Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >La Ballade de Pern

La Ballade de Pern

Titre VO: Dragonriders of Pern (Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Anne McCaffrey

NOTA : Les volumes ci-dessous vous sont présentés dans l’ordre d’écriture.

La Ballade de Pern

Le Vol du dragon

Tout est calme en tous lieux sur la planète Pern. Les terrifiantes incursions des Fils argentés ont cessé depuis des temps immémoriaux. Les habitants ne savent plus pourquoi ils habitent dans des grottes et versent la dîme aux chevaliers-dragons. On ne croit plus aux mythes relatifs à leurs folles chevauchées sur les grands dragons télépathes et à leurs actions d’éclat contre les redoutables Fils, qui anéantissaient toute vie organique. Les dragons deviennent rares dans le ciel de Pern. Mais le chevalier F’lar, maître du dragon Mnementh, se remet à étudier les vieilles légendes. L’Étoile Rouge se rapproche. Bientôt les Fils se remettront à tomber. Sur Pern il faut organiser la défense, et pour commencer rendre à la race des dragons son antique fécondité. Une nouvelle Reine va naître. Il faut une fille énergique pour la chevaucher. Où trouver celle en qui survit le don ancestral ?

La Ballade de Pern

La Quête du dragon

L’Étoile Rouge plane sur le ciel de Pern, les Fils mortels pleuvent périodiquement et les Chevaliers-Dragons affrontent le péril malgré les intrigues des Seigneurs et la malveillance des Anciens. Les chartes ne disent pas tout et les combattants opèrent à la limite de leurs forces. Pour relancer la guerre, il faudrait des armes nouvelles : les lézards de feu? les larves ? la machine inconnue qui permettrait d’envahir l’Étoile Rouge? F’nor cherche inlassablement. Il trouvera l’amour de la jolie Brekke, un amour qui n’a d’égal que celui qu’elle porte à Wirenth, sa reine-dragon ; un amour plus fort que la mort, la nuit de la folie et le vide interplanétaire. Un tel sentiment peut-il sauver ceux qui l’éprouvent? Peut-il aider leur cause dans la situation critique où elle est tombée ?

La Ballade de Pern

Le Chant du dragon

Quel plaisir d’observer, dans le ciel clair de Pern, le vol serein d’un chevalier-dragon ! Quelle tristesse de baisser la tête et d’embrasser du regard la rude banalité du Fort de Mer ! Menolly est une jeune femme passionnée de musique, et le vieux Petiron, le harpiste du Fort, la laisse chanter en secret les grands poèmes où se transmet la tradition de la planète, et qui doivent en principe être interprétés par des hommes. Il ne la corrige même pas quand elle improvise des variations personnelles sur ces airs sacrés. Mais les parents de Menolly, à la mort du bon musicien, croient le moment venu de redresser la barre. Ce sont des gens simples, ils ne comprennent pas que leur fille puisse être différente. Alors elle va rêver seule au désert, malgré la menace des Fils qui plane. Elle n’imagine même pas qu’un jour peut venir où elle ira trop loin et trouvera… peut-être sa mort, peut-être sa vie à elle, peut-être aussi toute la diversité du monde résumée dans une bande de petits lézards de feu

La Ballade de Pern

La Chanteuse-dragon de Pern

Menolly vient d’être admise à l’atelier de Robinton, le Maître Harpiste de Pern. Et la voilà debout en larmes dans la cour. Elle a compris que nul n’a de cadeaux à lui faire: ni les vieux maîtres, acharnés à pointer ses défauts; ni les autres apprenties, toujours promptes à jalouser ses dons; ni la logeuse épouvantée par ses lézards de feu. Comment s’enfuir avec ses pieds blessés? Comment jouer de la harpe avec ses mains déformées? Cette fois, Menolly est coincée, bien coincée, contrainte à résister sur place ou à capituler. Avec ses vêtements masculins en loques et l’infinie patience qu’elle oppose à ses persécuteurs, on dirait une autre Jeanne d’Arc ou même (quand les lézards de feu entrent en scène) une Blanche-Neige et les sept nains dans le donjon de la méchante reine. Son histoire, simple et cruelle, ne manque ni d’héroïsme, ni d’humour, mais ce qui par-dessus tout y fait souffler la joie, c’est la musique.

La Ballade de Pern

Le Dragon blanc

Le jeune Jaxom est Seigneur du Fort de Ruatha, mais le Régent Lytol, son tuteur, tient les rênes du pouvoir d’une main ferme. Et Jaxom rêve surtout de devenir chevalier-dragon. Malheureusement il a conféré l’Empreinte à Ruth, le dragon blanc, deux fois plus petit que ses frères. D’abord, on n’a pas cru que cet animal vivrait. Maintenant, on ne sait pas qu’il est génial. Et tout le monde se moque du pauvre Jaxom. D’ailleurs la condition des chevaliers-dragons tend à devenir moins prestigieuse. Il y a tant de moyens nouveaux d’exterminer les terribles Fils ! La prochaine frontière, c’est le Continent Méridional. Voilà un endroit où un audacieux peut faire ses preuves ! Les Anciens en exil y ruminent leur ven- geance. Les cadets sans terre brûlent de s’y faire une place. Les Archives disent même que les hommes y avaient fondé leurs premiers établissements sur Pern avant d’émigrer vers le Nord. Et le Seigneur du Fort Méridional a une soeur si belle…

La Ballade de Pern

Les Tambours de Pern

Les gros tambours grondaient en réponse à un message venu de l’est ; Piemur s’éveilla. Il venait de perdre sa voix et son avenir de chanteur s’annonçait plus qu’incertain. Sa nouvelle affectation, c’était la tour des tambours: c’est là qu’on apprenait le rythme, la procédure d’alerte et surtout le langage codé grâce auquel tous les weyrs et les forts pouvaient répondre instantanément aux attaques des Fils. L’art des tambours est lié à la guerre, à l’espionnage, à la communication. Nul ne s’étonnerait de voir Piemur, malgré son jeune âge, remplir des missions politiques. Et tout de suite il partit à dos de wherry – avec son amie Menolly – vers un petit Fort de Mer du sud, en attendant de s’embarquer pour le mystérieux Continent Méridional. Le plus malin des apprentis allait plonger dans la grande aventure. Il allait tout découvrir, la beauté du monde, l’infamie des tricheurs, l’urgence de l’action et même la joie de se réfugier sur une île déserte. Plus tard, il reviendrait à ses tambours, riche d’expérience humaine et de savoir vécu. Assez pour vivre une vie d’homme.

La Ballade de Pern

La Dame aux dragons

L’hiver est fini, le printemps est de retour, toute la planète est en liesse au Fort de Ruatha pour célébrer l’intronisation d’Alessan, son jeune seigneur. Moreta, Dame du Weyr de Fort, est de la fête. Elle est sensible aux attentions d’ Alessan. Le passage des Fils doit se terminer dans huit ans. Pour les habitants de Pern, l’obsession du danger se dissipe. On peut faire des projets d’avenir. Puis, sans avertissement, le malheur frappe : une bête s’abat, l’écume à la gueule, et meurt peu après. C’est la première victime d’une maladie mystérieuse qui, en quelques semaines, va décimer la population. Les chevaliers-dragons agonisent, les Fils continuent à tomber, détruisant toute vie organique. Moreta se dépense dès lors sans compter. Multipliant les vols dans le temps et l’espace, la Dame aux dragons ira-t-elle jusqu’au bout du sacrifice pour assurer, en fin de compte, la victoire de la vie ?

La Ballade de Pern

Histoire de Nerilka

L’épidémie ravage la planète Pern. Tous les habitants se mobilisent pour affronter la catastrophe. Seul Tolocamp, seigneur régnant du Fort de Fort, refuse de porter secours à ses voisins. Nerilka, sa fille, a honte de cette attitude. Un jour elle se décide : elle emballe quelques médicaments et se glisse hors du Fort. Elle n’a plus rien à faire avec sa famille et elle veut aider son peuple. Où pourra-t-elle se rendre utile ? Sa quête l’entraîne jusqu’au Fort de Ruatha, où le seigneur Alessan prépare à la hâte le précieux sérum qui sauvera les gens. Une femme s’est déjà sacrifiée pour lutter contre le mal. Et maintenant Nerilka est prête. Il y a longtemps qu’elle a abandonné l’espoir de se marier et de fonder un foyer. Elle ne sait pas encore que son choix va changer le cours de sa vie !

La Ballade de Pern

L' Aube des dragons

L’amiral Benden a mis le vaisseau en orbite autour de la planète Pern. Et les futurs colons s’éveillent par milliers. Sorka était toute petite quand elle est montée dans l’astronef ; après quinze ans d’animation suspendue, elle n’a guère grandi. Les gens veulent mener une vie pastorale ; ce monde-là ne sera pas pollué. Très vite, ils se passeront de gouvernement ; chacun sera son propre maître, et tous vivront en harmonie. Mais on ne peut pas tout prévoir. Il y a des colons qui ne sont pas clairs. D’autres qui poussent la pureté si loin qu’ils ne songent qu’à se perdre dans la lande. Sean, le jeune Gitan, n’a pas oublié ses chevaux. Sorka ne sait pas encore qu’elle partagera ses rêves ; les premiers explorateurs n’ont pas senti les séismes, ils n’ont pas vu les nuages noirs. Mais quand Sorka et Sean assistent à l’éclosion des dragonets, Pern leur offre un charmant remède au malheur qui plane.

La Ballade de Pern

Les Renégats de Pern

Il y a les exclus. Celui qui a tué un homme. Celle qui a volé du pain. Celui qui a été maudit par son père. Il y a les errants. Le peintre qui parcourt le continent, cherchant l’inspiration. Le chevalier qui a perdu la tête à la mort de son dragon. Les caravaniers comme les parents de Jayge, qui vont de Fort en Fort. Il y a Thella la rebelle, qui refuse le mari choisi par son frère et s’enfuit dans la montagne. Trop paresseux pour se creuser un Fort ? Trop orgueilleux pour jurer allégeance ? En tout cas, ils vivent dans un monde vaste et beau et veulent en voir le plus possible. Mais quand reviennent les Fils, ils n’ont pas de murs pour les protéger. La colère gronde et Thella fonde la bande des renégats. Un idéal de violence et, pour certains, une espérance. Thella est destructrice. Un jour, elle s’en prend à la famille de Jayge. Et ça, c’est trop pour Jayge.

La Ballade de Pern

Tous les Weyrs de Pern

Depuis des générations, les chevaliers-dragons passent leur vie à combattre les Fils qui pleuvent périodiquement sur Pern. Il faut les empêcher d’atteindre le sol de la planète, où ils détruisent la matière vivante, Mais l’idéal, bien sûr, serait d’écarter cette menace à tout jamais. Or, ce rêve est réalisable. On a retrouvé Siav – le Système d’Intelligence Artificielle Activé par la Voix – qui était enfoui depuis des milliers d’années et qui fonctionne encore. Siav a conservé la parole des ancêtres… Et l’on apprend que l’idéal est à portée de la main : dans moins de cinq ans, l’Étoile Rouge, patrie des Fils, sera dans une position telle qu’on pourra modifier son orbite. Comment faire ? Tant de secrets se sont perdus ! Il faudrait travailler sans relâche pour retrouver le niveau technologique d’antan… Siav s’éteint. Sa mission est accomplie. Le peuple de Pern est libre. A lui de choisir son sort en connaissance de cause.

La Ballade de Pern

La Chute des fils

Cinq nouvelles de longueurs différentes sont réunies dans ce volume. Elles se déroulent toutes à l’époque de la colonisation de Pern et du Premier Passage.
“Première reconnaissance : P.E.R.N.” nous éclaire en quelques pages sur le premier contact des humains avec la planète et sur l’origine de son nom.
“La cloche des dauphins” expose les liens qui liaient les deux races intelligentes arrivées ensemble sur Pern depuis la Terre.
Dans “Le fort de Red Hanrahan” et “Le deuxième Weyr” se dévoilent les circonstances respectives de la création du deuxième fort et… du deuxième Weyr, comme le titre de la nouvelle l’indique subtilement !
Enfin, “Mission sauvetage”, sous un aspect résolument SF, relate les aventures de l’équipage du seul vaisseau venu à la rescousse des premiers colons.

La Ballade de Pern

Les Dauphins de Pern

Quand les premiers pionniers sont arrivés sur la planète Pern, ils n’étaient pas seuls. Des dauphins, à l’intelligence génétique accrue, sont venus avec eux ; ils ont peuplé les océans de la planète, pendant que leurs partenaires humains s’installaient sur les continents. Mais les hommes, menacés par les Fils, condamnés à une lutte désespérée pour survivre, ont fini par oublier jusqu’à l’existence de leurs amis dauphins, réduite au rang de vieille légende. Jusqu’au jour où le jeune Readis et Alemi, partis pêcher en haute mer, sont pris dans une tempête et sauvés par des créatures marines bien plus étranges pour eux que des dragons. Des créatures qui les ramènent sur le rivage et… leur parlent ! Commence alors une fantastique aventure, celle de la reprise de contact entre les deux espèces…

La Ballade de Pern

L' Oeil du dragon

L’Etoile Rouge vient de reparaître dans le ciel de Pern annonçant le retour des Fils, 200 ans après la fin du Premier Passage. Mais lors de cette trop longue période, le savoir et les connaissances se sont étiolés parallèlement à l’épuisement des ressources en énergie et en matériaux, tel le papier, plongeant implacablement la société pernaise dans un état féodal. L’incrédulité quant au retour des chutes n’en a que plus progressé. Dans ce contexte difficile, les Chevaliers Dragons, aidés par les Harpistes, tentent de mobiliser les différentes forces vives de la planète, non sans mal. En particulier, Chalkin, Seigneur du Fort de Bitra refuse obstinément de préparer son fort à la venue des Fils…

La Ballade de Pern

Le Maître-Harpiste de Pern

Pern, lors du dernier Long Intervalle. Il ne subsiste plus qu’un seul Weyr, repère des chevaliers-dragons, et les Fils ne sont pas tombés depuis 350 ans. Beaucoup croient qu’ils ne reviendront jamais. C’est à l’Atelier des Harpistes, corps éducatif de la planète, que naît Robinton, enfant unique de la Maîtresse-Cantatrice Merelan et du Maître-Compositeur Petiron. Baigné dans la musique dès son plus jeune âge, il montre vite de grandes capacités dans tous les domaines propres à l’atelier : composition, interprétation, fabrication d’instruments, médiation.
On suit donc l’ascension du futur Maître-Harpiste de Pern, depuis son enfance jusqu’au début du neuvième passage, mais aussi celle de son ennemi le plus dangereux : Fax, le Seigneur aux Sept Forts, qui bafoue toutes les traditions et les règles de la planète, établies par les premiers colons et sur lesquelles reposent son fragile équilibre…

La Ballade de Pern

Les Ciels de Pern

Les chevaliers-dragons se sont assurés qu’il s’agit là du dernier Passage. Plus jamais les Fils ne tomberont sur Pern. Mais quelle pourra donc être leur utilité dans ce cas et qui leur versera encore la dîme ? Chacun individuellement s’organise donc en prévision “d’Après”.
Pendant ce temps, les Abominateurs, qui rejettent les dernières évolutions de la société pernaise et l’idée que les Fils ne tomberont plus, reviennent à la charge, alors qu’on les croyait muselés.
Dans cette ambiance morose, un nouveau drame vient frapper la planète, qui va une nouvelle fois mettre à contribution les forces vives de Pern…

La Ballade de Pern

La Lignée du dragon

Sur Pern, les hommes vivent auprès des dragons et de leurs cousins, les whers. Ces derniers sont utiles au travail dans les grottes et les mines car ils voient dans le noir. Le jeune Kindan s’apprête à travailler avec son père et Dask, le wher de garde de leur camp, lorsqu’un accident terrible survient à la mine. Kindan, désormais orphelin, est recueilli par le maître-harpiste qui lui confie une grande mission : élever un nouveau wher, Kisk. Peu à peu, Kindan découvre les pouvoirs cachés de cette attachante créature. Son rôle parmi les hommes sera vital et changera à jamais la vie de Kindan et des siens.


Critique

Par Gillossen, le 19/04/2008

Long, mais tellement bon ! Une critique brève, pour une saga qui ne l’est pas. Un monde véritablement fascinant. Impossible à résumer en quelques lignes, aussi, je crois que la concision est égale à la valeur de ce cycle qu’on pourait croire, et vouloir, sans fin… Evidemment, sur la longueur, ça n’empêche pas quelques bas, mais…

Le plus petit des Dragonniers, du recueil La Dame de la Haute Tour, raconte l’histoire de Keevan, jeune candidat à l’Empreinte et se déroule à l’époque de la Quête du dragon.

Messagère de Pern est une nouvelle du recueil Légendes dans laquelle on découvre un métier “pernais” inconnu jusque-là, en apercevant à peine l’aile d’un dragon !

Au-delà de l’Interstice, dans le recueil  Légendes 2, revient sur la Grande Epidémie de La Dame aux Dragons,  et on y retrouve la courageuse Moreta.

Enfin deux nouvelles ne sont pas parues en France à ce jour : The Impression (in The Dragonlover’s guide to Pern), The girl who heard dragons (recueil du même nom) qui se déroulent également à l’époque de F’lar et Lessa

8.0/10


Discuter de La Ballade de Pern sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :