Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >The Collected Letters of C.S. Lewis

The Collected Letters of C.S. Lewis

Titre VO: The Collected Letters of C.S. Lewis (Ce Cycle est Terminé)

Auteur : C. S. Lewis
The Collected Letters of C.S. Lewis

Volume 1, Family Letters (1905-1931)

Le premier d’une série de trois tomes…
Jeunesse, l’athéisme de son adolescence, guerre et études.

The Collected Letters of C.S. Lewis

Volume 2, Books, Broadcasts, and the War (1931-1949)

Le second d’une série de trois tomes…
Correspondance avec de nombreux intellectuels, et réflexions sur la théologie.

The Collected Letters of C.S. Lewis

Volume 3, Narnia, Cambridge, and Joy (1950 - 1963)

Le tome le plus volumineux, qui traite des dernières années de Lewis, de sa vie à Cambridge, et surtout de la création du monde de Narnia et sa correspondance à ce sujet.


Critique

Par Gillossen, le 13/12/2006

A l’heure - l’an passé - où paraît en version française les Lettres de son camarade Tolkien, profitons-en pour découvrir ce qui là aussi établit un parallèle entre les deux auteurs, à savoir, les lettres de C.S Lewis…
Divisées en deux volumes, ces lettres font le point sur la vie de l’écrivain universitaire. De son enfance, son séjour dans l’armée durant la 1ere Guerre Mondiale, et ses premiers temps d’enseignant à Oxford pour le premier tome, en passant par tout ce qui concerne son oeuvre, ses rapports avec le club des Inklings, et la seconde moitié de sa vie…
Exhaustif (plus de 1000 pages chacun !), c’est le moins que l’on puisse dire ! Passionnant ? La plupart du temps. Si par exemple, Tolkien est souvent évoqué là encore, il s’avère plaisant d’en découvrir un peu plus sur son ami, qui peut parfaitement se tenir dans la lumière et non pas toujours au second rang.
En parlant de second, le tome 2 se révèle de loin le plus varié, et donc le plus intéressant. Ces correspondants sont en effet issus d’une frange largement plus étendue que la seule famille de l’auteur. On découvre ainsi par le biais de ces courriers prenant une allure autobiographique, un homme chaleureux et ne manquant pas d’humour !
Pour le reste, on attendait avec impat
ience le gros morceau, le tome 3 de cette compilation, The Collected Letters of C.S. Lewis, Volume 3 : Narnia, Cambridge, and Joy, 1950 - 1963. C’est qu’en dehors de certaines allusions ou brefs développements, il manque encore largement de quoi développer ce qui concerne le monde de Narnia ! Si la version américaine - couverture ci-dessus - doit être disponible en janvier prochain, la publication anglaise est arrivée le mois dernier.
Et quel ouvrage ! 1700 pages, rien que ça, le “record” est battu. Avez un Lewis au crépuscule de sa vie, et notamment reproduit ici son ultime courrier, écrit la veille de sa mort. L’émotion est réelle au fil des lettres : ainsi, quand l’auteur répond, toujours avec respect et cordialité, aux nombreux enfants l’ayant contacté après avoir découvert le monde de Narnia. De façon plus ardue mais passionnante, ses correspondances avec J.R.R. Tolkien ou Arthur C. Clarke n’affichent pas le même objectif ou pertinence. Dans cette incroyable masse abordant souvent, là encore, des registres particulièrement divers, aussi bien théoriques que personnels, l’amateur éclairé découvrira des lettres inédites. Il va sans dire que pour l’immense majorité des lecteurs, c’est l’ensemble de cette correspondance qui l’est !
En espérant voir un jour une traduction française, mais ce qui semble largement hypothétique…

8.5/10


Discuter de The Collected Letters of C.S. Lewis sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :