Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >La Tapisserie de Fionavar

La Tapisserie de Fionavar

Titre VO: The Fionavar Tapestry (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Guy Gavriel Kay

La Tapisserie de Fiovanar est considérée par beaucoup comme une œuvre véritablement importante de la Fantasy, et un premier coup de maître pour son auteur. Mais sans doute pas au sommet non plus…

La Tapisserie de Fionavar

L' Arbre de l'été

Dave, Kim, Jennifer, Kevin et Paul sont étudiants à Toronto. Une petite vie bien réglée, un avenir tout tracé. Jusqu’au jour où, alors qu’ils sont venus assister à une conférence, ils se retrouvent projetés en Fionavar, le Grand Univers dont le nôtre n’est qu’une ombre bien pâle ! Malgré la protection de Mantel d’Argent le magicien, ils sont aussitôt pris dans les premières escarmouches de la guerre qui oppose les forces des Lumières à celles des Ténèbres. Car Rakoth Maugrim, le dieu renégat, a trouvé moyen de se libérer de sa prison millénaire.

La Tapisserie de Fionavar

Le Feu vagabond

Après tant d’aventures dans un monde parallèle, le retour à la vie estudiantine n’est pas aisé. Kim, devenue Grande Prophétesse du Brennin, n’attend qu’un rêve pour regagner cette dimension où se joue le sort de tous les Univers. Qui d’autre qu’Arthur Pendragon, le roi légendaire de la Table Ronde, pourrait lui venir en aide ? Car sur le métier du grand tisserand de l’univers, le présent et le passé s’entremêlent afin que malédictions et destinées s’accomplissent…

La Tapisserie de Fionavar

La Voie obscure

Toutes les forces sont maintenant en présence. En Fionavar, l’armée des lumières s’apprêtent à affronter l’armée des ténèbres. Et de cette ultime et dévastatrice guerre, seule une puissance triomphera… Or, Rakoth Maugrim, le dieu renégat, semble avoir l’avantage : son pouvoir n’a cessé de s’accroître au cours des dernières semaines, tant et si bien que le futur semble compromis. C’est la dernière ligne droite pour Kim, Jennifer-Guenièvre, Davor, Pwyll Deux-fois-né et Liadon, qui à la veille de cette apocalypse risquent de perdre davantage qu’un combat. Car si Fionavar tombe, c’est l’univers entier qui disparaît. Tous les espoirs reposent donc désormais sur Darien. Mais pourra-t-il affronter son destin ?


Critique

Par Gillossen, le 13/08/2001

Assez convenu… Une intrigue des plus classiques… On rend des hommages plus ou moins appuyés aux meilleures sagas, ce qui n’étonne pas, étant donné le travail de l’auteur sur l’œuvre de Tolkien…
Aucun domaine n’est plus exploité qu’un autre pour acquérir une véritable démarcation face à d’autres ouvrages, si ce n’est évidemment le passage d’un groupe de personnages venus de notre monde et découvrant un autre univers, où, bien sûr, ils se révèleront à eux-mêmes.
Vous l’aurez deviné, je n’apprécie pas particulièrement cette trilogie. Mais elle demeure suffisamment solide pour ne pas faire tâche dans votre bibliothèque. En fait, si le style de Kay n’est pas désagréable, loin de là même, tout ceci demeure trop souvent bien trop classique, il n’ y a pas assez d’originalité (dans son déroulement), voilà, le principal défaut.

7.0/10


Discuter de La Tapisserie de Fionavar sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :