Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Soeurs Carmine > Belle de gris


Belle de gris

Tome 2 du cycle : Les Soeurs Carmine
ISBN : 978-235408603-9
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Holzl Ariel

Trois semaines séparent Tristabelle Carmine du Grand Bal de la Reine. Trois semaines pour trouver la robe de ses rêves, un masque, une nouvelle paire d’escarpins… et aussi un moyen d’entrer au Palais. Car Tristabelle n’a pas été invitée. Mais ça, c’est un détail. Tout comme les voix dans sa tête ou cette minuscule série de meurtres qui semble lui coller aux talons.
En tout cas, elle ne compte pas rater la fête. Quitte à écumer les bas-fonds surnaturels de Grisaille, frayer avec des criminels, travailler dans une morgue ou rejoindre un culte. S’il le faut, elle ira même jusqu’à demander de l’aide à sa petite sœur. Car Tristabelle Carmine est une jeune femme débrouillarde, saine et équilibrée. Ne laissez pas ses rivales ou ses admirateurs éconduits vous convaincre du contraire. Ils sont juste jaloux. Surtout les morts.

Critique

Par Erkekjetter, le 16/07/2018

Exaspérante comme à son habitude, Tristabelle se retrouve l’héroïne de ce deuxième volume des Sœurs Carmines et elle y déploie ses nombreux travers, de sa passion de la mode à son mépris carabiné pour tout ce qui n’est pas elle-même. Manipulation, mauvaise foi, égoïsme, moqueries et méchancetés gratuites, l’insupportable créature ne nous épargne rien. Y compris sa manie de soigneusement découper par syllabe certains mots – ce qui peut faire sourire une fois ou deux mais finit in-va-ria-ble-ment par taper sur le système quand on arrive à la cinquième occurrence pour le seul premier chapitre (mais ce n’est pas aussi récurrent par la suite, heureusement). En outre, et cela n’engage que moi, j’ai un mal fou à trouver drôle ou attachante cette fille d’une toxicité de compétition. Autant Merry m’avait conquise, autant j’appréhendais de me tartiner sa sœur aînée comme personnage principal sur un volume entier… car la demoiselle a beau cabotiner tout ce qu’elle peut, elle n’en paraît pas plus sympathique, à mes yeux en tout cas.
L’histoire tourne donc autour de ce fameux bal organisé par la reine, auquel ladite Tristabelle n’est pas invitée puisqu’elle n’appartient pas aux familles nobles de Grisaille. Qu’à cela ne tienne, elle est décidée à s’y rendre tout de même et tous les moyens seront bons pour mettre la main sur une des très officielles invitations. Il lui faudra aussi s’équiper de la toilette la plus exquise et des escarpins les plus élégants, histoire de mettre en valeur sa sculpturale beauté et d’éclipser les autres donzelles en présence, cela va de soi. Des enjeux cruciaux, évidemment.
Bref, l’intrigue est plutôt légère, quoique prenant des détours parfois inattendus, l’essentiel étant ici de faire sourire le lecteur. Si l’univers et le ton de ce deuxième tome demeurent sympathiques, il faut toutefois s’accommoder de la personnalité de Tristabelle, l’humour portant essentiellement sur sa façon de se comporter : tout le monde ne trouvera pas nécessairement cocasse de s’extasier sur les « bons mots » d’une fille aussi agréable que la peste bubonique. Ça n’en reste pas moins une lecture de divertissement plus que correcte, qui séduira sans aucun doute le public adolescent auquel elle est initialement destinée. Reste à voir ce que nous réserve le troisième et dernier volume dédié à la petite Dolorine, aussi choupinette qu’elle est flippante.

6.5/10

Discuter de Belle de gris sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :