Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Soldat des brumes

Soldat des brumes

Titre VO: Soldier (Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Gene Wolfe

Le premier tome de l’intégrale contient les deux livres suivants : Soldat des brumes et Soldat d’aretê. Le second tome de l’intégrale contient quant à lui, Soldat de Sidon.

Soldat des brumes

Soldat des brumes - L'intégrale 1

En 479 avant J.-C., un an après la célèbre bataille des Thermopyles, dans une Grèce magique où Athènes s’appelle Pensée et Sparte s’appelle Corde, erre un bien étrange amnésique. Blessé à la tête au cours d’une des sanglantes batailles de cette époque tourmentée, Latro a non seulement perdu le souvenir de son passé, mais aussi toute capacité de mémorisation. Chaque jour, il se réveille hors de tout contexte et n’a d’autre recours que de tenir son journal pour affronter l’éternel présent qu’est devenue son existence. Mais en contrepartie de cette infirmité qui l’oblige à un réapprentissage quotidien, Latro a hérité d’un don : celui de voir les êtres divins et surnaturels dont regorge la Grèce antique. 
Jusqu’où devra-t-il aller pour retrouver la mémoire, son nom et sa famille ?

Soldat des brumes

Soldat des brumes - L'intégrale 2

En 479 avant J.-C., un an après la célèbre bataille des Thermopyles, dans une Grèce magique où Athènes s’appelle Pensée et Sparte s’appelle Corde, erre un bien étrange amnésique. Blessé à la tête au cours d’une des sanglantes batailles de cette époque tourmentée, Latro a non seulement perdu le souvenir de son passé, mais aussi toute capacité de mémorisation. Chaque jour, il se réveille hors de tout contexte et n’a d’autre recours que de tenir son journal pour affronter l’éternel présent qu’est devenue son existence. Mais en contrepartie de cette infirmité qui l’oblige à un réapprentissage quotidien, Latro a hérité d’un don : celui de voir les êtres divins et surnaturels dont regorge la Grèce antique.
Jusqu’où devra-t-il aller pour retrouver la mémoire, son nom et sa famille ?


Critique

Par Gillossen, le 11/04/2012

S’il y a bien quelque chose que l’on ne peut retirer à la fantasy, c’est de nous permettre de passer d’un R.A. Salvatore retrouvant l’univers jeu de rôle d’un Neverwinter à Gene Wolfe, monstre sacré s’il en est et sans doute nettement moins accessible mais surtout connu du grand public. 
Que dire, si ce n’est que c’est bien là fort dommage ? Car si les romans du maître n’ont rien de la quête de fantasy épique aseptisée et déjà vue mille fois, ils ne demandent finalement qu’un peu de curiosité pour se laisser tenter, comme à chaque fois avec lui. Et il faut donc saluer, une fois de plus, le travail de la collection Lunes d’encre, avec cette intégrale en deux volumes (Soldat de Sidon étant resté jusqu’ici inédit chez nous, mais ce qui n’a rien de surprenant puisque le roman date en fait de 2006 et a donc été écrit longtemps après les deux premiers tomes), d’autant que le premier a été révisé pour harmoniser les temps de narration avec sa suite.
Alors, bien sûr, ces deux tomes ne vont probablement pas faire partie des meilleures ventes fantasy de l’année et dans l’absolu, c’est éminemment regrettable. Mais ne boudons pas notre plaisir et tentons plutôt de vous le faire partager.
Latro a perdu la mémoire mais gagné au passage le don de voir dieux et autres être surnaturels qui peuplent cette Grèce antique. Partant de ce postulat, Gene Wolfe, qui se présente ici en simple traducteur / passeur (qui n’a jamais reçu un rouleau de papyrus ancien à décrypter, franchement ?), nous entraîne dans une quête d’identité fascinante à plus d’un titre. De par la nature même du récit d’une part, fait de rencontres surprenantes, de doutes, de questionnements, à travers le regard unique de Latro, guerrier blessé, dans sa chair comme dans son âme. Mais avant tout grâce au ton “Gene Wolfe”, ce style à part savamment ourlé. L’auteur nous brosse une histoire à la fois étrange et passionnante, rythmée au fil des entrées du journal de Latro. Il n’est pas question ici d’une intrigue menée tambour battant, dans une succession de rebondissements étourdissants. Non, avec Gene Wolfe, le lecteur se retrouve au cœur d’une aventure à mener pas à pas, quitte à errer lui aussi dans les brumes.
Tout n’est pas limpide mais le roman n’est jamais frustrant. C’est au contraire un plaisir d’évoluer dans pareil univers, porté par la plume habile et joueuse de l’auteur. Avec le second volume, nous voilà désormais en Égypte ! Une Égypte enchantée, tout comme l’était la Grèce. Et c’est avec satisfaction que l’on suit à nouveau Latro dans son périple le long du Nil. Le ton à part de Gene Wolfe est toujours là et l’auteur a de toute évidence replongé dans ses rouleaux avec une réelle maîtrise. Il se permet même d’être un peu plus direct, sans pour autant oublier bien sûr ce qui fait tout le charme de cette Antiquité. Mais on en vient presque à regretter quelques détours du volume précédent, aussi réussis soient-ils. Sans compter que la conclusion nous laisse assurément espérer une suite. Car comment abandonner si “tôt” Latro ? Avec de tels romans, c’est en tout cas la fantasy tout entière qui gagne en noblesse.  
Au final, Soldat des brumes s’avère une œuvre mature et aboutie, tournant autour d’un personnage et d’un concept fascinant, soutenue par le talent de plume subtil et appliqué d’un écrivain au sommet de son art.
Rien de moins.  

8.0/10


Discuter de Soldat des brumes sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :