un autre cycle et à nouveau, la Grande Relève en marquera l’amorce.
Renvoyé vers son pays d’origine de façon arbitraire, Cahir, rongé par l’amertume et hanté par ses souvenirs, tente de retrouver sa place parmi les siens. Tandis que, dans la cité-capitale, l’on a préféré effacer toute trace du drame pour mieux l’oublier, certaines culpabilités, quoique silencieuses encore, commencent à peser lourd.
Derrière les murs inébranlables de la tour du Nolath, l’Igilh reçoit un message glaçant en provenance des Plaines de Tilh. Il lui faut prendre une réelle décision. De celles qui, dépendantes d’un seul homme, peuvent déterminer pourtant le devenir de chacun.

Critique

Par Belgarion, le 19/06/2013

Après un premier tome intéressant et intrigant mais qui manquait encore d’envergure, force est de constater que le tome 2 de La Dernière Terre a élargi le champ de vision jusque-là restreint que nous avions de ce monde froid et distant.
L’intrigue tout d’abord a pris du poids et a mis en place un enchaînement d’événements qui donne du rythme au récit. Les ombres venues d’au-delà du mur se répandent dans un monde qui ignorait tout de leur existence, et cette rencontre risque de s’avérer aussi douloureuse qu’horrifiante pour les Agrevins et leurs voisins. De plus, Magali Villeneuve, avec force descriptions, ouvre un peu plus les yeux de ses lecteurs sur des lieux encore peu explorés des cinq territoires, et notamment la contrée giddire sauvage et immaculée, ce qui donne plus de consistance à son univers.
Ce tome 2 de La Dernière Terre permet aussi de plus s’appesantir sur les personnages qui font le récit au point de primer dans ce cycle sur l’histoire à de nombreux passages. Le froid et peu sympathique Ghent, l’irréprochable fils du haut capitaine Ildorne, perd de sa perfection pour devenir plus humain en se confrontant à l’adversité, et, à l’inverse, sa sœur Gayle, jusque-là très effacée, prend de la consistance et de l’intérêt. Le sort de Cahir, le Giddire, est ici moins abordé, mais il est tout aussi plaisant de le voir évoluer et plus s’accepter lui-même. Enfin, le caractère insaisissable et impétueux de Feor et la personnalité sous pression de l’Igilh Nolath face aux menaces qui pèsent sur son monde jusque-là parfaitement contrôlé sont autant de caractères habilement dépeints par l’auteur. Les interactions entre personnages se complexifient ainsi pour former une pyramide instable et fascinante de sentiments exprimés ou refoulés.
Cependant, malgré ces améliorations, le roman n’est pas parvenu à éviter les ornières d’un style de narration très dense et très lent  qui donne lieu par moment à des longueurs avec des passages indigestes à lire. De plus, si l’évolution de l’intrigue a permis d’élargir et d’amplifier le potentiel de la série, on peut encore s’interroger sur la possibilité voire la pertinence pour la série de s’étaler sur de nombreux tomes. Il faudrait que le rythme des événements s’accélère encore et que d’autres intrigues annexes prennent place pour justifier un long cycle.
Néanmoins, avec en complément un beau livret d’illustrations sur le monde de Magali Villeneuve et Alexandre Dainche et une émouvante préface de John Howe, ce serait dommage de se priver d’un livre de fantasy française original et bien conçu qui recèle de multiples intérêts.

6.5/10

Discuter de Des certitudes sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :