Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >La Ronce d'or

La Ronce d'or

Titre VO: The Barbed Coil (Ce Cycle est Terminé)

Auteur : J. V. Jones
La Ronce d'or

Les Motifs de l'ombre

Jeune Britannique installée aux États-Unis, Tessa McCamfrey vient de quitter son amant et s’enfonce dans une forêt où, au bout d’un chemin perdu, elle découvre parmi les vestiges du butin d’un hold-up une étrange bague en or formée de plusieurs fils barbelés. Elle la passe au doigt, et se retrouve brusquement transportée dans un autre monde. Là, le sanguinaire roi Izgard de Garizon coiffe une couronne légendaire appelée la Boucle Barbelée – copie conforme de la bague de Tessa – et se prépare à lancer une guerre de grande envergure en vue d’étendre son royaume…
C’est dans ce contexte troublé que trois personnes vont inopinément se croiser dans la grande cité portuaire de Bay’Zell : Tessa, parachutée là par enchantement ; Ravis, ancien mercenaire du roi de Garizon, devenu gênant pour son ancien employeur et qui cherche à s’embarquer dans le premier bateau en partance ; Camron de Thorn, qui brûle de venger son père assassiné par les harras d’Izgard, des soldats d’élite que la sorcellerie a réduits à l’état de fauves. Trois personnes réunies comme à dessein, comme les lignes d’une enluminure…

La Ronce d'or

La Peinture de sang

Séparée de Ravis au terme d’un combat sans merci les ayant opposés aux sbires d’Izgard, Tessa McCamfrey est enfin parvenue à l’abbaye de l’île Ointe. Attaquée la nuit de son arrivée par une créature mi-homme mi-démon, la jeune femme réussit à s’enfuir et trouve refuge dans la grotte où le frère Avaccus, dernier scribe de l’île à pratiquer la sorcellerie, est confiné depuis vingt et un ans. Ce dernier va lui expliquer la véritable nature de la Ronce d’or, la bague qui l’a transportée dans cet autre monde : c’est une “éphémère”, un objet de pouvoir qui passe entre les mondes pour semer la guerre et la destruction sur son passage. Le premier roi de Garizon l’a découverte par hasard, et elle lui a permis d’assouvir sa soif de conquête. Tessa comprend enfin pourquoi elle a été conduite en ce monde : son destin est d’en chasser à jamais la Ronce d’or, pour contrecarrer les plans machiavéliques du roi Izgard de Garizon…


Critique

Par Luigi Brosse, le 18/11/2003

Julie V. Jones apporte sa note féminine à la Fantasy. Le résultat est un cocktail mariant éléments de fantasy romantique à un scénario plus traditionnel. L’auteur se focalise volontairement sur un petit nombre de protagonistes, pour pouvoir aborder de façon très complète leur vécu et leurs relations. On sent qu’elle s’est attachée à les doter d’une grande profondeur. Et ça marche, la symbiose avec les personnages est quasi-immédiate.
Mais ce n’est pas pour autant que des aspects plus “classiques” sont oubliés. Sans être un modèle soutenu d’intrigues, le livre nous emmène tout de même à un rythme solide vers sa conclusion. Les amateurs d’action seront également contentés par de bonnes scènes de batailles. Sujet qui conduit à la magie; car les deux sont étroitement liés. Cerise sur le gâteau, l’auteur a développé un “système” de magie totalement innovant, tout en courbes et en déliés. Je vous garde la surprise.
Bref un livre qui se lit d’une traite. La narration claire et colorée plonge très rapidement le lecteur au centre du récit. L’originalité de certains concepts et la finesse avec lesquels ils sont abordés font de ce livre une valeur sure.

8.0/10


Discuter de La Ronce d'or sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :