Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Le Château de Hurle

Le Château de Hurle

Titre VO: Howl's Moving Castle (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Diana Wynne Jones
Le Château de Hurle

Le Château de Hurle

Sophie vit dans le royaume d’Ingary, un univers où la magie fait partie du quotidien. À la mort de son père, la jeune fille reprend la boutique familiale et se voit déjà condamnée à mener une existence insipide, lorsque l’étrange château du magicien Hurle apparaît dans le paysage, changeant de place chaque nuit. Maudite par une sorcière et transformée en vieille femme, Sophie pénètre dans le château où elle découvre l’étrange séduction de Hurle, apprivoise un démon du feu et provoque catastrophe sur catastrophe en voulant s’initier à la magie. Mais la sorcière n’en a pas fini avec elle…

Le Château de Hurle

Le Château des nuages

Abdullah, un jeune marchand de tapis, mène une vie sans relief dans le sultanat de Rajput, jusqu’au jour où il acquiert un tapis magique. Transporté jusqu’à un jardin merveilleux, il y découvre Fleur de la Nuit, la princesse de ses rêves, qui est aussitôt enlevée par un effroyable djinn… Après Le Château de Hurle, un nouveau roman de Fantasy pour jeunes adultes, cette fois dans l’univers des 1001 nuits.


Critique

Par Gillossen, le 16/09/2003

Publié originellement il y a plus de 10 ans, voilà des romans qui semblent avoir profité de la publicité autour de l’adaptation du premier nommé par Miyasaki, pour venir enfin nous rendre visite.
Et c’est tant mieux ! Sous des dehors classiques, à base de grosses ficelles usées par bien des contes, Diana Wynne Jones parvient pourtant à nous intriguer, et même à nous passionner. Le style est limpide, léger, l’intrigue avance sans temps mort, alternant rebondissements prévisibles et totales surprises. Et si parfois, tout cela semble un peu téléphoné, l’auteur réussit sans faute à retomber sur ses pattes. Les personnages, moins convenus quant à eux, surprennent par leurs défauts, qui ne les rendent pas moins attachants pour autant.
Si les prémices du tome 2 rappellent parfois très nettement le premier, son ambiance orientale, son parfum plus dépaysant, nous emporte une fois de plus dans une lecture difficile à stopper. On le dévore en une après-midi, toujours presser de tourner la page. Il est même possible de le lire indépendamment du précédent, puisque la connexion avec le premier tome ne se fait qu’une fois franchi la page 200 ! Ce qui ne nuit pour autant pas à l’histoire.
Alternant avec un enthousiasme plaisant romance et humour, le tout saupoudré d’une magie qui n’est pas qu’accessoire, Diana Wynne Jones signe là deux romans encore méconnus, mais d’une qualité indéniable, largement au-dessus des standards d’une certaine littérature jeunesse.

8.0/10


Discuter de Le Château de Hurle sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :