Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Fille des Clans > Balafrée


Balafrée

Tome 1 du cycle : La Fille des Clans
ISBN : 978-226508864-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Michel Robert

Balafrée n’oublie rien.
Ancienne esclave, la fille des Nashaïs se souvient de la mort de sa mère. Elle se souvient aussi du meurtrier, et dans quelle circonstance elle a gagné son surnom. Balafrée n’oublie rien, non. Une mémoire qui fait d’elle une impitoyable guerrière des Clans sauvages, tant l’ensemble de son être se résume en un mot : vengeance.
Ici s’ouvre son histoire.

Critique

Par Belgarion, le 19/09/2010

Ne connaissant le monde de World of Warcraft que de manière très lointaine, c’est donc sans a priori que votre serviteur a plongé dans le monde très similaire de Balafrée. Les adeptes du MMORPG de Blizzard, quant à eux, trouveront la guerre immémoriale entre les Clans et l’Empire sur trois continents, la race des elfes du soleil ou encore les thaeryns (taurens) beaucoup plus évocateurs.
Avec ce premier tome d’un nouveau cycle chez un nouvel éditeur, Michel Robert a poursuivi sur le même type de récit qui a fait son succès. Jouant avec talent sur un savant mélange de sexe, d’action débridée et d’aventure, Balafrée reprend les thèmes chers à l’auteur, avec un niveau de maîtrise plus poussé. Ainsi, les scènes de combat à la fois techniques et compréhensibles pour les non initiés sont très agréables à suivre en laissant la part belle aux arts martiaux.
L’intrigue générale, sur fond de conflit mondial, ne fait pour l’instant que s’esquisser avec des révélations au compte-goutte, mais s’annonce pleine de promesses. De même, chaque personnage dispose de ses propres mystères à découvrir, la fougueuse héroïne Malken en tête, ce qui génère une multitude d’intrigues secondaires et parallèles. A cette fin, l’auteur a mis l’accent sur le caractère des différents personnages pour les développer, leur donner un charisme propre et les rendre - plus ou moins - attachants. Mallken la révoltée, l’impressionnant et sombre Rorqual ou encore la belle mais dangereuse elfe Valéna constituent des exemples très réussis de cette volonté de se focaliser sur les personnages.
Cependant, à l’inverse, d’autres personnages apparaissent trop stéréotypés, comme le glacial capitaine Sylean Coeur-Froid (qui porte bien son nom) ou encore l’enjoué Rico, ce qui leur enlève malheureusement toute profondeur.
Non exempt d’autres défauts, Balafrée expose de manière parfois maladroite le mystérieux destin de l’héroïne, avec des effets d’annonce et son lot de coïncidences agaçantes. De même, mis à part un seul individu il est difficile de ne pas grincer des dents devant la dichotomie manichéenne entre les deux camps : les personnages méchants, bigots, pervers et monstrueux de l’Empire n’ont rien pour se rattraper par rapport aux habitants des Clans. L’absence de toute nuance passerait mieux si le récit était à la première personne en n’adoptant alors que la vision fatalement partisane de l’héroïne, mais ce n’est pas le cas.
Néanmoins, ne boudons pas notre plaisir car en dépit de ces accrocs, Balafrée fait indéniablement passer un très bon moment au lecteur qui découvre un récit entraînant et facile à suivre, sans temps mort. Le livre réussit à planter le décor du cycle en donnant envie d’en savoir plus.
Il s’agit de l’un des meilleurs écrits de cet auteur en pleine ascension.

6.0/10

Discuter de Balafrée sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :