Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Le Destin des nains

Le Destin des nains

Titre VO: Das Schicksal der Zwerge (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Markus Heitz
Le Destin des nains

Le Gouffre noir

Deux cent cinquante cycles solaires se sont écoulés depuis la bataille du Gouffre Noir. Le Pays Sûr est tombé sous le joug de puissants adversaires qui s’entre-tuent pour régner en maîtres sur les terres naines, elfiques et humaines.
Lorsque la coupole qui surplombe l’abîme infernal cède, un mystérieux Nain vêtu d’une sombre armure fait son apparition. Il prétend se nommer Tungdil…
Tandis que le retour du héros apporte de l’espoir au peuple nain, le comportement étrange de Tungdil éveille rapidement des soupçons parmi ses anciens compagnons… S’agit-il du véritable Tungdil ou de son double maléfique?

Le Destin des nains

Le Mage Maudit

La coupole magique qui scellait le Gouffre Noir a disparu et des hordes maléfiques menées par un mystérieux sorcier s’apprêtent à déferler sur le Pays Sûr.
Seul le Mage Lot-Ionan est capable de vaincre ce puissant adversaire. Mais il s’est retranché dans les montagnes et aurait sombré dans la folie.
Flanqué de Furibard et d’une poignée de braves, Tungdil décide de quérir de l’aide auprès du vieil enchanteur. Mais, l’ancien héros du peuple nain est-il digne de confiance ? Sa froideur et sa cruauté sèment bientôt le doute parmi ses compagnons…


Critique

Par Gillossen, le 08/06/2011

Enfin, nous voilà libérés des Nains… du moins, pour le moment. L’auteur allemand Markus Heitz en a en effet fini de son quatrième (!) diptyque sur le sujet. En 2008 et aujourd’hui en version française. Cela dit, malgré l’ironie planant sur cette courte introduction, il aurait été bien bête de s’en priver. Après tout, il existe un public pour ces romans et nul doute que celui-ci répondrait encore présent si jamais l’auteur avait poussé l’expérience jusqu’à 20 ou même 30 tomes. Qui sait ?
Mais si la Guerre des nains vous avait déjà lassés, alors ce n’est pas leur destin qui va bouleverser votre point de vue sur la saga. Ni le vrai-faux suspense instauré dans le cadre du premier tome. Markus Heitz persiste et signe, creusant son sillon sans faillir. Pour le meilleur et pour le pire, on retrouve donc toutes les ficelles des volumes précédents, personnages d’un seul bloc et intrigue d’heroïc fantasy pur jus au menu déroulée sans aucune réelle surprise compris, pour n’en citer que deux.
De fait, les romans manquent de consistance ; la preuve s’il en est avec ces deux tomes grand format d’à peine plus de trois cents pages écrits dans une police de taille confortable. Difficile d’imaginer que Bragelonne n’ait pu en faire un seul volume, d’autant que l’original allemand n’est visiblement pas découpé.
Toutefois, difficile de penser que cela ait pu changer quoi que ce soit à nos impressions sur le fond. Best-seller des ventes en Allemagne, véritable phénomène, ces Nains nous auront laissés froid jusqu’au bout, manquant de profondeur et de renouvellement d’un diptyque à l’autre, se contentant d’accumuler les mêmes poncifs sous un angle vaguement différent. Et ce n’est pas la “plongée” dans la culture naine qui se sera révélée plus concluante au final. A part retenir que nous avons généralement affaire là des êtres bourrus et vaillants, difficile de retirer quelque chose de la prétendue personnalité de ce peuple.
Mais il faut croire que Markus Heitz a su élaborer une formule qui fonctionne. Chez une certaine frange du public des lecteurs de fantasy à tout le moins.

5.5/10


Discuter de Le Destin des nains sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :