Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >L' Univers féérique

L' Univers féérique

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Edouard Brasey

L’Univers féerique est une suite de volumes consacrés aux créatures de contes de fées. De nombreux extraits issus de contes, de témoignages, de recueils oubliés explorent un monde fantastique fascinant. Chaque tome se focalise plus particulièrement sur une variété “d’esprits” particulier et nous offre avec un luxe de détails les légendes qui les entourent.

L' Univers féérique

Fées et elfes

Esprits de l’air, du vent, des bois, des fleurs, les fées et les elfes ouvrent aux hommes le monde enchanté du rêve. Ces créatures fantastiques hantent l’imagination depuis la nuit des temps. Les Celtes, les Grecs et les Romains ne leur rendirent-ils pas des cultes en leur consacrant des autels ?
Grand connaisseur de cet univers mystérieux, Edouard Brasey est parti sur les traces de ces êtres fascinants, partout où on les rencontre dans les contes, le folklore, les chroniques locales. Pour la première fois, son livre nous révèle absolument tout sur les fées et les elfes : leur histoire d’abord, mais aussi leur habitat, leur habillement, leurs secrets, leurs amours et les croyances dont les hommes les entourent.

L' Univers féérique

Nains et gnomes

De petite taille, ils habitent dans des grottes ou au fond des souterrains ténébreux et connaissent tous les secrets des métaux rares et des pierres précieuses. Voici le petit peuple des nains, gnomes, lutins et gobelins qu’Edouard Brasey est allé surprendre dans les fabuleux récits qui circulent à leur sujet depuis des milliers d’années.
D’où viennent-ils ? De Laponie, dit-on. Les Celtes et les Romains les adoraient comme des divinités minuscules, tour à tour bienveillantes ou redoutables. Ils forgèrent les épées de légende, telle Durandal, tissèrent des coiffes qui rendaient invisibles. Ils aidaient les mineurs à découvrir les meilleurs filons, accomplissaient certains travaux ménagers, endormaient les enfants et répandaient de la joie dans la maisonnée. Mais, si on leur manquait de respect, ils pouvaient se transformer en êtres malicieux et se livrer à de vilains tours.
Ils ont inspirés de multiples recueils de contes et de légendes du folklore européen. Aujourd’hui, ils continuent de peupler les jeux de rôles, les films, les bandes déssinées et les romans fantastiques.

L' Univers féérique

Sirènes et ondines

Un magnifique corps de femme au-dessus de la taille, une queue de poisson, couverte d’écaille, en dessous. Dotées de tous les attributs de la féminité, beauté, séduction, fécondité, ces enchanteresses hantent depuis toujours l’imagination des marins et celle des hommes habitant les bords de mers, des fleuves et des lacs. Dans l’antiquité, créatures maléfiques qui tentaient par leur chant irrésistible d’attirer les marins dans les flots ou de jeter leurs navires contre les récifs, elles furent vilipendées par l’Eglise qui les présenta comme les symboles de la luxure, puis vénérées à partir de la Renaissance par les navigateurs qui les sculptèrent à la proue de leurs vaisseaux.
Les filles de l’eau peuplent les légendes de nombreux pays sous des noms divers : naïade, océanide, nymphe, roussalka, mari-morgan, vouivre, nixe. Sur le Rhin, les bateliers pleuraient en écoutant la Lorelei ; Lancelot fut élevé par Viviane, la Dame du Lac et Morgane, née de la mer, régna sur l’île mystérieuse d’Avalon.

L' Univers féérique

Géants et dragons

Leur puissance fait peur : géants de la taille des montagnes, dragons cracheurs de feu, ogres et ogresses dévoreurs d’enfants, titans et trolls, ils ont hanté nos rêves d’enfants et suscité nos frayeurs. Ces êtres primaires et redoutables issus du chaos primordial, sont détenteurs de trésors fabuleux qu’ils protègent avec férocité. Ils sont les adversaires dangereux des héros qui peuplent nos mythes et légendes.
Retrouvons le jeune David tuant Goliath au terme d’un haletant combat, Ulysse affrontant le Cyclope, l’Ogre convoitant le Petit Poucet, et puis encore les combats périlleux de saint Georges, de Siegfried, de Gargantua ; affrontons les dracs, tarasques et autres coulobres, découvrons les somptueux dragons d’Extrême-Orient : autant de récits hauts en couleur où l’homme finit par triompher grâce à son courage et à la sagacité de son esprit. Quelle leçon de vie !

