Vous êtes ici : Page d'accueil > L'Actualité fantasy

Les éditeurs indépendants indésirables au Salon du Livre 2010 ?

Par Esdeo, le jeudi 17 septembre 2009 à 01:12:41

Salon du Livre 2009Entre incompréhension et colère, c'est dans cet état d'esprit que se trouvent de nombreux éditeurs indépendants après la réunion de lundi avec le Syndicat National de l'Edition.
L'ordre du jour de cette réunion : la présentation des tarifs de location d'un stand pour le Salon du Livre 2010. Le calcul de ces tarifs a en effet été revisé de façon, comme l'affirme les organisateurs, à ne plus défavoriser les petits éditeurs. Pourtant, à l'énoncé des tarifs, c'est bien le double que devront débourser finalement les éditeurs indépendants (ceux dont le chiffre d'affaire est inférieur à 500 000 euro). Ainsi, en 2009, pour les six jours de salon et pour un stand de 9m², un éditeur payait 2000 euro HT. En 2010, il lui faudra débourser entre 4000 et 4500 euro HT.
Alors, pourquoi cette augmentation ? Les raisons évoquées restent bien floues. On parle de tarifs spécifiques alloués l'année dernière pour une première participation au Salon. Le silence est en outre de mise lorsqu'il s'agit de savoir si les autres tarifs (ceux pour les stands de plus grande taille) augmenteront de même. Des solutions sont toutefois proposées comme aller voir les régions et profiter de leur espace (au passage, les régions contactées affirment elles que les tarifs qui leur ont été communiqués n'ont pas évolués depuis l'année dernière ... mystère ...). Mais les régions ne peuvent absorber le nombre d'éditeurs indépendants et d'ailleurs ce système tend à noyer les éditeurs indépendants dans la masse.
Alors quelle solution à ce que certains appellent déjà une censure économique ? La tenue d'un salon parallèle ? Qui sait ... Mais quel que soit le résultat d'une telle décision, elle ne plaide pas en tout cas pour la diversité de l'édition française.

En discuter sur le forum

Source


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :