Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Les Chroniques de Tornor

Les Chroniques de Tornor

Titre VO: The Chronicles of Tornor (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Elizabeth A. Lynn
Les Chroniques de Tornor

La Tour de guet ; Les Danseurs d'Arun

Quand l’armée de Col Istor eut terminé son sanglant assaut sur le Donjon de Tornor, la légendaire tour de guet qui s’élevait à la frontière du pays de l’été, Ryke découvrit étonné qu’il était encore vivant. Captif et enchaîné, le jeune soldat attendait désormais la mort. Il avait vu Artor, Seigneur du Donjon, tomber sous les coups des assaillants, comme chaque homme ayant monté la garde sous ses ordres et tenté de défendre les portes. Mais Col Istor avait besoin de Ryke, de ses talents de guerrier. Pour s’assurer sa coopération, il détenait en otage Errel, unique hériter d’Artor et ami intime de Ryke. Aussi ce dernier accepta-t-il de devenir commandant de la garde dans l’armée d’Istor. Mais toujours, au fond de ses pensées, demeurait la promesse que jadis il avait faite à Lord Artor…

Les Chroniques de Tornor

La Fille du nord

En un temps où l’usage des armes a été oublié, où les danseurs guerriers cheari ne sont plus que légende, la paix règne sur la terre magique d’Arun. C’est alors qu’une jeune servante du nom de Sorren commence à être hantée par des visions du Donjon de Tornor, la mythique tour de guet qui jadis s’élevait à la frontière du pays de l’été pour protéger le royaume des envahisseurs.
Pour découvrir la signification de ces rêves déconcertants, Sorren va entamer une quête jusqu’à Tornor, accompagnée de son bien-aimé. Là, l’humble jeune fille deviendra partie prenante d’une révolution dans laquelle tout un peuple trouvera le courage de s’élever contre la tyrannie qui l’oppresse…


Critique

Par Gillossen, le 26/01/2006

Réédition d’un cycle paru en France à la fin des années 70 et début de la décennie 80 dans la collection Titres SF de Lattès, Les Chroniques de Tornor réapparaissent aujourd’hui dans une édition en deux tomes chez Terre de Brume, le second étant paru ce mois-ci.
Au-delà du travail toujours de qualité sur la forme, ce qui ne manque pas une fois de plus de faire de ce livre un bel objet, qu’en est-il ? Une histoire somme toute plutôt classique, où se mêlent aventure, magie, et bien sûr, amour, avec d’ailleurs un traitement sans fard de relations homosexuelles. Elles sont ici considérées de la même façon que les autres, ce qui en soit ne devait pas être si courant que cela à l’époque.
Pour autant, il ne s’agit absolument pas de l’un des thèmes majeurs du roman, et le récit proposé n’a de toute manière pas besoin d’un recours à une telle béquille. Les personnages sont relativement attachants, les rebondissements au rendez-vous, et le monde de Tornor ne manque pas de secrets et d’endroits aptes à faire rêver, ou frissonner, les lecteurs.
Les deux romans réunis se révèlent même indépendants (Les Danseurs d’Arun se déroulant quelques années plus tard, et mettant en avant un jeune scribe découvrant lui aussi la vallée de Van…), quand bien même les lire à la suite est évidemment la solution la plus logique ! Elizabeth Lynn propose deux histoires aux parcours liés, ne se privant pas de quelques pistes de réflexion intéressantes, et toujours d’actualité.
On attendait donc avec une certaine satisfaction la rapide parution de la conclusion de ses chroniques-là. La Fille du Nord propose de quoi déconcerter le lecteur, qui regrettera peut-être le monde de Tornor, si fascinant, et souvent renvoyé à un passé légendaire. Toujours est-il que l’histoire demeure passionnante, sachant en conséquence se renouveler, et offrant de jolies et subtiles relations entre les différents protagonistes.
Et l’on peut féliciter une fois de plus cet éditeur de remettre sur le devant de la scène des romans oubliés.

7.5/10


Discuter de Les Chroniques de Tornor sur le forum.


Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :