Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Manga Fantasy >Togari, l'Epée de Justice

Togari, l'Epée de Justice

(Ce Cycle est Terminé)

Auteur : Yoshinori Natsume (Proposer une Biographie)
Togari, l'Epée de Justice

Togari, Tome 1

Tôbé fut un criminel à l’époque des samouraïs. Pour cette raison, il a erré aux enfers pendant trois siècles. Un jour, seigneur Emma, une des ravissantes intendantes des mondes souterrains, lui propose un marché : il quittera les enfers s’il parvient à anéantir cent huit “péchés” en cent huit jours. Pour l’aider dans cette quête, Tôbé reçoit une épée : Togari, qui a le pouvoir d’anéantir les mauvaises énergies poussant les hommes à agir de manière malsaine…

Togari, l'Epée de Justice

Togari, Tome 2

Il chasse les «fautes» et les «crimes» des hommes pour conquérir sa liberté. Il ne sait pas faire la différence entre le mal, le crime et la justice. Seul compte pour lui sa propre existence. Recueilli dans un temple par un moine - grand-père de la jeune fille qu’il a sauvée dès son arrivée dans notre époque - va-t-il parvenir à récupérer 108 crimes en seulement 108 jours ? Ce jeune homme s’appelle Tobé. A certaines moments, il peut-être le mal incarné.

Togari, l'Epée de Justice

Togari, Tome 3

Comment Tohé pourra-t-il évoluer, compte tenu des relations - nouvelles pour lui - qu’il va entretenir avec Itsuki et l’inspecteur Sawazaki ? Ne sera-t-il qu’un instrument du mal, une entité négative dont le seul but est de chasser les crimes ? Dans sa nouvelle voie, y aura-t-il une place pour l’espoir… Ce jeune homme s’appelle Tohé. A certains moments, il peut être le mal incarné.

Togari, l'Epée de Justice

Togari, Tome 4

C’est un garçon encore jeune. Il traque “l’obscurité” tapie au fond du coeur des hommes. Il tranche les “togas” qui s’y trouvent et récupère ainsi tous les crimes que ces hommes ont commis ! En tout, il doit en trouver 108. Aujourd’hui, face à lui vient d’apparaître une obscurité “blanche” ! Va-t-il céder à la tentation de s’y fondre ? Il va affronter le plus grand de tous les dangers ! Ce jeune homme s’appelle Tohé. A certains moments, il peut être le mal incarné.

Togari, l'Epée de Justice

Togari, Tome 5

Ce garçon a déjà séjourné en enfer. Il est revenu sur Terre pour « récupérer » des crimes grâce à Toyari, une épée magique en bois. Grâce à elle, peut-être pourra-t-il obtenir sa liberté. Ce garçon s’appelle Tohé. Autour de lui, des personnes sont tombées sous l’emprise d’un jeune homme qui maîtrise la force de « l’obscurité blanche ». Cette force les a définitivement fiat sombrer dans le mal. Notre monde est maintenant dominé par ses propres forces obscures… Mais cela pourrait bien changer…

Togari, l'Epée de Justice

Togari, Tome 6

Les « Ex » et « l’obscurité blanche » commencent enfin à avoir recours à la force. La seule personne qui pourra les arrêter, c’est un jeune homme tout droit sorti de l’enfer, qui tient dans sa main Togari, une épée maudite, dévoreuse de mal. Ce jeune homme s’appelle Tohé. Sa force, c’es la force de l’obscurité. Le Mal pourra-t-il sauver le monde ?

Togari, l'Epée de Justice

Togari, Tome 7

Les ” Toga ” sont les émanations des crimes perpétrés par les hommes. Quand la haine qu’ils éprouvent atteint son point extrême, alors les Toga prennent forme. Le groupe des ” Ex “, qui possède et utilise cette force, vient d’être défié par un jeune homme nommé Tobé. Dans sa main, il tient Togari, une épée magique et mystérieuse censée détruire tous les membres de ce groupe. Mais Tobé possède-t-il encore dans son cœur assez de haine et d’obscurité pour continuer à utiliser Togari ?

Togari, l'Epée de Justice

Togari, Tome 8

Tobé est un garçon qui vient de sortir de l’enfer, 300 ans après sa mort. Il doit faire face au groupe des ” Ex “, dont le chef est capable de manipuler les Toga à sa guise. Ces derniers prennent forme quand la haine et les tendances les plus négatives des hommes sont à leur apogée. Et en ce moment présent, on peut dire qu’elles submergent totalement le monde dans lequel nous vivons. Malheureusement, Tobé ne dispose que de cent huit jours pour mener sa tâche à bien. L’avenir qui s’ouvre devant lui est des plus sombres. Aujourd’hui, il va devoir mener son dernier combat…


Critique

Par Gillossen, le 28/12/2003

Togari est un manga en 8 volumes, dont la publication est terminée au Japon, tout comme maintenant en France depuis Décembre 2003.
Ceux qui ont déjà découvert Togari n’auront donc plus très longtemps à attendre pour voir arriver la suite, et les autres feraient bien d’en profiter pour s’y mettre au plus vite et rattraper leur retard ! Ce manga de Natsume Yoshinobi est singulier à bien des égards : l’un des premiers titres édités par Delcourt par le biais de sa branche Akata, Togari n’est pas un manga très médiatisé par rapport aux titres les plus vendeurs du genre, et l’auteur reconnaît d’ailleurs sans honte qu’il n’était pas entouré de dizaines d’assistants pour venir à bout de son premier tome, chose courante pour un Naruto par exemple.
Voilà en tous les cas une oeuvre fort sympathique, si le héros lu ne l’est pas ! En effet, Tobé, ancien assassin revenu d’entre les morts à la recherche de 108 crimes et de son bon de sortie des Enfers, ne connaît pas la demi-mesure, et répond au mal par le mal, sans se poser de questions. Les scènes très noires abondent au cours des deux premiers tomes, heureusement tempérées par une bonne dose d’humour, face à un jeune homme complètement désorienté par le monde moderne ! Pensez-vous, cela fait 300 ans qu’il n’était pas revenu au Japon… L’histoire est prenante, ne serait-ce que pour son côté course contre la montre, mais également du point de vue des relations entre les personnages et de leur évolution. Ainsi, Ossé, le ” surveillant démon ” de Tobé, est plus complexe et moins inflexible qu’il n’y paraît de prime abord, et les enjeux sont plus retors que ce que l’on pouvait supposer.
Quant au dessin, il est agréable, moins aseptisé que la moyenne, bien que parfois un peu hésitant ou maladroit. Maladresses qui tendent à s’estomper dans le second tome, preuve des progrès de son créateur. Mais il est certainement possible de faire encore mieux.
Une série à surveiller de près, pour son originalité. Impressions confirmées après lectures des tomes 3 et 4. Le scénari prend de l’ampleur, s’éloignant du schéma de base. Non, nous n’allons pas passer 8 tomes à suivre Tobé faisant la course aux Toga, et c’est tant mieux ! On découvre le passé du héros plus en profondeur, et de nouveaux personnages troubles font leur apparition. Il semble bien qu’une machination soit à l’oeuvre, et que Tobé ait à décider autre chose que de se battre pour lui seul…
Le tome 5 lève d’ailleurs en bonne partie le voile sur celle-ci, du moins en nous présentant le groupe de ” mercenaires ” réunis par la même cause. Leurs motivations demeurent par contre mystérieuses, tandis que Tobé doit redoubler de malice pour récolter de nouveaux Toga. Les petites histoires concernant la naissances de ceux-ci, bien que pouvant paraître anecdotiques, acquièrent d’ailleurs souvent une dimension autre. Bref, un tome qui ne déçoit pas !
Pas plus que le 6 qui poursuit l’histoire sans temps mort. Alors que Togari lui cause bien des soucis, Tobé doit pourtant faire face à de nouveaux adversaires rien moins qu’ordinaires. De plus, si eux savent ce qui se trame dans l’ombre, lui doit avant tout faire confiance à son instinct. Il est toujours aussi sympathique dans ce manga d’être surpris juste à l’instant où l’on semble tomber finalement dans le convenu. Ce qui demeure l’un des poins forts de ce manga tout proche de se conclure. Cela reste un shônen, mais qui a le mérite de vouloir poser des questions sincères sur les sujets qu’il aborde.
A présent que celui-ci est terminé, on pourra regretter que le mangaka n’ait pas pu aller au bout de ce qu’il avait prévu, bien que sa conclusion ne soit pas en cause. Au contraire, même si celle-ci est précipitée, elle change de ce que l’on a l’habitude de voir, et évite ce que l’on redoutait un peu à la lecture des deux derniers volumes. Cette fin explore des thèmes et des pistes plus larges, et les portes ouvertes sur le futur sont d’autant plus intéressantes pour l’imagination… D’autant que l’auteur nous prend par la main.

8.0/10

Discuter de Togari, l'Epée de Justice sur le forum.


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :