Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >La Guerre des mages

La Guerre des mages

Titre VO: The Mage Wars (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Mercedes Lackey
Auteur : Larry Dixon (Proposer une Biographie)

Le label Milady a publié une intégrale de cette trilogie en décembre 2013.

La Guerre des mages

Le Griffon noir

Skandranon Rashkae est tout ce que doit être un Griffon, avec ses plumes d’ébène, ses ailes majestueuses, son sens magique aguisé et son intelligence développée. Il est l’accomplissement de tout ce que le Mage du Silence, le sorcier appelé Urtho, désirait atteindre lorsqu’il créa ces créatures pour être ses champions, les défenseurs de son territoire, de verdoyantes plaines convoitées depuis longtemps par le diabolique Ma’ar.
Comme Ma’ar se prépare à nouveau à conquérir le Donjon d’Urtho, cette fois-ci avec d’énormes puissances, Skandranon est envoyé pour espionner derrière les lignes ennemies.
Les jours passent et Skandranon ne revient pas, tous dans le camp d’Urtho attendent avec anxiété. Mais il y en a un parmi eux pour qui la probable perte du grand oiseau sera plus qu’une importante défaite militaire. Ambredragon –un Guérisseur du corps et de l’esprit dont les talents sont aussi essentiels à l’armée que ceux de n’importe quel général- attend l’angoisse au cœur. Car Ambredragon a fini par considérer l’orgueilleux, suffisant et courageux Skandranon comme son plus proche ami et camarade, et a peur que ce prince des Griffons ne revienne jamais.

La Guerre des mages

Le Griffon blanc

Cela fait dix ans que le cataclysme magique qui a détruit la forteresse du plus puissant des Mages, tuant Urtho, créateur des Griffons, et envoyant ses forces en exil.
Il a fallu un an aux peuples d’Urtho pour traverser de dangereux territoires et trouver un asile, et neuf autres années pour construire leur cité, Griffon Blanc, qui est désormais une citadelle sûre.
Sûre, jusqu’à ce qu’une mystérieuse flotte des Rois Noirs apparaisse dans leur port, amenant des envoyés qui informent les habitants de Griffon Blanc que leur cité se trouve sur une terre revendiquée par ce puissant royaume.
Ne voulant pas perdre leur chez-soi durement gagné, Skandranon Rashkae, le Griffon Noir, avec son vieil ami Ambredragon, accepte de suivre les envoyés à la cour des Rois Noirs, avec l’espoir de négocier une alliance.
Mais une fois installés dans ce pays aux mœurs étranges, Skandranon et Ambredragon se rendent rapidement compte que la négociation ne sera pas aisée.
Et lorsqu’un noble, qui s’opposait à cette alliance est assassiné, apparemment déchiqueté par des serres de Griffon, ils prennent conscience qu’ils sont faces à des ennemis qui ne s’arrêteront devant rien pour détruire Griffon Blanc.

La Guerre des mages

Le Griffon d'argent

Douze années de paix se sont écoulées à Griffon Blanc, mais les habitants de cette citadelle durement gagnée n’ont pas oublié leurs difficultés et ont créé une élite de combattants, les Griffons d’argent, pour se protéger.
Skandranon, le Griffon Noir, et Ambredragon, le guérisseur, se sont installés dans des vies calmes et confortables. Mais les choses de nont pas aussi tranquilles pour Dagueargentée, la fille d’Ambredragon, et Tadrith, le fils de Skandranon. Voulant faire leurs preuves, malgré les inquiétudes de leurs parents, ils se sont enrôlés dans les Argents.
Après deux ans d’un entraînement impitoyable, on donne finalement à Dague et Tad leur première mission, un poste de garde isolé dans un territoire quasiment inexploré. Tout semble démarrer sous de bons auspices, mais après trois jours hors de Griffon Blanc, c’est le désastre : les deux jeunes gardes tombent du ciel dans la profonde jungle qui s’étale sous eux, frappés par un ennemi invisible. Perdus et blessés, les équipiers évaluent la situation : tout leur équipement – y compris leur matériel de communication - est hors service, drainé de toute magie.
Mais leurs ennuis ne font que commencer. Car dans la sombre forêt tropicale qui les entoure, les attend une terreur innommable que même leurs pères n’auraient pu prévenir.


Critique

Par Cristal, le 21/03/2004

L’une des particularités de cette trilogie écrite à quatre mains est d’avoir pour héros un animal, enfin, plus précisément, une créature magique : un griffon, que l’on retrouve dans les trois tomes en tant que protagoniste majeur dans les deux premiers, et en arrière-plan dans le dernier. Une autre originalité de La Guerre des mages est la notion de mages-psychologues, incarnés par le personnage d’Ambredragon, le second héros de la trilogie.
Les trois livres sont construits sur le même schéma, ce qui constitue l’un des défauts majeurs de ce cycle : une petite intrigue rapidement conclue ouvre le livre, puis on assiste au déroulement de l’intrigue principale, et on termine sur le grand combat contre le grand méchant, ce qui est à la fois peu original et lassant.
Cependant, Le Griffon noir et Le Griffon blanc sont plus agréables et intéressants que Le Griffon d’argent, ce qui est notamment dû à Skandranon, qui est bien plus que sympathique, son fils dans le troisième volume étant de loin moins charismatique. Il ne parvient pas à le remplacer dans le cœur du lecteur, même en faisant preuve de bonne volonté. De plus, les intrigues des deux premiers tomes sont au final plus prenantes, malgré des structures narratives identiques, grâce à des rebondissements mieux négociés, notamment.
Ainsi, La Guerre des mages se révèle être une trilogie de fantasy plaisante, qui se lit avec une certaine nonchalance, mais celle-ci s’achève sur un tome trop décevant pour constituer une lecture véritablement remarquable.

 

4.0/10


Discuter de La Guerre des mages sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :