Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycles Fantasy >Au-delà de l'oraison

Au-delà de l'oraison

(Ce Cycle est En Cours)

Auteur : Samantha Bailly

Le tome 1, la Langue du silence, a été nominé au prix Elbakin.net 2010.

Au-delà de l'oraison

La Langue du silence

La famille Manérian est la plus importante et la plus influente d’Heldérion, car elle contrôle la très célèbre Corporation des Marchands d’Etoile. Alors quand une de leurs filles est assassinée dans d’étranges circonstances, mais dans l’indifférence quasi-générale, ses deux sœurs sortent de leur carcan respectif : l’une est enfermée dans une pension où elle doit apprendre les bonnes manières, et l’autre est entièrement plongée dans l’étude d’une religion qui lui ferme les yeux à tout autre chose. Nous allons donc suivre l’histoire de ces deux jeunes femmes qui luttent pour trouver la vérité.
Aileen quitte son internat pour mener sa propre enquête et venger sa sœur, tandis que Noony abandonne sa formation d’oraisonnière pour chercher à en savoir plus sur le monde qui l’entoure.
Car la société est très opaque, finalement : l’astracisme, avec un Astracan tout puissant comme seul représentant, ce culte de la mort ne cache-t-il pas quelques mystères ? Car que devient la résuadine, cette substance mystérieuse qui s’échappe des défunts lors de la cérémonie ? Et cette guerre que Soleil III, le maître suprême d’Heldérion cherche à déclarer contre les Terres Impies, n’a-t-elle pas des relents de l’ère du colonialisme qui a déjà ruiné Thyrane ?
Mais quand on sait que la mort est une source de revenus très importante pour la famille Manérian, les deux jeunes filles ne sont-elles pas les mieux placées pour tenter de dévoiler les manipulations politiques que l’on cache au peuple ?

Au-delà de l'oraison

La Chute des étoiles

Le royaume de Rouge-Terre est sur le point d’être envahi. L’armée d’Hélderion est en marche, implacable, avec une seule directive : tout raser sur son passage. Noony, impuissante, ne peut que constater la démesure de son dirigeant, prêt au sacrifice de ses soldats pour exterminer les « impies ».
Aileen a, elle aussi, pu entrevoir la folie de cet homme. Elle décide alors de se battre aux côtés des résistants et de participer à l’opération chute des étoiles. L’engagement est pris, elle fera tout pour les aider à gagner leur liberté.
A des milliers de kilomètres l’une de l’autre, les deux sœurs continuent leur combat désespéré pour un monde plus tolérant et plus juste.
Pourtant, l’annonce du nom de la promise du futur Astracan pourrait bien tout changer.


Critique

Par dwalan, le 10/07/2010

Dans un style fluide et simple, mais très efficace, Samantha Bailly nous emporte au cœur d’une intrigue policière dans un univers vaste et riche. L’histoire est à la fois simple et très complexe : un résumé succinct suffirait à expliquer le déroulement des évènements, mais les détails sur l’univers, les personnages, les différentes cultures fourmillent. On regrettera toutefois quelques paragraphes qui ne sont pas de la même qualité que les autres et certaines longueurs, notamment vers le milieu du tome 2, qui cassent un peu le rythme de cette course effrénée, mais qui ne gâchent pas la lecture pour autant.
L’histoire est présentée en deux volumes, mais en fait il ne s’agit que du même livre, coupé en deux. Il est absolument impossible de ne lire que le second tome, car aucun résumé ou explication ne viendront vous aider dans votre compréhension ! La construction initiale du récit a véritablement été faite pour ces deux volumes.
Incontestablement fantasy, ce livre rend hommage aux grands classiques du genre (un peu de magie, espèces animales imaginaires, etc.) tout en réinventant certains points : la religion est d’une très grande originalité dans sa forme, mais pas dans son installation dans la société ; la magie est réservée à une élite mais existe au quotidien, etc.
Heureusement, le scénario lui-même nous permet de découvrir l’étendue du monde qu’a inventé l’auteur : les trois principales îles sont toutes visitées, les plus grandes villes sont aperçues, presque toutes les régions sont parcourues. Des secrets sont révélés régulièrement, lentement distillés tout au fil du (des) roman(s)… et c’est généralement quand on pense tout savoir qu’une nouvelle révélation intervient !
Ce roman nous permet donc de découvrir en détail le monde qu’elle a créé, mais laisse quand même la place aux interrogations et à l’imagination. Par exemple, la riche cité de Volplume pourrait faire l’objet d’un roman à elle seule, car ce qu’on en apprend est très intéressant, on reste presque sur sa faim. Idem pour le Chaos, qui reste une ville très énigmatique, bien que plusieurs fois évoquée. C’est cela qui fait la force du récit : l’univers nous est familier, on ne se “perd” pas dedans, mais il reste des zones d’ombres, qu’on a envie d’explorer.
La religion tient une place très importante dans ce livre, tous les citoyens sont influencés par celle-ci, d’une manière ou d’une autre, et le fait d’en découvrir les rouages pas à pas est très intéressant : on comprend, au travers de Noony, comment elle fonctionne pour le peuple (de manière officielle), puis le lecteur apprend les dessous en même temps que les héroïnes. On ne peut tout de même pas s’empêcher de faire le rapprochement avec la place de l’Église dans l’Europe médiévale…
Pour conclure : vous devriez passer un bon moment en lisant ce(s) roman(s) à partir du moment où vous appréciez un tant soit peu la Fantasy.

7.0/10


Discuter de Au-delà de l'oraison sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :