Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > L' Agent des ombres > Belle de mort


Belle de mort

Tome 5 du cycle : L' Agent des ombres
ISBN : 978-235408013-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Michel Robert

Belle de Mort, la puissante dague sombre de Cellendhyll, se repaît du sang de ses victimes et renforce chaque jour un peu plus son lien télépathique avec son possesseur.
Alors que la guerre entre les Puissances semble sur le point d’éclater, la dague confie une mystérieuse mission à Cellendhyll : retrouver le tombeau d’Arasùl, un seigneur ténébreux disparu depuis des décennies.
De son côté, Estrée la fille du Chaos continue à mener double jeu, déchirée entre ses allégeances troubles et l’amour passionné qu’elle éprouve pour l’homme aux cheveux d’argent. Mais le terrible secret qu’elle dissimule sera bientôt révélé…

Critique

Par Belgarion, le 15/12/2007

Le bandeau nous annonçait une fin en apothéose sur un ton grandiloquent, et sur ce point on ne peut être déçu. Michel Robert clôt en effet l’intrigue principale avec un grand affrontement final, mais de nombreuses pistes restent à exploiter et il est plus que probable qu’une suite paraisse dans un futur proche.
La qualité d’écriture, plaisante et facile à lire, reste la même en étant très imagée quant aux descriptions, surtout celle très experte des combats, sans pour autant pouvoir être qualifiée de riche ou recherchée. Mais tout livre, aussi plaisant soit-il, ne peut aspirer au succès sans un récit solide comme trame directrice. Or, l’histoire en elle-même enchaîne les rebondissements et les scènes de combat en évitant au maximum les longueurs avec son lot de surprises et de révélations savament dosées. L’apparition du grand duc d’Eodh est particulièrement bien pensée, de même que les réponses tant attendues sur la mystérieuse dague de Cellendhyll et la mise en valeur de nouvelles facettes d’Estrée qui lui donnent un charisme bien plus important. L’auteur joue avec le suspense de manière très maîtrisée et conserve l’intérêt du récit jusqu’à l’ultime ligne.
Cependant, on peut reprocher une certaine naïveté dans plusieurs passages de l’histoire avec les réactions démesurées de l’Ange du Chaos face à l’autorité qui ne sonnent pas naturelles, la caricature constante des “méchants” de l’histoire ou encore la simplicité naïve du plan du cardinal Rhymus. Certes, les idées les plus simples sont souvent les meilleures, mais en l’espèce son plan pour prendre le pouvoir n’est pas convaincant pour un sou - ou alors on s’enfonce un peu plus dans la caricature de l’évêque homosexuel, gros, vénal ET idiot. Si les adversaires de l’Ange du Chaos étaient plus contrastés, plus humains, à l’instar d’un Gamaël très réussi, il est fort possible que le cycle gagne en impact et en crédibilité.
En l’état actuel des choses, Belle de Mort continue sur la bonne lancée précédente et constitue un bon premier jet pour un auteur qui se lance dans la fantasy. Avec un peu plus de maturité, et en s’appuyant sur les nombreux points forts du récit, nul doute que les aventures violentes et poignantes de l’Ange du Chaos ne prennent de l’ampleur. Amateurs de romans d’action aux personnages charismatiques, ce cycle sans prise de tête excessive est fait pour vous!

7.0/10

Discuter de Belle de mort sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :