Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Vérité

Vérité

Titre VO: Truth (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Dawn Cook (Proposer une Biographie)
Vérité

Vérité première

Alissa ne croyait pas à la magie.
Son père lui parlait d’une Forteresse légendaire, où des Gardiens apprenaient la magie auprès de Maîtres énigmatiques… mais ce n’étaient que des histoires, rien de plus.
Pourtant, maintenant que son père est mort, sa mère est convaincue qu’Alissa a hérité de ses dons magiques, et qu’elle doit se rendre dans le seul lieu où ses talents se révéleront : la mystérieuse Forteresse ! Mais le voyage ne sera pas solitaire, car Alissa rencontre un musicien ambulant qui détient une carte dont elle a grand besoin pour arriver à destination avant que les neiges l’en empêchent.
Elle n’est pas sûre de pouvoir se fier à ce garçon, mais elle n’a pas le choix, si elle veut mettre la main sur le grimoire de pouvoir : la Vérité Première…

Vérité

Vérité cachée

Alissa ne croyait pas à la magie avant d’hériter des pouvoirs de son père et de découvrir l’existence de la Forteresse.
Mais cette dernière est désormais aux mains de Bailic, le Gardien renégat. Il s’est emparé de Vérité Première, un livre puissant qu’il souhaite utiliser à des fins maléfiques. Alors que le recueil refuse toujours d’être ouvert par Bailic, il ne cesse d’appeler Alissa, qui doit lutter de toutes ses forces pour lui résister.
Si la jeune femme cède à la puissance et au savoir contenus dans Vérité Première, elle changera radicalement… et perdra peut-être l’homme qu’elle aime.

Vérité

Vérité oubliée

Alissa est l’unique élève du dernier Maître de la Forteresse.
Elle apprend vite et maîtrise parfaitement la métamorphose : le raku, un animal proche du dragon, devient pour elle une seconde nature. Mais un jour, la jeune femme est transportée quatre siècles en arrière, à une époque où la Forteresse et sa cité grouillent d’étudiants en magie. Le choc est trop grand, la séparation d’avec l’homme qu’elle aime trop difficile, et Alissa perd la maîtrise de ses pouvoirs.
Si elle ne trouve pas le moyen de repartir dans le futur, elle restera prisonnière de sa forme bestiale sans aucun souvenir de sa vie humaine…

Vérité

Véritée perdue

Alissa progresse rapidement dans ses études de magie sous la tutelle du dernier Maître de la légendaire Forteresse.
Mais des rêves viennent la hanter… des rêves qui lui apprennent que d’autres maîtres ont survécu sur une île lointaine. Alissa s’y rend avec une équipe de sauvetage et y fait une incroyable découverte : l’île abrite une florissante société magique. Mais elle n’est pas la bienvenue, et elle pourrait bien à son tour avoir besoin d’être sauvée.
Sa magie et sa vie sont en danger…


Critique

Par Gillossen, le 16/10/2010

De Dawn Cook, on connaît plutôt ses romans ultérieurs, publiés sous le pseudonyme de Kim Harrison. On peut d’ailleurs se demander pourquoi l’auteur est passé subitement à la Bit-Lit, non pas qu’elle en soit, cela dit, la représentante la plus irritante. La chose n’a d’ailleurs été révélée que l’an passé dans un article du magazine américain Locus, l’auteur, qui se fait d’ailleurs même appeler Kim désormais, se disant soulagée…
Pourtant, le cycle de Vérité représente une œuvre mineure mais tout à fait agréable, sans doute à destination des adolescents avant tout. De la magie, des bons sentiments, de cruels dilemmes… Si les deux premiers tomes sont sympathiques mais assez creux - il faut dire qu’au départ, l’auteur les envisageait réunis sous la forme d’un seul et même volume… - la série a également le bon goût de gagner en intensité et en profondeur de tome en tome, le quatrième et dernier étant précisément le meilleur des quatre, avec une véritable évolution des personnages et un cadre enfin à la hauteur au-delà d’une poignée de concepts gadgets.
L’auteur se permet même le luxe d’une conclusion qui ne mise pas tout sur un feu d’artifice final pétaradant. Cela dit, évidemment, la série n’est pas exempte défauts, souvent redondants.
Tout d’abord, comme évoqué un peu plus haut, les deux premiers romans, et même le troisième de façon globale (tome qui se démarque d’ailleurs des deux précédents assez nettement sur le fond), ne sont pas des plus denses. Et si la grande histoire se suit sans déplaisir au fil des pages, tout le volet romance est tout de même affreusement lent, et surtout pas des plus réalistes. Amis des romans photos… bonsoir ! Bon, n’exagérons pas, mais mieux vaut tout de même ne pas être allergique à la guimauve, surtout là encore dans le cadre des deux premiers tomes qui plus est plutôt lents à démarrer, l’un comme l’autre.
Au final, bien que modeste dans ses ambitions, ce cycle, porté par des personnages attachants et généralement réussis dans les deux camps (eh oui, les gentils contre les méchants, schéma de rigueur ici…), n’en demeure pas moins exécuté avec un certain talent et surtout une fraîcheur à même de faire oublier certains de ses défauts, pour peu que que vous recherchiez une histoire légère avant tout destinée à vous détendre, sans pour autant faire insulte à votre matière grise.

6.5/10


Discuter de Vérité sur le forum.


Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :