Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Mathieu Hidalf

Mathieu Hidalf

(Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Mauri Christophe
Mathieu Hidalf

Le Premier Défi de Mathieu Hidalf

À tout juste dix ans, Mathieu Hidalf est une légende. Sa spécialité ? Gâcher l’anniversaire du roi par une bêtise effroyable. Même s’il doit pour cela compromettre son rêve le plus cher : entrer à la célèbre école de l’Élite. Mais cette année, la fête risque de tourner au drame : les redoutables frères Estaffes ont rompu un serment magique et menacent de tuer le roi. C’en est trop pour Mathieu Hidalf : il ne laissera personne saboter à sa place le royal anniversaire !

 

Mathieu Hidalf

Mathieu Hidalf et la Foudre fantôme

Onze ans, enfin ! Cette année, Mathieu Hidalf en est persuadé, son rêve va être exaucé. Il sera admis à l’école de l’Élite où vit son héros, le capitaine Louis Serra. Mais comment y parvenir sans réviser ? En trichant, tout simplement ! C’est compter sans l’inflexible directrice, qui a imaginé pour Mathieu une épreuve impossible : capturer la Foudre fantôme…

Mathieu Hidalf

Mathieu Hidalf et le sortilège de Ronces

Rien ne va plus pour Mathieu Hidalf. Son père a décidé de le marier de force à sa pire ennemie, Marie-Marie du Château Boisé! Mathieu n’hésite pas: il se réfugie dans l’école de l’Élite avant la rentrée officielle des élèves. Mais il n’y est pas seul. Un mystérieux Élitien noir rôde dans l’école, qui se trouve bientôt coupée du reste du monde par un puissant sortilège de Ronces. Et si Mathieu Hidalf avait trouvé un adversaire à sa mesure ?

 

 

Mathieu Hidalf

Mathieu Hidalf et la bataille de l’aube

Cette fois, Mathieu Hidalf en a trop fait et se retrouve banni de l’école de l’Élite. Reclus au manoir familial, il semble se résigner à sa défaite. Mais c’est mal le connaître : affronter la noblesse du royaume et les terribles Cœurs noirs pour reprendre sa place, voilà un nouveau défi à la hauteur de son génie ! Pour Mathieu Hidalf et ses amis, une nouvelle bataille commence…

Mathieu Hidalf

La Dernière épreuve de Mathieu Hidalf

L’heure est grave pour Mathieu Hidalf. Une moitié de l’école est tombée aux mains des frères Estaffes qui le traquent sans relâche. S’ils parviennent à s’emparer de son arbre doré, c’en est fini pour toujours de l’Élite. Désormais, Mathieu et ses amis n’ont plus le choix : ils doivent unir leurs forces pour enfin démasquer le traître, accomplir l’épreuve des Ailes de Feu et affronter la plus terrible bataille de l’histoire du royaume…


Critique

Par Erkekjetter, le 07/10/2018

Mathieu Hidalf, c’est un gamin de 10 ans, qui peut déjà se vanter d’avoir pourri le groove de l’empereur gâché l’anniversaire du roi, le jour même de sa naissance. Il faut dire que tout le monde n’a pas le privilège de naître lors d’une fête d’anniversaire royale, et tout le monde n’est pas Mathieu, devenu une éminente célébrité dont le royaume suit avec avidité les dernières inventions en matière de bêtises, domaine dans lequel ledit Mathieu se révèle particulièrement doué et créatif. D’une certaine façon, le petit Hidalf évoque un genre de Calvin en version fantasy, avec un molosse à quatre têtes en lieu et place de ce bon vieux Hobbes.
Le monde développé par Christophe Mauri emprunte plutôt aux contes, mais il fonctionne très bien et fournit un cadre sympathique aux facéties de notre jeune trublion. C’est un univers vivant, bien construit, avec son lot de personnalités singulières (dont un éminent juriste en robe de chambre), d’ennemis récurrents, de personnages secondaires réjouissants et de petites trouvailles bienvenues et amusantes. La famille Hidalf, à elle seule, en offre déjà un bel échantillon, ne serait-ce qu’avec les sœurs du petit prodige, Juliette d’Or, Juliette d’Argent et Juliette d’Airain, ou encore le père, tourné en bourrique par les agissements de son fils, qui tente désespérément de préserver sa dignité et la respectabilité due à son rang – alors qu’il a déjà fort à faire avec son rival, l’insupportable Méphistos Pompous.
L’humour qui sous-tend l’ensemble s’avère extrêmement bien dosé : il y a matière à sourire et à rire, ce n’est jamais trop « facile » ou lassant. Au contraire, le récit en devient d’autant plus pétillant et l’on ne s’ennuie jamais au cours des cinq volumes que compte cette série. L’auteur parvient même un relatif tour de force : celui de proposer un tome qui se déroule en bonne partie sans son héros et qui fonctionne malgré tout. D’autres personnages prennent de fait plus d’ampleur, et cela donne l’occasion d’orienter l’histoire de façon quelque peu différente, bien que Mathieu continue d’y faire sentir son influence.
Le cycle entier se dévore comme une friandise, vite, très vite, et avec un plaisir toujours renouvelé. Chaque page est un régal et l’on déguste avec bonheur chacune des inventions de ce petit génie de la bêtise. Bref, c’est un énorme coup de cœur et une lecture fortement recommandée, à tout âge : Mathieu Hidalf, aussi réjouissant qu’il est impertinent, est un antidote idéal à la grisaille et aux coups de blues.

8.5/10


Discuter de Mathieu Hidalf sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :