Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Cochrane vs Cthulhu


Cochrane vs Cthulhu

ISBN : 978-237305070-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Villarroel, Gilberto
Auteur : Fuentealba, Jacques

Le marin le plus audacieux de tous les temps affronte le plus grand ennemi de l’humanité !
Bien des années avant d’être le libérateur du Chili, du Pérou, du Brésil et de la Grèce, Lord Thomas Cochrane fut un héros des guerres napoléoniennes. En 1809, au large de l’île d’Aix, sur la côte occidentale française, il fit couler presque la moitié de la flotte de l’Empereur. En 1815, Napoléon achève la construction de Fort Boyard et Lord Cochrane revient dans la baie pour détruire ce bastion. Mais il se trouve confronté à une menace surnaturelle, Cthulhu, un dieu endormi qui émerge alors du fond des océans pour revendiquer le contrôle de la Terre !

Critique

Par Gillossen, le 29/02/2020

Cochrane vs Cthulhu
Mais quel est donc ce titre ? Et encore un roman qui va chercher à profiter de l’aura de Lovecraft, phénomène qui n’en finit pas de se propager depuis combien de temps maintenant, trois, quatre, cinq ans ?
Oui, mais non.
Le roman de l’auteur chilien Gilberto Villarroel, s’il invoque certes les Grands Anciens, se rapproche bien davantage d’un hommage au roman d’aventure (avec un cadre napoléonien fort sympathique et finalement encore aujourd’hui, pas si souvent utilisé que ça quoi qu’on en dise) et au feuilleton, avec un sens du découpage marqué. 
Les personnages sont campés d’un trait de plume, les rebondissements s’enchaînent, les répliques fusent (même si elles tombent parfois un peu à plat…) Et surtout, on ne s’ennuie pas ! Peut-être d’ailleurs la marque du travail de producteur à la télévision et au cinéma de l’auteur ! Alors, bien sûr, de temps en temps la machine tourne à vide et, au du compte, c’est une sympathique lecture de détente et rien de plus. Mais après tout, d’une part, il en faut aussi, et d’autre part, ce n’est pas si facile, non pas à faire, mais à réussir, quant à il s’agit de divertir intelligemment le lecteur. Et Villarroel s’en sort avec les honneurs.
Notons d’ailleurs une courte préface en apparence anecdotique citant une rencontre avec Neil Gaiman et Dave McKean, qui illustre bien en vérité l’amour de l’auteur pour ses personnages et cet univers. Et puis, un roman qui dès les premières pages vous entraîne à… Fort Boyard, comment dire non ? Même si Olivier Minne n’est pas au rendez-vous. 
Plus sérieusement, voilà un rendez-vous sans prétention fort agréable, sans oublier bien sûr le travail toujours soigné des Forges de Vulcain (si ce n’est un nombre de coquilles inhabituel) avec notamment cette illustration de couverture qui attire l’œil sur les étals. 

7.5/10

Discuter de Cochrane vs Cthulhu sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :