Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Les Chroniques des Crépusculaires

Les Chroniques des Crépusculaires

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Mathieu Gaborit
Les Chroniques des Crépusculaires

Les Chroniques des Crépusculaires

“Le baron de Rochronde n’est plus. Et, selon la coutume, son fils Agone doit lui succéder. Or, peu enclin à suivre les traces de son père, guerrier sanguinaire impitoyable, celui-ci se destine à une vie d’érudit itinérant. Agone accepte néanmoins la dernière requête du défunt : passer une semaine au collège occulte du Souffre-Jour, où d’éminents maîtres d’armes et de magie initient aux arcanes de puissants pouvoirs. Là, il va découvrir le sens de sa destinée…”

A noter que cet ouvrage a précédemment été publié en trois tomes aux éditions Mnémos sous les titres de :
1 - Souffre-Jour
2 - Les danseurs de Lorgol
3 - Agone

Enfin, Abyme,  roman fleurtant avec le style policier se déroule dans le même monde, mais avec d’autres protagonistes en d’autres lieux.


Critique

Par Publivore, le 06/11/2006

Mettons un peu de Fantasy française à l’honneur !
L’ouvrage n’est pas particulièrement récent puisqu’il est même devenu difficile de le trouver en poche, mais il vaut le détour.
Certes, il s’agit de high fantasy, située classiquement dans un monde médiéval magique. Mais réduire ces chroniques à ce genre serait malvenu car l’aspect tantôt noir, tantôt mélancolique en particulier - très bien rendu pour ce dernier par les états d’âme d’Argone, le héros - nous entraîne souvent au cours de la lecture vers la dark fantasy, sans toutefois y entrer pleinement.
Par ailleurs, au-delà d’un scénario solide et d’un récit maitrisé qui ne souffrent pas trop du découpage “feuilletonnant” initial, le gros point fort du livre est le système de magie très original, à partir d’êtres nommés “les Danseurs”, et surtout des différentes utilisations de ceux-ci selon l’école de magie à laquelle appartient leur propriétaire. On trouve d’autres formes de dons plus classiques, comme les armes en relation avec l’esprit du porteur, ou l’aspect musical classique des bardes, mais souvent utilisées avec intelligence et circonspection.
La preuve en est que si initialement on pourrait se demander si Agone ne va pas se transformer en super-héros, les diverses aptitudes qu’il acquiert s’entrechoquent régulièrement, lui rendant son statut d’homme “normal”… ou presque !
Du côté des points plus négatifs, l’aspect assez manichéen de certains personnages agace, dans un monde pourtant relativement complexe (les amateurs de politique devraient connaître de bons moments), qui aurait mérité mieux.
Mais ne boudons pas notre plaisir, c’est un moment très plaisant qu’on passe à la lecture de ce roman !

7.0/10


Discuter de Les Chroniques des Crépusculaires sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :