Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Les Chroniques de Dragonlance

Les Chroniques de Dragonlance

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Margaret Weis
Auteur : Tracy Hickman
Les Chroniques de Dragonlance

Dragons d'un crépuscule d'automne

Amis de longue date, ils ont suivi des chemins différents. Les voilà de nouveau réunis, mais tous gardent en leur cœur des secrets qu’ils ne peuvent révéler. Ils parlent de l’ombre qui s’étend sur le monde et de rumeurs de guerre ; de légendes peuplées de monstres étranges et de créatures mythiques ; mais pas de leurs secrets, pas encore. Jusqu’à ce qu’une femme d’une grande beauté, et détenant un cristal magique, entraîne les compagnons dans le danger et les ténèbres, bouleversant à tout jamais leur vie et le destin du monde. Personne n’imaginait qu’ils deviendraient des héros… eux moins que quiconque.

Les Chroniques de Dragonlance

Dragons d'une nuit d'hiver

Désormais, chacun sait que les dragons de Takhisis, la Reine des Ténèbres, sont revenus. Les peuples de tous les pays se préparent à combattre afin de sauver leur foyer, leur vie et leur liberté. Mais les races sont divisées depuis bien longtemps, à force de haines et de préjugés. Les guerriers elfes et les chevaliers humains se battent entre eux. Il semblerait que la bataille soit perdue avant même d’avoir débuté. Les compagnons se retrouvent séparés, déchirés par la guerre. Une saison complète s’écoulera avant leurs retrouvailles – si retrouvailles il y a. Alors que les ténèbres s’épaississent, un chevalier en disgrâce, une jeune elfe trop gâtée et une tête de pioche de kender font face, à la lueur blafarde du soleil hivernal…

Les Chroniques de Dragonlance

Dragons d'une aube de printemps

La guerre contre les dragons, serviteurs de Takhisis, Reine des Ténèbres fait rage. Armés des mystérieux orbes magiques et de la brillante lancedragon, les compagnons redonnent espoir au monde. Mais, à l’aube d’un jour nouveau, la lumière est faite sur les sombres secrets que les amis dissimulaient en leur cœur. Les trahisons, les traîtrises, les faiblesses sont sur le point de détruire tout ce qui a été accompli. La plus grande bataille est celle qu’ils doivent livrer contre eux-mêmes. Et s’ils en sortent vainqueurs, alors, ils seront de véritables héros.


Critique

Par Gilthanas, le 10/11/2013

Dans la pléthore de romans dérivés issus du jeu de rôle, il en est certains, bien peu, qui ont réussi à traverser les âges, s’imposant comme des mythes fondateurs pour toute une génération de lecteurs. C’est sans conteste le cas de cette trilogie, co-écrite par Tracy Hickman et Margaret Weis, qui pose les bases d’un nouvel univers pour Dungeons & Dragons : le monde de Krynn.
Conçu à l’origine comme support pour le jeu de rôle, afin d’en booster les ventes, les Chroniques de Lancedragon ont obtenu un succès inattendu auprès des fans, ce qui a permis aux romans de connaître leur propre développement. Dans cette trilogie originelle, Hickman et Weis nous offrent une novélisation des parties de JDR qu’ils ont jouées alors même que le setting de Lancedragon était en test. En règle générale, ce genre de procédé n’aboutit jamais à un bon roman. Or, et c’est certainement là leur tour de force majeur, les auteurs ont réussi à rendre intéressant et agréable à lire quelque chose qui, d’habitude, ne l’était pas.
À travers ces trois romans, le roman va suivre les aventures des Compagnons, compagnie hétéroclite d’aventuriers venus des quatre coins de Krynn. Ils seront plongés dans ce qui sera plus tard appelé la Guerre de la Lance, influençant malgré eux le destin du monde.
De prime abord, l’histoire semble des plus classiques : une compagnie de héros destinés à sauver le monde après de nombreuses péripéties. C’est sans compter sur les surprises que nous réserve le texte. La psychologie des personnages, pour des romans de ce genre, est étonnamment fouillée, et une bonne part de l’intrigue tourne justement autour de leurs questionnements (place du héros, amitié, amour, âge, gloire perdue, etc.). L’histoire recèle assez de rebondissements pour tenir le lecteur en haleine.
Malgré tout, le classicisme de l’histoire rebutera certainement plus d’un lecteur, car les Chroniques accusent tout de même leur âge. Si elles ont pu paraître novatrices à l’époque (le premier tome paraît en 1984), les ficelles de l’intrigue seront vues aujourd’hui comme usées par une grande partie des lecteurs.
Mais, s’il fallait conseiller une série de romans à quelqu’un qui souhaite découvrir les romans dérivés du jeu de rôle Dungeons et Dragons, je conseillerais sans hésitation les Chroniques de Lancedragon, véritable blockbuster de high-fantasy, qui ravira les amateurs d’actions aussi bien que les rôlistes nostalgiques. Ça se lit vite, sans prise de tête : un très bon page-turner en sorte. Les personnages, bien qu’archétypaux, sont attachants (mention spéciale au duo Flint- Tasslehoff), et restent, pour ceux qui ont lu la trilogie à l’époque, d’excellents souvenirs.
À l’heure actuelle, j’aurais plus tendance à conseiller le lecteur intéressé par les productions dérivées à se tourner vers la licence Warhammer, sûrement plus adaptée au lecteur d’aujourd’hui, de par son univers plus sombre et moins manichéen.
La réédition et la retraduction de la série par Bragelonne (à travers son label Milady) en 2008 redonnent la totalité du texte au lecteur (et en profite pour reprendre le titre original, Dragonlance), texte qui avait été amputé à sa première traduction par Fleuve Noir en 1996.
Pour conclure, difficile de mettre une note, qui varie forcément en fonction de si l’on regarde les Chroniques avec un œil nostalgique ou un regard de néophyte. Celle-ci est donc une moyenne des deux.

6.5/10


Discuter de Les Chroniques de Dragonlance sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :