Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Psaumes d'Isaak > Cantique


Cantique

Titre VO: Canticle

Tome 2 du cycle : Les Psaumes d'Isaak
ISBN : 978-235294438-6
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Ken Scholes

Les Terres Nommées pansent leurs plaies et s’apprêtent à fêter un grand événement : la naissance du premier-né du général Rudolfo, désormais chargé du pouvoir de l’ordre ancien anéanti neuf mois plus tôt. De nombreux nobles se pressent au cœur des Neuf Forêts pour l’occasion.
Alors que la fête bat son plein, les portes s’ouvrent à la volée et des assassins invisibles passent à l’attaque, massacrant tous les invités.
Au même moment, un étrange personnage apparaît aux portes de la Muraille du Gardien qui protège les Terres Nommées. Il est porteur d’un message à l’attention de Pétronus, le pape caché.
Les révélations sur les « hommes de métal » et l’histoire de l’Ancien Monde ne font que commencer…

Critique

Par Gillossen, le 16/12/2010

L’un des coups de cœur du printemps de votre serviteur, Lamentation était très attendu et n’a pas forcément emballé tout le monde avec le même enthousiasme. Il faut dès lors signaler que ce tome 2 n’apporte pas de changement radical quant à l’approche de l’histoire ou son exécution, Ken Scholes n’ayant pas changé son fusil d’épaule entre-temps.
Mais c’est en tout cas un véritable plaisir de retrouver les Terres Nommées, même si celles-ci, sur le plan de l’intrigue, sont toujours en proie aux troubles, quelques mois après les évènements qui avaient bouleversé l’équilibre du monde.
On reprend donc rapidement contact avec les personnages que l’on avait appris à connaître le temps d’un volume, Rudolfo ou Petronus en tête. Et, une chose est sûre, les jeux d’intrigue battent toujours leur plein. Les Psaumes d’Isaak ne semblent pas vouloir céder à un quelconque revirement épique, du moins, pas sans motivation clairement établie. De même, le roman prend son temps, et si les choses s’accélèrent nettement dans les derniers chapitres, il faut composer avec un rythme moins qu’échevelé. Mais on prend plaisir là encore à emprunter ces méandres…
L’univers, quant à lui, s’étoffe, et gagne quelque peu en profondeur, dans une atmosphère au parfum inimitable. Il existe une vraie richesse sous-jacente que l’on a encore trop souvent l’impression d’effleurer seulement, même si ce qui se cache sous la surface s’avère bien plus dense.
Globalement, après la surprise du premier tome, ce Cantique demeure avant tout un volume de transition. Ce qui ne l’empêche pas d’être animé par une vie propre et d’être pétri de qualités, alors que de nouvelles pièces sont déplacées sur ce vaste échiquier. On apprécie donc que l’auteur n’ait pas renoncé à ses ambitions, dans le propos comme sur le fond, à l’image d’une noirceur surprenante mais tristement logique et implacable dans les faits.
On aurait simplement espéré que certains personnages gagnent davantage en profondeur (à l’image de leurs motivations, abordées souvent bien plus directement), en espérant qu’ils ne restent pas figés ainsi durant sept tomes entiers, pour faire de la place à d’autres protagonistes.
Voilà le seul petit regret à signaler au passage, concernant un roman qui demeure de haute volée et confirme avec brio la patte (le style demeure toujours aussi simple et évocateur à la fois) et la vision de Ken Scholes, qui démontre cette fois qu’il sait bel et bien quelle route prendre.

8.0/10

Discuter de Cantique sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :