Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > L' Agent des ombres > Chiens de guerre


Chiens de guerre

Tome 7 du cycle : L' Agent des ombres
ISBN : 2265096903
Catégorie : Aucune
Auteur : Michel Robert

Cellendhyll de Cortavar tourne en cage à Tygarde, le palais de la Lumière. Son allégeance forcée à l’empereur Priam le rend fou et sa relation avec Constance s’étiole.
Très vite, pourtant, il est chargé par l’empereur d’une nouvelle mission : arrêter Vargh Loken, échappé de la forteresse de l’Oubli et bien décidé à tuer Priam qui l’a trahi. Vargh a réuni ses Chiens de guerre, de redoutables soldats d’élite, les seuls capables d’affronter l’Ange du Chaos…

Critique

Par Belgarion, le 04/11/2012

Après la fin haute en couleur du tome précédent, Chiens de guerre reprend le récit des aventures de Cellendhyll sur un ton plus paisible, dans la cité de Lumière. Ce rythme plus calme qui se retrouve dans la majeure partie du roman rompt ainsi avec le rythme endiablé qui caractérise les histoires de l’Adhan. Chiens de guerre fait donc office de tome de transition qui fera peu évoluer l’intrigue générale, pour la plus grande frustration de certains lecteurs.
Cependant, Michel Robert sait où il va et développe intelligemment son histoire en posant quelques trames supplémentaires à l’intrigue principale. C’est ainsi que le livre abordera pour la première fois des sujets qui touchent plus personnellement le froid tueur qu’est Cellendhyll de Cortavar tels que le mystère qui entoure sa famille. Mais Chiens de guerre n’est pas avare d’autres mystères qui auront certainement un impact important par la suite, à l’instar du sombre alter ego de l’empereur Priam qui semble jouer une part prépondérante dans la politique de l’Empire de Lumière et dans le passé de Cellendhyll.
Les descriptions de combats divers et variés sont toujours aussi réussies en un enchaînement de techniques mortelles, de ripostes dévastatrices et d’acrobaties inhumaines qui parviennent à être vivantes et compréhensibles pour l’ensemble des lecteurs. Ces moments de lutte parfaitement relatés constituent la marque de fabrique de l’auteur qui est devenu une référence en la matière.
En revanche, tout n’est pas parfait dans ce volume. La troupe des chiens de guerre qui donne son titre au roman se révèle ainsi moins intéressante que ce que l’on pouvait imaginer. En effet, les membres de cette troupe qui mettent l’Empire de Lumière en émoi sont qui intrigants, qui truculents, qui inquiétants, mais l’entité dans son ensemble ne s’éloigne pas des ornières du genre avec un groupe de mercenaires d’élites en guerre contre le monde entier. Même son charismatique chef Vargh Loken, qui mène sa quête personnelle de vengeance, ne parvient pas à offrir cette touche d’originalité ou de grandeur aux chiens de guerre, soldats tragiques et brisés s’il en est.
Chiens de guerre
n’est pas le meilleur livre de la série de l’Agent des Ombres, avec peu de révélations et de nouveaux personnages certes bien construits mais qui manquent d’originalité. Cependant, plusieurs pistes intéressantes sont posées pour les tomes suivants. Le livre reste agréable à lire avec une alternance combats-enquête qui devrait combler les amateurs de romans d’action.

6.5/10

Discuter de Chiens de guerre sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :