Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Cleer


Cleer

ISBN : 978-220710942-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Laurent Kloetzer
Auteur : Laure Kloetzer (Proposer une Biographie)

Ouvrage nominé au prix Elbakin.net 2011.

Cleer est un concept, une idée flottant dans l’éther, une pure lumière. Cleer est une corporation, une multinationale d’aujourd’hui et de demain, tendant vers l’absolu.
Vinh et Charlotte participent de cet effort. Ils sont des consultants spéciaux, ils résolvent les problèmes mettant en jeu le bien le plus précieux du Groupe : son image. Pour eux, les cas de disparition, les épidémies de suicides, les contaminations transgéniques. Ils défendent la vérité, la transparence, la fluidité de l’information, les intérêts des actionnaires. Ils sont l’ultime ressource contre la superstition et le chaos. Ils sont la Cohésion Interne.
Cleer est le témoignage d’un univers professionnel aux limites de l’incandescence.

Critique

Par Publivore, le 25/03/2011

Évacuons tout d’abord le fait de savoir si ce roman relève de la fantasy ou non : franchement, je suis bien incapable de vous répondre !  Car si le sous-titre du livre, “Une fantaisie corporate” évoque le genre de prédilection sur Elbakin.net, il est inutile de chercher une quelconque comparaison avec une autre œuvre présente dans nos colonnes…
De l’anticipation, certes. Un rien d’inexpliqué de-ci, de-là, également. Une dernière partie qui oscille entre fantastique et fantasy, et relève à coup sûr de l’Imaginaire… Et surtout, un vrai bon moment de lecture ! Tout cela vaut à ce roman de se trouver critiquer ici. 
Le résumé du roman vous laisse dubitatif ? Rassurez-vous, c’est normal. Car les époux Kloetzer sont manifestement familiers de la communication type des entreprises actuelles, particulièrement des plus grosses, à coup de concepts creux et interchangeables, qui s’attachent bien plus à évoquer des idées positives qu’à éclaircir leurs activités. Cette connaissance par les auteurs du milieu de la grosse entreprise  se retrouve tout au long du roman, avec un vocabulaire remarquablement choisi, où les emprunts à la langue anglaise sont légion, mais participent à plonger le lecteur dans l’ambiance. Malheureusement, cela pourra également lasser ou laisser sur le bord du chemin le lecteur peu familier de ce vocabulaire de multinationale.
Au-delà de l’ambiance réussie, ce sont les deux personnages principaux qui sont l’intérêt principal du roman. Les six nouvelles successives, pour autant de missions confiées à ces membres de la Cohésion Interne de Cleer, nous montrent leur évolution, leurs aspirations, leurs forces et leur failles, dessinant un duo en forme d’aimant : l’un ne va pas sans l’autre, mais les deux s’opposent. Charlotte, toute en féminité, intuition et perspicacité, réceptive et sensible, perpétuellement dans l’affect, est une adepte de la proximité, tant dans le management que la gestion humaine. Vinh, le mâle asiatique s’il en est, voiture de sport, crack en informatique, froid et calculateur, est lui tenant d’un management cérébral et technique, avec très peu de considération pour l’humain.
Chacun à sa façon, donne sa vie à l’entreprise, dont ils doivent protéger l’image, sacrifiant les autres aspects de leur vie, jusqu’à une fin d’une logique quasiment imparable.
Une vrai nouveauté dans le paysage de l’Imaginaire, sans aucun doute à découvrir  !

8.0/10

Discuter de Cleer sur le forum.