L' Univers féérique

Sorcières et démons

La nuit d’Halloween, des légions d’êtres grimaçants quittent leurs cachettes pour venir hanter les ténèbres de notre imaginaire : sorcières ricaneuses, juchées sur un balai, fendant les airs et s’envolant en pleine nuit pour célébrer leur sabbat ; loups-garous hurlant à la pleine lune ; vampires rôdant dans les cimetières ; nécromanciens invoquant les esprits des morts.
Largement popularisés par la littérature et par le cinéma, tous ces monstres, auxquels il faut adjoindre les succubes, les incubes, les lamies, les goules et autres animaux fantastiques, comme la bête du Gévaudan, suscitent peur, curiosité ou fascination.
Mais d’où viennent ces êtres mal aimés ? Qui sont-ils ? Comment vivent-ils ? Où se cachent-ils ? Pour les retrouver, Edouard Brasey nous invite à le suivre sur la route des Enfers, là où s’agitent des démons inquiétants et cornus, dotés de pieds fourchus. Il se glisse avec nous dans les cabinets secrets des exorcistes, des cabalistes et des mages noirs, nous remémore certaines déviations de l’Histoire, tels les messes noires de l’affaire des poisons ou le procès des possédées de Loudun.


Critique

Par Luigi Brosse, le 21/09/2005

Complet, c’est sans doute le premier mot qui vient à l’esprit quand on songe à l’un de ces volumes. Malgré un nombre de pages peu élevé (aux environs de 200 pages chacun), chaque tome regroupe une somme d’informations colossale. Citant des auteurs aussi bien antiques que contemporains, Edouard Brasey parvient à faire le tour de la question sur des créatures aussi vieilles que l’humanité.
Abordant dans un premier temps leur origine mythologique, l’auteur passe en revue leur lieu de prédilection, leur comportement, leur évolution au cours des siècles mais aussi des sujets moins sérieux comme leur habillement ou leur nourriture préférée. Une fois en possession de ces renseignements, le néophyte pourrait presque partir à la chasse à la fée armé d’un filet à papillons, à moins qu’il ne juge préférable d’attirer un lutin pour s’occuper de son ménage. L’ensemble se révèle donc une mine remplie de pépites de savoir que le possesseur pourra à loisir partager ou utiliser dans une partie de Trivial Pursuit®.
Plus concrètement, le tout est rédigé dans un style clair, lisible par tous et concis. Chaque chapitre est destiné à mettre l’accent sur un point précis, illustré par de nombreuses citations. L’auteur apporte une touche personnelle à chaque fin de section, faisant le lien avec l’époque actuelle sous la forme de subtiles interrogations. Il est donc agréable de picorer des informations au fil des pages, la lecture d’une traite est par contre déconseillée sous peine d’explosion cérébrale.
Le seul reproche que l’on pourrait émettre porte sur la restriction, sans doute volontaire, du champ d’investigation. Edouard Brasey se limite en effet aux créatures de légendes européennes (à l’exception des dragons asiatiques, qui ont droit à un chapitre). Le lecteur qui rechercherait un savoir plus exotique se verrait donc déçu. De même, l’expert sur le sujet trouverait sans doute à redire aux explications parfois un peu courtes.
En conclusion, ces livres se positionnent sur le créneau de ceux qui souhaitent en apprendre un peu plus sur les mythes et les animaux fabuleux sans pour autant avoir l’impression de lire une encyclopédie. Libre aux lecteurs de poursuivre ensuite leurs investigations dans les domaines qui les intéressent le plus grâce notamment à la bibliographie très fournie.

9.0/10


Discuter de L' Univers féérique sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :