Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >La Moïra

La Moïra

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Henri Lœvenbruck

Le 5 juillet 2007 est sorti un intégrale, comme Bragelonne l’a déjà fait avec plusieurs cycles, regroupant les 3 tomes de la trilogie d’Henri Loevenbruck, la Moïra.

La Moïra

La Louve et l'enfant

Aléa, une jeune orpheline de treize ans, hérite sans le vouloir d’un don étrange et unique qui va la plonger au cœur des conflits politiques et religieux de l’île de Gaelia. Est-elle devenue le Samildanach, annoncé par la légende comme le sauveur des peuples de l’île ? Fuyant sa ville natale, Aléa va devoir grandir seule et assumer une vie nouvelle. Elle va découvrir l’amour comme la haine, et elle devra faire face à de nouveaux ennemis : les soldats de la flamme, fanatiques religieux pour qui elle est devenue un danger, le conseil des druides, qui lui envient son pouvoir et de bien plus sombres rivaux encore. Dans l’ombre, tel le reflet d’un miroir, une louve solitaire vit une aventure étrangement parallèle à celle de la jeune orpheline. Leur avenir est encore flou, mais une destinée unique attend la louve et l’enfant…

La Moïra

La Guerre des loups

Les loups, bientôt, seront réunis. Derrière Imala, la louve blanche, la meute grandit, et bientôt elle sortira de l’ombre pour aller au combat. Les clans, unis, mèneront à la victoire celle qui parle leur langue : Aléa, la Fille de la Terre ! Non, Aléa n’est plus une enfant. Après avoir enfin accepté le pouvoir étrange dont elle a hérité, elle se décide maintenant à aller elle-même au devant de son destin. Accompagnée de ses nouveaux amis, protégée par les loups, elle va partir à la recherche de son passé et au devant de son avenir ! Mais ceux qui la recherchent ne sont jamais très loin. Fanatiques religieux, politiciens arrivistes, sorciers fous, ils sont prêts à tout pour retrouver la Fille de la Terre. Ainsi commencera la guerre.

La Moïra

La Nuit de la louve

Le dernier enfant du Saîman. Celle qui devra faire entrer Gaelia dans un âge nouveau. Car Gaelia se meurt. Sur l’île, partout, la guerre fait rage. On chasse même les loups ! Le feu de la haine déferle, nourri par les fanatismes religieux et la soif de pouvoir, pendant que la magie, lentement, disparaît. Oui, Gaelia se meurt, et le temps presse. Il faut sauver les silves, retrouver la louve blanche chassée par les hommes, comprendre le sens de la Moïra et des trois prophéties et surtout, surtout : préparer le monde de demain. Car dans l’ombre, Aléa sait qu’il l’attend. Maolmòrdha. Le Porteur de la Flamme des Ténèbres. Cette fois-ci, elle devra l’affronter. Seule. Une guerre, deux êtres, trois prophéties. Peut-on tout sacrifier au nom de la liberté ?

Discuter de La Moïra sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :