Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Chroniques des Féals > Coeur de phénix


Coeur de phénix

Tome 1 du cycle : Les Chroniques des Féals
ISBN : 978-291437000-4
Catégorie : Aucune
Auteur : Mathieu Gaborit

La haute silhouette d’une tour de pierre rouge domine le village de Sédénie, au cœur de l’Empire de Grif’. On murmure son nom empreint de mystère : la Tour Ecarlate. Ceux qui vivent à l’intérieur se montrent rarement. Pourtant, au plus fort de l’hiver, lorsque la neige a coupé la seule route menant au-delà des montagnes, les anciens content les légendes liées à cette tour couleur de sang. Ils évoquent des silhouettes encapuchonnées dont le regard étincelle comme des rubis et le vol majestueux de créatures de feu qui prennent leur envol depuis le couronnement de la tour. Mais aucun d’entre eux ne connaît la stricte vérité. A l’aube des temps, on a confié une charge extraordinaire à la guilde qui habite la Tour Ecarlate. Ce sont des phéniciers. Dans le secret de ses murs, des adeptes mystérieux ont fait le serment de consacrer leur vie aux plus fabuleuses des créatures : les Phénix. Januel est l’un des disciples de la Tour. Son talent remarquable lui vaut d’être choisi pour faire renaître le Phénix de l’empereur de Grif’. Cette Renaissance doit sceller l’alliance de l’empire avec les autres pays. Une guerre se prépare. Leur ennemi : la Charogne, le domaine des morts. Mais un drame inattendu va changer la cérémonie en drame et jeter Januel sur les routes…

Critique

Par Gillossen, le 10/07/2002

Comment se sentir à la fois conquis et déçu… Le style est plutôt abouti, le scénario se tient et offre de grandes perspectives…
Certes, il y a quelques ficelles, plus étonnantes que grosses, mais que l’on voit malheureusement venir de loin… Certes, les comportements et la peinture des cœurs se révèle plus réussis et justes quand il s’agit d’évoquer la mort, les tourments, que les sentiments amoureux, qui troublent pourtant souvent Januel…
Januel, le héros, précisément. Même s’il est encore adolescent, cela n’explique pas vraiment son extrême naïveté. C’en est presque trop poussé. L’innocence, oui, mais à ce point… A défaut, reportez vous sur le personnage de Scende par exemple, si vous les préférez complexes, quoique figée dans un rôle trop stéréotypé, quand bien même ceux-ci se retrouvent inversés.
L’imagination de Gaborit frappe encore, par éclats, mais ne parvient que trop rarement à hausser le niveau de ce roman, potentiellement dans le haut du panier de la production française. Et c’est donc sur un sentiment mitigé que l’on referme ce premier tome, peinant à vraiment s’attacher aux personnages.

6.0/10

Discuter de Coeur de phénix sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :