Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Corsaire


Corsaire

Titre VO: Corsair

ISBN : 978-235294106-4
Catégorie : Aucune
Auteur : Chris Bunch

Depuis des années, les marchands d’esclave Linyati se livrent à la razzia sur les côtes de Saros en toute impunité. Mais voilà que le capitaine Gareth Radnor a pris le commandement de la caraque “La Loyale”… et brûle de se venger des esclavagistes qui ont massacré sa famille.
Homme d’audace qui ne connaît pas la peur, Gareth s’entoure d’une bande aussi exceptionnelle que bariolée, alliant la force, l’esprit, le charme et… la sorcellerie.
Ensemble, ces pirates au service du bien vont harceler les maléfiques Linyati, foulant au pied la trêve imposée par le roi. Leur croisade les conduira au-delà de la gloire et de la fortune, vers l’incroyable secret des Linyati…

Critique

Par Gillossen, le 07/11/2007

Soyons clairs d’entrée de jeu : Corsaire pourrait presque être classé en catégorie jeunesse, ou en tous les cas, réservé aux adolescents. Car on se retrouve ainsi avec le jeune homme typique qui va devoir cheminer de l’adolescence encore innocente à l’âge adulte, évidemment plus vite que la moyenne quand toute votre famille se retrouve massacrée par des pirates !
Pirates et magie : voilà des ingrédients qui devraient fonctionner par les temps qui courent. Surtout lorsque notre groupe de gentils pirates qui luttent contre l’esclavage prône les valeurs de la démocratie ! A côté de cela, le lecteur retrouvera tout ce que l’on peut attendre d’une histoire de ce genre : voyages en mer, créatures marines justement, batailles navales, trésors perdus… Alors, c’est sûr, il ne faut pas s’attendre à beaucoup d’originalité.
Par chance, cela n’entache pas le plaisir que l’on peut prendre à la lecture : tout d’abord par le biais d’un saut de quelques années nous évitant de trop nous appesantir sur les premiers moments du roman pour mieux nous lancer à l’aventure. Une aventure plus que sympathique, et qui sait nous dépayser sans pour autant nous étourdir avec quinze termes de navigation par page. Une relative simplicité qui se retrouve un peu à tous les niveaux du roman, comme dans la fameuse menace qui se lève sur le monde de Gareth, dont on peut se demander si elle ne tombe pas comme un cheveu sur la soupe, d’autant plus que la magie n’est en fin de compte pas si présente. Dans un domaine plus positif, le léger sous-texte politisé de l’œuvre prend parfois un tour leçon d’éducation civique mais n’alourdit pas le récit à mesure que l’on s’approche de la conclusion “fracassante”.
Ajoutons quelques clichés - ah, ces dialogues de vieux loups de mer que l’on pourrait presque croire sortis d’une parodie - et un manque d’ambition de toute manière assumée - l’auteur reste proche de son récit et ne semble jamais vouloir nous entraîner très loin - et l’on se retrouve devant un roman qui ne manque pas d’un certain allant, sur un créneau qui n’est pas si occupé que ça.
A noter que l’auteur est décédé en 2005 et que ce roman n’a pas de suite.

7.0/10

Discuter de Corsaire sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :