Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Retour à Gauntlgrym > Archimage


Archimage

Tome 1 du cycle : Retour à Gauntlgrym
ISBN : 978-281121771-6
Catégorie : Aucune
Auteur : R. A. Salvatore

Le voile qui recouvrait le Nord a disparu. La victoire a été remportée à Castelmithral, mais Drizzt et ses compagnons savent qu’un mal puissant rôde sous la surface. Les elfes noirs de Menzoberranzan et leur Archimage Gromph sont en proie à des luttes internes, et peut-être assez désespérés pour faire appel aux forces démoniaques de l’Abîme, et déclencher une catastrophe à laquelle nul ne peut faire face.

Critique

Par Gilthanas, le 28/05/2017

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Si cet adage était exact, les romans de Bob Salvatore devraient s’affiner avec le temps, devenant de plus en plus réussis. Or, plus les livres sortent, et plus le lecteur assidu se demande quand cela va s’arrêter, avant l’irrémédiable. On le répète au fil des chroniques des aventures de Drizzt, c’est toujours plaisant pour le fan de retrouver l’elfe noir. Cependant, l’impression que l’auteur tourne en rond est de plus en plus marquée, à force de voir les mêmes personnages revenir aux mêmes endroits et revivre les mêmes aventures. Exemple avec ce premier tome de la dernière trilogie en date : malgré quelques idées intéressantes, un récit plus dynamique que les derniers opus et des scènes d’action toujours efficaces, Bob Salvatore donne l’impression de tirer encore et toujours sur la corde qui s’effiloche dangereusement.
Pire, la surenchère de grosbillisme fait que les Compagnons affrontent des créatures toujours plus gigantesques (les fans de Strangers Things apprécieront) qui, bien que les poussant dans leurs retranchements, finiront surement par succomber aux coups de nos héros. On l’a l’impression de refaire un jeu vidéo que l’on aime mais à la difficulté plus élevée. Sauf qu’on finit par se lasser au bout de quelques niveaux…
Finalement, on attend encore une fois que les personnages secondaires sauvent le récit et nous offrent quelques bouffées d’air frais. On ne peut cependant que regretter l’impression de gâchis qui se dégage du roman. Et pourtant, on reviendra pour le suivant, d’autant plus que la rumeur court sur l’arrêt des romans Royaumes Oubliés aux USA. Est-ce la dernière aventure de Drizzt ? Avant la prochaine ? Toujours est-il que Bob Salvatore a intérêt à redresser la barre rapidement si il ne veut pas laisser les derniers fans sur le bord de la route, avec une impression amère une fois les dernières pages lues.

4.0/10

Discuter de Archimage sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :